MotoGP
24 juil.
Événement terminé
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
09 oct.
Prochain événement dans
18 jours
16 oct.
Prochain événement dans
25 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
32 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
46 jours
13 nov.
Prochain événement dans
53 jours
20 nov.
Prochain événement dans
60 jours

Pour Morbidelli, Quartararo a "amplement mérité" la Yamaha officielle

partages
commentaires
Pour Morbidelli, Quartararo a "amplement mérité" la Yamaha officielle
Par :

Dominé par son coéquipier au sein du team Petronas, le pilote italien accepte sans polémiquer de bénéficier d'une machine moins évoluée que la sienne, mais s'efforce malgré tout d'afficher son potentiel.

Si sa première saison au guidon de la M1 s'est avérée plus discrète que celle de son coéquipier, Franco Morbidelli n'en démérite pas pour autant et ses performances lors des essais de pré-saison ont attiré les regards. Au Qatar, ces derniers jours, il a largement contribué à faire briller le clan Yamaha, se classant chaque jour dans le top 5 et terminant à seulement 33 millièmes de Maverick Viñales, seul pilote à avoir pu l'accompagner sous les 1'54 au tour.

Doté d'une machine moins évoluée que celle dont bénéficient Viñales, Rossi mais aussi Quartararo, Morbidelli fait contre mauvaise fortune bon cœur, et c'est avec des objectifs clairs quant à ses progrès personnels qu'il a abordé les tests. Après six jours de roulage en ce mois de février, il avait coché les cases qui lui semblaient importantes et affiché une amélioration remarquée par son équipe.

"Je suis très satisfait des résultats de nos deux pilotes", souligne Wilco Zeelenberg, team manager. "Fabio a clairement été rapide, comme l'an dernier, mais Franco a désormais franchi un cap et il a aussi démontré à quel point il est rapide en se classant dans le top 3. Yamaha nous avait promis deux bonnes spécifications de moto et ils nous les ont clairement fournies. Nous avons maintenant hâte de disputer la course, la semaine prochaine."

Lire aussi :

"Je suis très content de ma pré-saison", s'enthousiasme pour sa part Franco Morbidelli. À l'aise dès les premiers roulages en Malaisie, il est monté en puissance, et ce alors que son objectif au Qatar était de reconfirmer certaines évaluations menées à Sepang et de se préparer pour le Grand Prix. "À Sepang, le rythme était correct, il faut qu'on fasse en sorte qu'il soit vraiment bon", annonçait-il auprès du site officiel du MotoGP avant de se lancer.

Après avoir minutieusement passé en revue les options de pneus en vue du Grand Prix, et jaugé à la fois sa vitesse pure et sa capacité à rester performant en gommes usées, la balance penchait du bon côté à l'heure de dresser le bilan. "Cela a été un test positif pour nous. On a peu à peu comblé notre retard et mon rythme a été bon [le dernier jour]. Mon tour lancé a lui aussi été très bon, ce dont je suis content", souligne-t-il. "Je suis très content de cette pré-saison. J'ai eu de bonnes sensations immédiatement à Sepang. Je me suis senti plus à l'aise sur la moto, peut-être parce que je la connais mieux, et au Qatar on a progressé. Il faut juste continuer comme ça."

"On va retenir les points positifs et essayer de progresser encore plus et de faire du bon boulot en course, ce qui est le plus important. […] Les tests, c'est bien pour avoir de bonnes sensations sur la moto et les bonnes émotions, mais le plus important c'est la course. Il faudra être aussi bons que sur ces deux tests", prévient le pilote italien, toujours en quête de son premier podium alors qu'il aborde sa troisième année dans la catégorie reine.

À l'aube de cette importante saison pour lui, et alors que son coéquipier lui a déjà grillé la politesse en étant promu dans l'équipe officielle pour 2021, comment prend-il le fait d'être le seul pilote du clan Yamaha à ne pas disposer de la moto de 2020 ? "Je le vis bien, parce que de toute façon les deux pilotes officiels sont des pilotes d'usine donc il est normal qu'ils aient une moto un cran au-dessus de la mienne. Quant à Fabio, cela a été un cas un peu particulier, mais vu les résultats qu'il a obtenus l'année dernière et vu le contrat qu'il a pour l'année prochaine, il a amplement mérité cette spécification", souligne-t-il sportivement au micro de Sky Italia.

"En ce qui me concerne, le package que j'ai est déjà très bon. Peut-être qu'il n'est pas super rapide en ligne droite, mais il est très bon dans les virages", poursuit-il. "J'ai de bonnes sensations, franchement. La moto n'a pas beaucoup changé par rapport à l'année dernière et on essaye encore de bien comprendre ce bras oscillant en carbone, mais d'une manière générale j'ai de bonnes sensations. Je me sens bien, assez rapide, et je travaille bien."

Avec Michaël Duforest

Espargaró pense au podium malgré les soucis de jeunesse de l'Aprilia

Article précédent

Espargaró pense au podium malgré les soucis de jeunesse de l'Aprilia

Article suivant

Crutchlow : "La moto ne fonctionne pas du tout sur un tour lancé"

Crutchlow : "La moto ne fonctionne pas du tout sur un tour lancé"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Test de Losail
Catégorie Lundi
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Fabio Quartararo , Franco Morbidelli
Équipes Petronas SRT
Auteur Léna Buffa