MotoGP
26 mars
EL1 dans
17 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
24 jours
16 avr.
Prochain événement dans
38 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
51 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
79 jours
03 juin
Prochain événement dans
86 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
100 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
107 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
156 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
170 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
184 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
191 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
205 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
212 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
226 jours
28 oct.
Prochain événement dans
233 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
247 jours

9e place miraculeuse pour un Morbidelli malade et heurté par Espargaró

Malade pendant le Grand Prix d'Émilie-Romagne, Franco Morbidelli était malgré tout au départ de la course mais il a failli tout perdre dans un contact dès le premier tour.

9e place miraculeuse pour un Morbidelli malade et heurté par Espargaró

Star du premier Grand Prix qui s'est tenu à Misano il y a deux semaines, où il a décroché sa première victoire MotoGP, Franco Morbidelli a connu une deuxième semaine plus compliquée, principalement à cause de maux de ventre qui ne l'ont pas laissé en paix et l'ont affaibli.

"Ça a été un week-end vraiment dur pour moi", expliquait-il dimanche dans le seul point presse qu'il n'aura pas annulé durant ce Grand Prix d'Émilie-Romagne au cours duquel il a dû s'économiser. "J'ai été malade et je n'ai pas eu l'opportunité de travailler avec l'équipe, car chaque jour après la séance je rentrais directement à la maison pour essayer de récupérer. Malheureusement j'ai attrapé quelque chose d'assez lourd et que j'ai dû combattre tout le week-end. Le plus gros problème a donc été ma santé et non le fait de devoir régler le package ou faire quelque chose sur la moto."

"C'est clairement quelque chose j'ai mangé ou bien que j'ai attrapé avec quelqu'un. C'est un virus qui circule dans cette zone. Tous ceux à qui j'ai dit que j'étais malade m'ont dit qu'eux aussi avait des amis qui avait la même chose, c'est donc quelque chose qui circule dans les alentours et je l'ai malheureusement attrapé."

Malgré son état, le pilote Petronas a réussi à se qualifier huitième pour ce deuxième Grand Prix à domicile et il prenait le départ en visant le podium. C'était sans compter sur un incident lourdement dommageable survenu dès le premier tour, lorsque l'Aprilia en perdition d'Aleix Espargaró est venu le heurter et le faire vaciller.

Lire aussi :

"Je pense qu'en course on avait une chance de monter sur le podium malgré tout, parce que j'ai eu un bon rythme [dimanche] matin et [samedi] aussi. Mais malheureusement un pilote est tombé contre moi et j'ai eu de la chance de rester sur mes roues. Quand j'ai réalisé que je n'étais pas par terre, j'ai lancé ma course", expliquait-il, reparti à l'attaque depuis le fond du peloton.

"Je suis content de la course que j'ai faite. J'ai fait beaucoup de dépassements, pour passer de la 19e à la neuvième place et c'est très bien. Je me sentais un peu faible, bien sûr, mais capable de finir la course et de bien la terminer. Le team a fait un travail formidable en réglant la moto sans moi. Et notre médecin, Fabrizio Angelini, a lui aussi fait un travail formidable afin de me donner l'énergie qu'il fallait pour aborder cette course alors que j'étais malade."

Reparti de la dernière place, Morbidelli a fait son retour dans la zone des points au huitième tour. Il s'est alors attaqué à Smith, puis à Rins, à Zarco et enfin à Petrucci dans un final dont il a été l'un des plus rapides, pour finir par accrocher la neuvième place. Bien décidé à retenir le positif de ce week-end dont il a sauvé sept points malgré son état, le placide pilote italien clôturait le Grand Prix en espérant qu'un peu de repos supplémentaire lui permettrait de se présenter à Barcelone, le week-end prochain, en meilleure forme.

Lire aussi :

"J'espère que ça va passer bientôt. Ça fait une semaine que je me sens aussi mal et j'en ai marre, je suis fatigué d'avoir ça et j'espère que ça va passer assez vite. Ça va mieux, c'est positif, car vendredi j'allais vraiment mal, samedi j'allais mal et aujourd'hui c'est comme ci comme ça, alors j'espère que demain j'irai bien !" souriait-il dimanche soir.

Et sa bonne humeur n'était assurément pas entachée, à en juger par l'analyse imagée par laquelle il a conclu sa rencontre − à distance − avec les journalistes, désireux de savoir si ces sept points engrangés et les deux places qu'ils lui ont permis de gagner au championnat (il est désormais cinquième à 20 points de Dovizioso) faisaient de lui un prétendant au titre... "J'ai deux boules, mais aucune n'est en cristal ! Alors je ne sais pas ce qui va se passer au championnat."

partages
commentaires
Stats - La jeunesse prend le pouvoir sur une saison toujours plus folle

Article précédent

Stats - La jeunesse prend le pouvoir sur une saison toujours plus folle

Article suivant

Le choc de l'annonce, puis l'ennui : Márquez décrit sa convalescence

Le choc de l'annonce, puis l'ennui : Márquez décrit sa convalescence
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Émilie-Romagne
Catégorie Course
Lieu Misano World Circuit Marco Simoncelli
Pilotes Franco Morbidelli
Équipes Petronas SRT
Auteur Léna Buffa
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020