Contrat de trois ans pour le MotoGP en Indonésie à partir de 2021

partages
commentaires
Contrat de trois ans pour le MotoGP en Indonésie à partir de 2021
Par :
, Journaliste
21 févr. 2019 à 15:52

Le directeur de la société pour le développement du tourisme en Indonésie (ITDC), Abdulbar M. Mansoer, a annoncé avoir signé un contrat de trois ans avec la Dorna, pour l'accueil du MotoGP à Mandalika, dans l'ouest du pays, à compter de 2021.

En novembre dernier, Motorsport.com vous annonçait le projet de l'Indonésie de rejoindre la catégorie reine à partir de 2021, avec la création d'un circuit à Lombok. Le patron de la Dorna, Carmelo Ezpeleta, avait d'ailleurs fait récemment le déplacement sur les lieux des travaux, menés par l'entreprise française Vinci et sa filiale Construction Grands Projets.

"J'ai signé le contrat le 29 janvier 2019 à Madrid avec Dorna Sports", a déclaré Abdulbar Mansoer, le directeur de la société pour le développement du tourisme en Indonésie (ITDC) lors d'une interview accordée à Motorsport.com. "Nous avons en effet pris notre temps [pour révéler l'information au grand public]. La Dorna devrait faire l'annonce [officielle] demain [vendredi]."

Lire aussi :

"Le contrat est d'une durée de trois ans, et débutera à compter de 2021. Il s'agit d'un accord du promoteur. Au moment de la signature du contrat, nous n'avions rien annoncé, car nous attendons le bon moment. Je préfère attendre [l'annonce] de Dorna. Ce sera plus complet, car ils pourront confirmer [les conclusions] de la réunion que nous avons déclarées", a expliqué le responsable indonésien.

Feu vert donné dès 2018 pour les travaux

Mansoer a ajouté que lors de sa visite réalisée l'année dernière à Lombok, Ezpeleta avait donné son feu vert au début du chantier du circuit en vue de l'accueil du MotoGP. Le futur tracé, long de 4,32 km et devant comprendre 18 virages, avait également reçu l'approbation du responsable de la Commission Sécurité des Grands Prix, Franco Uncini.

"Nous avons dessiné le circuit, et nous l'avons soumis à Franco Uncini et Loris Capirossi. Il a été convenu que plus tard, cela deviendrait le premier circuit urbain en MotoGP. On part de zéro car à Mandalika, tout doit être construit", poursuit Mansoer.

"Nous allons construire l'intégralité du circuit urbain, contrairement à ce qui s'est fait à Singapour ainsi qu'à Monaco, où il n'y a jamais eu de MotoGP. Quand il ne sera pas utilisé pour la compétition, il fera office d'autoroute. Nous pensons que le processus de construction du circuit se déroulera rapidement. Il s'agit simplement de construire la piste et les paddocks", continue Mansoer.

Lire aussi :

Bien que le contrat de trois ans ne débutera qu'en 2021, Mansoer a déclaré que la construction allait démarrer sans délai, et en particulier la pose du premier revêtement de la piste. "Nous allons poser l'asphalte en septembre. Puis la couche supérieure. La construction de ce circuit urbain devrait prendre un an. En 14 mois ce devrait être terminé", reprend-il. "Nous n'avons aucune obligation d'ici 2021. Pour le moment, le contrat ne coure que sur trois ans, mais il y a sans doute une option pour prolonger au-delà de cette date."

"Tout sera indiqué dans le contrat. L'Indonésie sera le 21e GP en 2021 après l'arrivée du Mexique pour 2020. Ce sera comme pour Buriram, où ils ont obtenu le contrat en premier, avant de s'occuper du circuit. Pour nous, la conception du circuit a été approuvée, mais nous attendons un contrat [avant de commencer les travaux]", conclut Mansoer.

Article suivant
Espargaró : Le podium de KTM ? "C'est déjà le passé"

Article précédent

Espargaró : Le podium de KTM ? "C'est déjà le passé"

Article suivant

KTM : Recruter Márquez ? Dans tous les cas on y aurait perdu

KTM : Recruter Márquez ? Dans tous les cas on y aurait perdu
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Scherazade Mulia Saraswati
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu