À Motegi, Guintoli "travaillait pour le futur"

Le Français a livré une performance discrète au Japon, mais a pu œuvrer en vue de la prochaine saison.

À Motegi, Guintoli "travaillait pour le futur"
Sylvain Guintoli, Team Suzuki MotoGP
Sylvain Guintoli, Team Suzuki MotoGP
Sylvain Guintoli, Team Suzuki MotoGP
Sylvain Guintoli, Team Suzuki MotoGP
Sylvain Guintoli, Team Suzuki MotoGP
Sylvain Guintoli, Team Suzuki MotoGP
Sylvain Guintoli, Team Suzuki MotoGP
Sylvain Guintoli, Team Suzuki MotoGP
Sylvain Guintoli, Team Suzuki MotoGP
Sylvain Guintoli, Team Suzuki MotoGP

Pour sa troisième apparition sur la grille cette saison, Sylvain Guintoli n'aura certes pas eu la possibilité d'évoluer sur le même rythme que les titulaires chez Suzuki, mais l'important n'était pas là pour le Français.

Sur les terres du constructeur japonais, deux objectifs distincts se dégageaient en effet : d'abord, l'impératif du résultat et le besoin de bien faire, apanage d'Andrea Iannone et d'Álex Rins, qui ont tous deux fait très bonne figure en course en faisant partie du top 5, avec au final un podium pour le dernier cité.

Un test grandeur nature pour les développements de la GSX-RR

Ensuite, présenter une épure des futurs développements et de ce à quoi devrait ressembler la GSX-RR en 2019 tout en la testant à balles réelles à Motegi. Cette dernière mission est logiquement revenue à Guintoli. "C'était une course difficile pour moi", reconnaît le natif de Montélimar. "Mais on s'attendait à un week-end un peu comme ça, avec beaucoup à faire du point de vue du développement, et notre objectif ici était de trouver du positif avec toutes les nouvelles pièces."

Une tâche pas facile, surtout quand on voit le niveau atteint par la Suzuki cette saison, et alors que l'équipe doit profiter de la présente campagne pour procéder au développement qu'elle n'aura plus l'occasion de faire l'an prochain du fait du retrait des concessions.

Lire aussi :

"La base que l'on a maintenant est très bonne, et Álex et Andrea l'ont montré aujourd'hui", assure Guintoli. "Malheureusement, Andrea a chuté, mais ils étaient tous les deux dans de très bonnes dispositions. Ce qu'on doit trouver, ce sont des gains marginaux. De ce point de vue, c'était un bon test pour nous, car on a réglé quelques uns des problèmes. En termes de performance, la course était difficile pour moi, mais on travaillait pour le futur, et c'est mon travail, c'est ce que je dois faire."

Un mois de novembre crucial pour Suzuki

Dans ces conditions, sa 21e place à l'arrivée est anecdotique. Le Français a en effet conscience d'avoir travaillé pour une temporalité différente de celle de ses deux acolytes ce week-end. "Vous avez des sentiments contrastés avec ce job, car vous vous dites 'je suis un pilote, je veux faire du mieux que je peux'", reprend-il. "Et puis vous avez la satisfaction de voir ce que les meilleurs pilotes font avec le travail précédent, il faut penser sur le long terme, se dire que ce qu'on a réussi ici c'est gagner beaucoup de connaissances sur les évolutions et comprendre mieux quelle direction on va choisir pour le futur."

La validation des pièces étrennées au Japon devrait quant à elle se faire dans la foulée de la fin de saison, lors des essais de Valence. "On a un test ici en début novembre, et on aura un autre test à Jerez", rappelle le pilote Suzuki. "Celui-ci sera très important, surtout après ce week-end, pour comprendre ce qu'il y aura l'an prochain, et comment on peut faire passer tout ça au prochain niveau."

Avec Michaël Duforest

Lire aussi :

partages
commentaires
Dovizioso : Márquez "n'est pas imbattable" mais sait s'améliorer

Article précédent

Dovizioso : Márquez "n'est pas imbattable" mais sait s'améliorer

Article suivant

Vidéo - Le top 10 du GP du Japon

Vidéo - Le top 10 du GP du Japon
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021