Mooney, sponsor de toutes les activités de VR46 et de Valentino Rossi en GT

Après l'annonce d'un nouveau sponsor titre pour VR46 en Grand Prix, des précisions ont été apportées quant au rôle de cette entreprise, Mooney, aux côtés du groupe de Valentino Rossi cette saison.

Mooney, sponsor de toutes les activités de VR46 et de Valentino Rossi en GT

Le passage à la nouvelle année a définitivement mis fin au feuilleton opaque de l'arrivée d'Aramco en MotoGP, d'abord annoncée dans le cadre d'un ambitieux projet puis devenue hypothétique avant de s'évanouir dans les limbes de négociations incompréhensibles. VR46 a finalement annoncé l'arrivée de la société italienne Mooney en tant que sponsor titre de son équipe en Grand Prix et c'est avec cette nouvelle image, bien moins polémique, que le groupe de Tavullia lance désormais sa saison.

Des précisions ont été apportées en début de semaine quant à la place qu'occupera l'entreprise de services bancaires. En l'occurrence, elle sponsorisera les deux équipes de VR46, en Moto2 (en remplacement de Sky) et en MotoGP, mais aussi la saison que doit disputer Valentino Rossi en GT et pour laquelle des détails doivent encore être communiqués.

"Je suis heureux d'avoir à nos côtés pour la saison à venir une entreprise italienne comme Mooney, leader dans le monde des paiements de proximité, avec laquelle nous partageons une même stratégie de développement des jeunes talents italiens et la recherche constante de l'amélioration de la performance", souligne Valentino Rossi. "En plus d'être le sponsor titre de notre équipe en MotoGP, Mooney sera également à nos côtés à la VR46 Riders Academy et pour ma première saison de course dans le monde des quatre roues."

En Grand Prix, VR46 alignera deux teams, dont un désormais engagé à part entière dans la catégorie reine. Comme cela a été dévoilé ces dernières semaines, Luca Marini disputera ainsi une deuxième saison parmi l'élite, avec à ses côtés David Muñoz en tant que chef mécanicien. Marco Bezzecchi fera quant à lui ses débuts épaulé par Matteo Flamigni, tandis qu'Idalio Gavira sera l'analyste de piste des deux pilotes et responsable de la stratégie pneumatique. Un trio de techniciens venu du groupe de travail de Valentino Rossi et qui opérera sous la direction de Pablo Nieto, toujours team manager. En Moto2, c'est Luca Brivio qui va désormais assumer le rôle de team manager. Roberto Locatelli reste l'analyste de piste des pilotes, Celestino Vietti Ramus, qui aura pour chef mécanicien Jairo Carriles, et Niccolò Antonelli, épaulé par Danilo Angeli.

Aux côtés de Valentino Rossi, propriétaire attentif aux performances, et de Carlo Alberto Tebaldi, directeur financier, Alessio Salucci continuera d'assurer le rôle de directeur d'équipe au quotidien. "Nous sommes vraiment fiers du chemin qui nous a menés à faire nos débuts en MotoGP", déclare le bras droit de toujours du pilote au numéro 46. "Le Mooney VR46 Racing Team sera l'évolution du projet initié il y a huit saisons avec un partenariat avec Sky Italia qui nous a permis de décrocher le titre pilotes en 2018, le titre des équipes en 2020 et de devenir une équipe de référence dans les catégories inférieures du championnat."

"Nous avons choisi les bonnes personnes, animées par la même implication et la même passion. Nos pilotes ont le potentiel pour nous offrir de grandes satisfactions et nous permettre de nous amuser. Nous avons confiance dans le fait que nous atteindrons bientôt le niveau des équipes les plus compétitives du MotoGP, un objectif que nous partageons également en Moto2 où nous avons l'intention de rester l'une des équipes de référence."

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Bagnaia voit le MotoGP changer grâce à plus de respect
Article précédent

Bagnaia voit le MotoGP changer grâce à plus de respect

Article suivant

Le patron de Pramac rêve de garder Martín et Zarco en 2023

Le patron de Pramac rêve de garder Martín et Zarco en 2023
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021