MotoGP
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
25 sept.
Warm-up dans
16 Heures
:
05 Minutes
:
52 Secondes
09 oct.
Prochain événement dans
12 jours
16 oct.
Prochain événement dans
19 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
26 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
40 jours
13 nov.
Prochain événement dans
47 jours
20 nov.
Prochain événement dans
54 jours

Le moteur accidenté de la Yamaha de Viñales a été sauvé

partages
commentaires
Le moteur accidenté de la Yamaha de Viñales a été sauvé
Par :
Co-auteur: Germán Garcia Casanova

L'équipe Yamaha n'a signalé aucun de ses moteurs à la FIM ; il est donc entendu que le moteur utilisé par Maverick Viñales sur le GP de Styrie a été sauvé en dépit de l'incendie de sa moto après son accident.

L'équipe de Maverick Viñales était très préoccupée par la durée de vie du moteur équipant la M1 avec laquelle le pilote espagnol avait chuté lors de la course du Grand Prix de Styrie ; une moto qui avait pris feu contre le mur de protection du circuit après avoir terminé sa course droit dedans consécutivement à une avarie de freins.

En arrivant à Misano, où se déroule ce week-end le Grand Prix de Saint-Marin, Yamaha n'a pas signalé de dégâts au personnel technique de la FIM, si bien que l'on peut en déduire que la cinquième unité de propulsion utilisée cette année par l'Espagnol a été sauvée.

Viñales a déjà perdu son moteur #2 et il ne lui reste que quatre des cinq moteurs avec lesquels il doit terminer la saison réduite de 2020. La perte d'une deuxième unité aurait mis les Yamaha dans une situation très difficile compte tenu du fait que celle accidentée en Styrie était la seule à disposer de certaines évolutions destinées à contrer des problèmes de fiabilité.

Cinq autres pilotes que Viñales ont perdu un de leurs moteurs en ce début de saison : on en décompte deux de plus chez Yamaha du côté de Valentino Rossi et Franco Morbidelli, un chez Suzuki (Álex Rins), un chez Ducati (Pecco Bagnaia) et un chez KTM, au sein du team Tech3 (Iker Lecuona).

Lire aussi:

Viñales avait dû renoncer à un moteur dès les EL3 du Grand Prix d'Espagne. Sur les quatre autres disponibles, le premier moteur n'a été utilisé que lors des trois premières séances d'essais libres sur la première épreuve de Jerez et lors des quatre séances d'essais libres de Styrie. La troisième unité a été utilisée lors des EL4, de la Q2, du warm-up et de la course du premier Grand Prix et n'est revenue sur la piste qu'à l'occasion des EL1, EL4 et Q2 de Styrie.

Les deux unités les plus utilisées jusqu'à présent par Viñales ont été la quatrième et surtout la cinquième, celle impliquée dans l'accident. Le quatrième moteur a été utilisé au cours de 12 séances d'essais et la Q2 de Brno. Le cinquième moteur a été monté 21 fois, dont 14 séances d'essais et trois séances de Q2 (Andalousie, Brno et Autriche). Il a surtout été monté lors de toutes les courses à l'exception de la première depuis le début de la saison.

Sur la base de ces données, il apparaît que Viñales dispose de deux moteurs pratiquement neufs (le #1 et le #3). Le quatrième a déjà bien servi et le cinquième totalise déjà une utilisation assez importante. Le problème est que sur ces quatre unités, deux disposent des soupapes d'un fournisseur identifiées comme la cause des problèmes de moteur chez Yamaha. Les deux autres ont des pièces d'un second fournisseur qui, en principe, a résolu le problème, mais avec une réduction des tours/minute disponibles.

Sans que cela soit réellement admis par Yamaha, le cinquième moteur accidenté, utilisé 21 fois, était celui dans lequel l'équipe disposait du plus de confiance, étant le plus utilisé et disposant de pièces du nouveau fournisseur.

Parmi les autres pilotes Yamaha, le seul à avoir déjà utilisé ses cinq moteurs est Morbidelli, tandis que Rossi et Fabio Quartararo ont encore une unité à mettre en piste. Le Français, leader du championnat du monde, demeure le seul qui, à ce jour, dispose de l'ensemble de ses cinq unités intègres.

Lire aussi:

Dovizioso quitte Ducati : "L'approche des Italiens est particulière"

Article précédent

Dovizioso quitte Ducati : "L'approche des Italiens est particulière"

Article suivant

Déclaré apte, Pecco Bagnaia roulera ce week-end à Misano

Déclaré apte, Pecco Bagnaia roulera ce week-end à Misano
Charger les commentaires