Réactions
MotoGP GP d'Argentine

Mir a retrouvé du feeling "pour la première fois" de la saison

En difficulté depuis le début de l'année avec l'adhérence de sa Suzuki, Joan Mir a retrouvé certaines sensations lors du Grand Prix d'Argentine qui sont, il l'espère, de bon augure pour la suite.

Joan Mir, Team Suzuki MotoGP

Bien qu'il ne soit pas encore en mesure de jouer la victoire le dimanche, Joan Mir continue de progresser au guidon de la GSX-RR 2022 et estime se rapprocher de plus en plus de ses rivaux. Une fois encore, en Argentine, il a prouvé son rythme en course mais il a été pénalisé par sa place sur la grille de départ. La situation semble se répéter à l'identique que l’an dernier, mais le Champion du monde 2020 continue d'être optimiste face au réel potentiel de sa machine.

Qualifié en huitième position, il a perdu un temps précieux en début de course, que son rythme des derniers tours n'a pas pu compenser. Au drapeau à damier, il a terminé avec la quatrième position et des chronos qui montraient qu'il aurait pu obtenir plus. "Je pense que notre rythme était suffisamment bon pour nous battre avec Aleix [Espargaró] et [Jorge] Martin", a-t-il déclaré. "Bien sûr ce n'est pas la place où nous voulons finir, mais aujourd'hui c'est la première fois de l'année que j'ai l'impression que le feeling revient un peu."

"J'ai pris un bon départ et ai bien négocié le premier virage, mais ensuite Nakagami a fait sa vie dans les premiers tours [rires] et il m'a poussé plusieurs fois de la trajectoire. J'ai heureusement réussi à le doubler et ensuite j'étais toujours un peu plus rapide que les gars devant moi et, petit à petit, j'ai dépassé mais ça m'a un peu pénalisé dans les deux premiers tours et j'ai perdu des places."

Si Mir aurait aimé monter sur le podium, comme l'a fait son coéquipier Álex Rins, il tire beaucoup de positif de ce week-end en Argentine et de cette "solide" quatrième place, décrochée grâce à un "excellent" rythme : "Je ne suis pas vraiment content de ma place mais je le suis du rythme et du feeling, c'est ce qui me rend content aujourd'hui. Pour la première fois cette année j'ai senti que je faisais partie des plus forts en fin de course, ce qui est vraiment important."

Joan Mir, devant Maverick Viñales

Joan Mir, devant Maverick Viñales

Le pilote Suzuki reconnaît toutefois que son souci d'adhérence n'est pas encore résolu et que le travail doit se poursuivre pour trouver les bons réglages, même s'il a noté du mieux sur le tracé de Termas de Río Hondo avec cette compétitivité apparue dans les derniers tours.

"Ce n'était pas ça en course, ce n'était pas fantastique mais nous étions plus proches de nos rivaux et ça rend tout beaucoup plus facile, car vous pouvez tourner, relever la moto, freiner fort mais si vous n'avez pas de grip vous ne pouvez pas vous défendre. Pour avoir une chance d'être rapide en fin de course ici, il vous faut avoir de l'adhérence car normalement votre rythme baisse sur la fin, donc ça veut dire que notre rythme progresse", a-t-il expliqué.

Surpris, par ailleurs, par son rythme, il aurait finalement pu l'augmenter mais a préféré jouer la prudence afin d'aller au bout des 25 tours : "Honnêtement j'avais un peu de marge en course car j'ai terminé avec encore un peu de gomme. Ça signifie que j'aurais pu attaquer un peu plus en milieu de course, mais on ne peut pas savoir à quel moment on peut attaquer car les pneus s'usent beaucoup dans les cinq derniers tours et je ne savais pas exactement quand ça allait être le cas. J'ai réalisé que l'adhérence était bonne dans les derniers tours."

Cette amélioration rend l’Espagnol "confiant" pour la suite, et ce dernier espère continuer sur cette voie dès le week-end prochain à Austin, un circuit qui ne "l'enthousiasme pas" mais où il y a réalisé de bonnes performances par le passé. "Je crois que je peux y faire de bonnes choses cette année", a-t-il conclu.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent En une victoire, Aleix Espargaró balaye les doutes du passé
Article suivant Marc Márquez en piste pour tester sa vision avant Austin

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France