Après Misano, Le Mans et Magny-Cours comptent sur la présence de public

Alors que l'accueil de spectateurs est d'ores et déjà annoncé pour la manche française du WorldSBK, à Magny-Cours, une réponse est attendue fin septembre concernant le Grand Prix de France MotoGP, au Mans.

Après Misano, Le Mans et Magny-Cours comptent sur la présence de public

Hôte des deux prochains Grands Prix MotoGP, le circuit de Misano a obtenu de ses autorités régionales l'autorisation d'accueillir jusqu'à 10'000 spectateurs par jour, sur la base d'un protocole strict qui les maintiendra en dehors du paddock et dans le respect de la distanciation et des gestes barrières devenus légion.

Les travaux menés ces derniers jours sur 18 tribunes bordant le circuit ont vu le démontage des places assises, ensuite réinstallées pour laisser une distance de 1,20 à 1,30 mètre entre chaque siège. Un vaste système de signalétique et d'encadrement s'ajoute à ce plan, afin de guider les spectateurs et de segmenter l'ensemble du public par petits groupes.

Dans le cas du Grand Prix suivant, organisé dans la foulée à Barcelone, l'éventualité d'autoriser l'accès du Circuit de Catalunya au public n'est pas évoquée, en revanche elle reste possible pour la manche suivante, le Grand Prix de France, au programme dans cinq semaines, du 9 au 11 octobre.

Lire aussi :

Les organisateurs de l'épreuve du Mans n'ont jamais abandonné l'idée que leur Grand Prix puisse se tenir devant des spectateurs, même si leur nombre sera forcément limité, dans le cas où les conditions sanitaires et les dispositions gouvernementales le permettent. Après avoir déposé un plan précis prévoyant une circulation distanciée des spectateurs et leur venue uniquement le dimanche dans le but d'éviter les rassemblements en dehors du circuit, ils comptent sur un verdict une quinzaine de jours avant l'épreuve.

"Claude Michy aura fin septembre la confirmation des autorités sanitaires, et le maire du Mans décidera si et combien de spectateurs seront autorisés à entrer. Mais il n'y aura probablement pas de billets week-end", explique Carmelo Ezpeleta au journal espagnol AS.

Outre la présence du public en elle-même, reste un grand point d'interrogation quant au nombre de spectateurs qui pourront être présents. Alors que la jauge fixée par le gouvernement limite les rassemblements à 5000 personnes jusqu'au 30 octobre, des dérogations − sur décision du préfet et non du maire − sont possibles, et c'est le chiffre de 10'000 spectateurs pour cette seule journée du dimanche qui est évoqué, sur un schéma comparable à celui de Misano. Cela dépendra toutefois grandement de la circulation du virus dans les prochaines semaines, sachant que le nombre d'infections reste élevé : lors du dernier bulletin officiel, 7017 nouveaux cas ont été rapportés en France en 24h, contre 3663 en Espagne et 1326 en Italie.

Au programme une semaine avant le Grand Prix de France, du 2 au 4 octobre, les organisateurs de la manche française du WorldSBK ont déjà pu confirmer que le public aura accès au circuit de Magny-Cours et relancer les ventes. Les billets déjà vendus pour les dates initiales (fin septembre) sont valables, et d'autres peuvent à présent être acquis, ainsi qu'un accès à l'aire de campement et aux parkings. Contrairement à ce qui se faisait jusqu'à présent, les moins de 16 ans doivent disposer d'un billet payant, afin que l'intégralité des spectateurs puissent être comptabilisés et que la jauge qui sera autorisée ne soit pas dépassée.

"Le WorldSBK se déroulera bien à Nevers Magny-Cours en octobre prochain, les 2, 3 et 4, en présence du public", a fait savoir le circuit cette semaine. "Cependant quelques aménagements seront mis en place afin de vous accueillir et l’accès au paddock ne sera malheureusement pas possible pour cause de COVID-19 et conformément au protocole sanitaire du promoteur."

Après Le Mans, le MotoGP enchaînera quatre Grands Prix en Espagne, où pour le moment l'accueil de spectateurs n'est pas prévu. Si les contaminations rapportées par les autorités sanitaires sont élevées dans le pays, il est toutefois prématuré pour le moment de faire des prévisions sur ce qu'il adviendra dans un mois et demi à deux mois et demi, au moment des courses concernées.

Quant au Portugal, prévu comme dernière étape du championnat du 20 au 22 novembre, il envisage bel et bien d'organiser son Grand Prix devant un nombre réduit de spectateurs, après que les tribunes du circuit de Portimão ont déjà été ouvertes au public lors de la manche WorldSBK qui s'est tenue sur place début août. Mais, là aussi, ce n'est qu'à une date plus proche de l'épreuve qu'il sera possible d'avoir des certitudes.

partages
commentaires
Zarco heureux pour ses "copains" de Tech3, enfin victorieux

Article précédent

Zarco heureux pour ses "copains" de Tech3, enfin victorieux

Article suivant

Ezpeleta : Si le MotoGP reste dans sa bulle, les GP ne sont pas en danger

Ezpeleta : Si le MotoGP reste dans sa bulle, les GP ne sont pas en danger
Charger les commentaires
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021