Morbidelli spectateur privilégié du dernier GP de Rossi

La dernière course de la saison a permis à Franco Morbidelli d'être aux premières loges pour observer une ultime fois Valentino Rossi au guidon d'une MotoGP.

Morbidelli spectateur privilégié du dernier GP de Rossi

Franco Morbidelli a assuré s'être senti très chanceux de pouvoir être le spectateur privilégié de la dernière course de Valentino Rossi en MotoGP. Premier membre de la VR46 Riders Academy à la création de ce groupe d'entraînement et de formation qu'a voulu monter le Docteur, celui qui est aujourd'hui pilote officiel Yamaha mesure l'importance de cette rencontre dans son parcours et il était d'autant plus symbolique pour lui d'être ainsi aux premières loges pour les adieux de son mentor.

"J'ai eu la chance de profiter de toute la course derrière lui et de profiter de ses derniers tours sur une MotoGP. Je me sens vraiment chanceux pour ça", a commenté Morbidelli auprès du site officiel du MotoGP. "Avant la course je voulais rester aussi loin que possible de lui, je ne voulais pas être mêlé à quoi que ce soit, mais quand je me suis retrouvé derrière lui, j'ai juste pris du plaisir et j'ai essayé de le pousser."

"Je me suis dit : 'OK, on va essayer de pousser et peut-être de le passer ou de tenter quelque chose'… Mais il était tellement rapide et tellement inattaquable que j'ai dû rester derrière lui toute la course, et je me suis dit que j'étais vraiment très chanceux d'avoir la possibilité de profiter de ses derniers tours en MotoGP en occupant cette position spéciale."

"C'était génial. Il roulait de manière fantastique, de façon incroyable. Il a augmenté sa vitesse dans les derniers tours et on voyait bien qu'il prenait vraiment du plaisir et qu'il profitait de ses derniers moments en MotoGP", a ajouté le pilote italien, qui a également eu l'honneur de faire équipe avec Rossi pour la première partie de cette dernière saison.

Lire aussi :

Sa 11e place à l'arrivée, à 14 secondes du vainqueur, constitue le meilleur résultat de Morbidelli depuis qu'il est revenu de blessure à Misano, au mois de septembre. Toujours limité par un genou opéré fin juin, il a bouclé non sans soulagement une saison qui aura été grandement perturbée par ce problème physique et entend à présent profiter de la pause pour se remettre d'aplomb avant d'entamer une première année complète au sein de l'équipe d'usine. Avant cela, deux jours d'essais l'attendent jeudi et vendredi.

"Une saison folle", a décrit Morbidelli au sujet de 2021. "Beaucoup de hauts et de bas, et plus de bas que de hauts. Une dernière course comme celle-ci fait qu'on termine la saison avec une saveur sucrée en bouche et en croyant grandement en l'année prochaine. Maintenant, il s'agit de bien comprendre à Jerez ce dont on a besoin pour l'année prochaine et si ce que l'on a fait représente une amélioration. Jerez est un circuit qui tourne droite et ça me permettra de mieux travailler. [Je veux] bien récupérer cet hiver et me préparer pour le moment où la saison 2022 commencera, bien me préparer pour l'année prochaine."

partages
commentaires

Voir aussi :

Álex Rins veut tirer les leçons d'une nouvelle chute
Article précédent

Álex Rins veut tirer les leçons d'une nouvelle chute

Article suivant

La liste officielle des pilotes et équipes MotoGP pour 2022

La liste officielle des pilotes et équipes MotoGP pour 2022
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021