MotoGP - Marquez et Lorenzo au sommet, Ducati se rapproche

partages
MotoGP - Marquez et Lorenzo au sommet, Ducati se rapproche
Par : Léna Buffa
24 févr. 2015 à 15:30

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Trois constructeurs différents occupent le sommet du classement, aujourd'hui à Sepang, pour la deuxième journée d'essais MotoGP de la semaine. Dans une chaleur de plus en plus lourde - le thermomètre a flirté avec les 40°C ! - c'est à Marc Marquez (Repsol Honda) que revient la meilleure performance, en 1'59.844.

En proie hier à des soucis de freins, le Champion du Monde en titre est à présent bien plus enthousiaste, et ce malgré une petite chute subie cet après-midi. "Une journée positive," se réjouit-il. "Après ce qui s'est passé hier, on a essayé de rattraper le temps perdu en testant pas mal de choses. Il faudra qu'on continue demain afin de poursuivre le développement et d'éliminer tout ce qui nous est inutile. Aujourd'hui on s'est concentré sur l'électronique, demain on travaillera plus sur le châssis. Je suis content de la façon dont les choses se sont passées aujourd'hui et du rythme obtenu."

S'il a été le premier à passer sous la barre des 2 minutes au tour, Marc Marquez a bientôt été rejoint dans cette fenêtre par Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha), qui ne s'incline finalement que pour 58 millièmes. "Ca s'est beaucoup mieux passé aujourd'hui," se félicite le pilote Yamaha, le plus actif en piste (71 tours) grâce à une bien meilleure forme qu'hier. "J'ai pu dormir plus de huit heures, j'avais donc plus d'énergie qu'hier. Ca a eu un impact sur ma performance, c'est certain. La moto aussi s'est mieux comportée. J'ai mieux compris comment la gérer sur piste glissante et j'ai donc pu améliorer mon pilotage. A l'exception des deux dernières heures, j'ai tourné pratiquement toute la journée en 2'00. C'est un rythme similaire à celui que j'avais sur les derniers essais alors que les conditions sont moins bonnes, je suis donc content."

Plongés dans les réglages de la nouvelle moto qu'ils ont prise en main hier, les pilotes officiels Ducati ont fortement réduit leur retard sur les leaders. Les progrès d'Andrea Iannone, en particulier, ont été impressionnants. Il avait gagné 1 seconde en comparaison dès son deuxième run et c'est avec la plus forte progression - 2 secondes d'amélioration - qu'il termine, à seulement 0.254s du meilleur temps. Quant à Andrea Dovizioso, qui se classe à 0.406s de la Honda de tête, il tempère ces progrès. "Il y a beaucoup d'enthousiasme parce que la moto est nouvelle, mais on a encore besoin de temps pour améliorer nos performances," rappelle-t-il, se plaignant de sensations perfectibles avec le train avant de sa moto.

Le classement du jour est plutôt serré pour les 5,543 km de Sepang, puisque 13 pilotes se tiennent dans la même seconde. Le cinquième temps revient à Dani Pedrosa (Repsol Honda), qui travaille sur les réglages de ses suspensions. Il devance Valentino Rossi (Movistar Yamaha), pilote le plus rapide hier mais auteur aujourd'hui de la plus faible progression parmi les leaders. Malgré des maux de ventre, l'Italien s'est intéressé à sa nouvelle boîte de vitesses et à la comparaison de plusieurs fourches, à la recherche de grip arrière à l'accélération.

Comme à leur habitude, les pilotes MotoGP prévoient pour la plupart de réaliser de longs runs demain matin, en conclusion de cette séance, mais Bradley Smith (Monster Yamaha Tech3) s'est déjà attelé aujourd'hui à une simulation de course. De quoi collecter des données mais aussi comprendre le comportement de sa moto en pneus usés et avec un réservoir lourd. Aleix Espargaro (Team Suzuki MotoGP) a tenté un exercice similaire, qu'il a toutefois dû interrompre à cause de douleurs au genou.

Mauvaise journée pour Aprilia, dont aucun des pilotes n'a pu abaisser son chrono. Tous deux ont suivi des programmes différents, Alvaro Bautista travaillant sur la définition d'un set-up de base pour le châssis et l'électronique. De son côté, Marco Melandri recherche toujours de meilleures sensations aussi bien avec sa moto qu'avec les pneus Bridgestone. Il compare pour cela deux châssis : l'un inspiré de celui qu'il utilisait en Superbike, l'autre qui se veut une évolution de la RS-GP qu'il a testée pour la première fois en Espagne en novembre dernier. Pour l'instant, les résultats se font attendre. "On continuera nos tests demain. Je ne m'attends bien évidemment pas à une révolution, mais la moindre amélioration devient essentielle," reconnaît le pilote italien.

Côté Français, Mike di Meglio (Avintia Racing) n'était pas au meilleur de sa forme ce matin, fatigué par une poussée de fièvre subie dans la nuit. Quant à Loris Baz (Forward Racing), il a été victime d'une chute en fin de matinée. Rien de grave, mis à part le temps perdu. "C'est le métier qui rentre !" concède-t-il, néanmoins satisfait d'avoir gagné en grip sur l'angle maximum, un point qui manquait cruellement depuis le début de ses essais avec sa Yamaha Forward. A noter également de petites chutes sans gravité pour Pol Espargaro (Monster Yamaha Tech3), Maverick Viñales (Team Suzuki MotoGP) ou encore Jack Miller (CWM LCR Honda).

Les pilotes MotoGP seront à nouveau en piste demain pour une troisième et dernière journée en pneus Bridgestone. Jeudi en revanche, Sepang accueillera Michelin pour une journée d'essais visant à préparer le retour du manufacturier clermontois à l'horizon 2016.

Top 5 du jour :
1. Marc Marquez (Repsol Honda) 1'59.844
2. Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha) +0.058
3. Andrea Iannone (Ducati Team) +0.254
4. Andrea Dovizioso (Ducati Team) +0.406
5. Dani Pedrosa (Repsol Honda) +0.431

Prochain article MotoGP
MotoGP - Marc Márquez frappe un grand coup sur les tests de Sepang

Article précédent

MotoGP - Marc Márquez frappe un grand coup sur les tests de Sepang

Article suivant

MotoGP - Valentino Rossi prend la tête des essais à Sepang

MotoGP - Valentino Rossi prend la tête des essais à Sepang