MotoGP - Misano fait peau neuve et mise sur la sécurité et le spectacle

En dix jours, le circuit de Misano a fait peau neuve. Ses 4,226 km ont été entièrement resurfacés, avec la pose de 5.000 tonnes d'un bitume bien particulier, dont la conception doit permettre de résister au sel et à l'humidité en provenance de la mer toute proche.

Mais les travaux sont allés bien au-delà. Les propriétaires de la piste en ont profité pour réaliser un projet de longue date : définir deux nouvelles configurations de tracés, afin de pouvoir moduler la piste en fonction des championnats qui s'y rendent ou des activités commerciales qui y sont organisées. Deux raccords ont donc été créés, permettant d'offrir deux nouveaux tracés : la Brutapela Track (986 mètres et 7 virages) et la 3.5 Track (3,211 km et 11 virages). Ceux-ci viennent s'ajouter aux trois tracés déjà proposés : l'Arena Flat Track inaugurée début 2015, la piste d'essais et, bien entendu, la piste principale qui accueille les épreuves MotoGP et WSBK.

Ces travaux de configuration ont été confiés au designer Jarno Zaffelli, de Dromo Italian Applied Circuit Design, avec l'aval de Franco Uncini, responsable de la sécurité en Grand Prix pour la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM).

Car la sécurité a été placée au coeur de ces travaux et de nombreux aspects annexes ont été pris en compte, tel le drainage, repensé aussi bien pour le bitume que les vibreurs. Ceux-ci ont été redessinés, au même titre que les voies de dégagement qui s'appuient à présent sur la technologie DroCAS, afin de faciliter la décélération. Vernis antidérapants, modification du profil des virages afin d'améliorer la dynamique et le plaisir du pilotage, nouveaux raccords étudiés spécialement pour les écoles de pilotage... Le cahier des charges était particulièrement riche.

"Encore une fois, le Misano World Circuit a accepté les demandes du MotoGP pour améliorer sa sécurité," note Franco Uncini. "Durant toutes ces années, les propriétaires du circuit ont toujours répondu de façon positive aux demandes de la FIM et de la FIA, ce qui démontre bien qu'ils font toujours attention à garantir une piste et des infrastructures offrant le niveau maximum de sécurité et de spectacle. En effet, augmenter la sécurité permet d'augmenter le spectacle et, par conséquent, l'intérêt du public."

"Le projet que nous avons réalisé conforte la place du Misano World Circuit parmi les circuits les plus modernes d'Europe et les plus puissants moteurs économiques du territoire," estime Umberto Trevi, vice Président de Santa Monica SpA, société gérante du circuit. "Les investissements réalisés sont également le signe d'une volonté bien précise, celle d'attirer sur la riviera de Rimini, et en lien avec la République de Saint-Marin, des événements toujours plus spectaculaires, aussi bien sportifs que commerciaux, dans un contexte plaçant toujours la sécurité comme valeur principale."

Inauguré en 1972, le circuit de Misano annonce accueillir 600.000 spectateurs à l'année, un chiffre que ses propriétaires veulent voir augmenter. Il sera notamment le théâtre de la huitième manche WSBK du 19 au 21 juin et de la treizième manche MotoGP du 11 au 13 septembre.

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de Saint-Marin
Circuit Misano
Type d'article Actualités
Tags circuit, misano, travaux