Motorsport.com élit son top 10 des pilotes MotoGP 2015

partages
commentaires
Motorsport.com élit son top 10 des pilotes MotoGP 2015
17 nov. 2015 à 11:30

Les spécialistes du MotoGP sur Motorsport.com ont mis leurs avis en commun afin d'établir le top 10 des pilotes qui sont sortis du lot durant cette saison.

Le Championnat du Monde 2015 avait incontestablement tous les ingrédients d'une recette réussie : des courses fabuleuses, un plateau hautement relevé, un duel pour le titre opposant deux des plus grands champions et ne se décidant que sur la dernière manche, le tout dans une ambiance de controverse.

Nombreux sont les pilotes qui auraient mérité de figurer dans notre top 10, mais les places sont chères. Avant de vous laisser découvrir les dix promus de la saison, nous avons néanmoins souhaité attribuer quelques mentions spéciales à certains pilotes qui ont retenu notre attention.

Alors qui est in et qui est out? Découvrez dès à présent le jugement de nos experts :

 Charles Bradley - Rédacteur en chef, Motorsport.com

 Léna Buffa - Responsable MotoGP, Motorsport.com France

 Matteo Nugnes - Responsable MotoGP, Motorsport.com Italie

 Jamie Klein - Journaliste, Motorsport.com Royaume-Uni

Mentions d'honneur

 Cal Crutchlow - LCR Honda (8e, 125 points)

CB : Quand il n'est pas tombé, il est régulièrement entré dans le top 7. Un bon début et une bonne fin de championnat. Il aurait juste fallu qu'il réussisse mieux son milieu de saison.

 Loris Baz - Forward Yamaha (2e en Open, 28 points)

LB : Rookie en MotoGP, il a dû s'adapter à sa machine et découvrir une partie des circuits. Très grand, il a malgré tout trouvé ses marques et s'est imposé comme le challenger le plus coriace d'Héctor Barberá.

 Aleix Espargaró - Suzuki (11e, 105 points)

MN : Il mérite une mention pour la pole position qu'il a réalisée seul en Catalogne. Malgré trois abandons consécutifs en début d'année, il a démontré qu'il pouvait marquer de gros points pour Suzuki, qui faisait cette année son retour.

 Jack Miller - LCR Honda (3e en Open, 17 points)

JK : Il a marqué plus de points qui quiconque au guidon de la Honda Open. Il a été spectaculaire à suivre, quoiqu'un peu irrégulier - mais pouvait-il en être autrement pour un pilote arrivé directement du Moto3?

10.  Héctor Barberá - Avintia Ducati (1er en Open, 33 points)

LB : Il a fait office de référence de la catégorie Open, et ce malgré les gros points marqués par Loris Baz avec sa quatrième place inespérée à Misano. Barberá a remporté huit manches au classement Open et sa régularité s'est avérée payante.

CB : Il est venu à bout de la concurrence pour remporter la catégorie Open et mérite d'être salué pour son style de pilotage très incisif.

9.  Andrea Dovizioso - Ducati (7e, 162 points)

MN : Il a très bien commencé et il n'est pas passé loin de la victoire au Qatar, avant d'enchaîner une belle série de podiums. En revanche, sa seconde partie de saison a été un désastre.

CB : Mais que s'est-il passé ici? Un début de saison sublime, et puis ses résultats se sont effondrés à l'exception d'une excellente troisième place sur le circuit détrempé de Silverstone.

8.  Danilo Petrucci - Pramac Ducati (10e, 113 points)

JK L'une des plus grandes surprises de 2015. Pour sa première année chez Pramac, ce pilote très cool a régulièrement visité le top 10. Il méritait de figurer dans le nôtre, même sans compter son étincelante deuxième place à Silverstone.

LB : Il a affûté son physique pendant l'hiver et perdu une dizaine de kilos. En piste, il s'est montré suffisamment rapide au guidon de la GP14.1 pour recevoir une évolution plus récente de la Ducati en cours de saison. Un vent de fraîcheur!

MN : Personne n'aurait pensé qu'il aurait marqué seulement un point de moins qu'un Pol Espargaró à l'excellente réputation. Sa deuxième place à Silverstone? Un véritable chef d'œuvre!

7.  Maverick Viñales - Suzuki (12e, 97 points)

LB : Certes, sa Suzuki ne lui a pas permis de jouer la gagne, mais il s'est distingué par son approche mature. Pour sa première saison il n'a pas démérité face à un coéquipier bien plus expérimenté, avec notamment huit qualifications directes pour la Q2 et huit arrivées dans le top 10.

JK : Il s'est trouvé en MotoGP comme un poisson dans l'eau. Immédiatement, il a mené la vie dure à son coéquipier Espargaró et s'est montré à la hauteur de son statut de "star du futur". Suzuki va devoir batailler pour le garder au-delà de 2016.

MN : Il a eu des éclairs de génie, en particulier avec son deuxième temps en qualifications à Barcelone, puis pendant la course de Phillip Island. Il est le Rookie de l'année et un pilote à suivre pour l'avenir.

6.  Bradley Smith - Tech3 Yamaha (6e, 181 points)

CB : Premier pilote satellite, il s'est montré super régulier en terminant 100% des courses. Malgré la très bonne réputation de Pol Espargaró, il a pris l'ascendant son sur coéquipier.

JK : Malgré un traitement moins favorable que celui d'Espargaró, il a redoublé d'efforts pour enchaîner de très bons résultats. Il est le pilote qui a le plus progressé de tous cette année.

MN : Meilleur satellite, il s'est offert la satisfaction de battre l'un des pilotes officiels Ducati au championnat. Sans compter la course héroïque qui l'a mené sur le podium de Misano, dans des conditions mixtes.

LB : Il est, avec Rossi, le seul à avoir conclu toutes les courses dans les points. Il a donné bien du mal à Cal Crutchlow, qu'il bat au championnat pour finir meilleur pilote satellite.

5.  Andrea Iannone - Ducati (5e, 188 points)

MN : Sans aucun doute, le pilote ayant le plus progressé en 2015. Il l'a démontré en allant chercher la troisième place à Phillip Island. Il aurait peut-être mérité mieux que la cinquième position au championnat.

CB : Il a éclipsé son coéquipier Dovizioso, pourtant bien côté, et il a mené sa Ducati à un niveau qu'elle n'aurait peut-être pas atteint sans lui.

LB : Plus à l'aise que son coéquipier avec une GP15 arrivée tard et qui aura connu de grosses évolutions durant la saison. Ne manque que la victoire pour récompenser cette saison très convaincante.

JK : Face à lui, l'expérimenté Dovizioso a parfois semblé avoir un niveau moyen. A une vitesse prodigieuse, il a ajouté une touche de maturité et de régularité. Sa première victoire MotoGP n'est sûrement pas très loin.

4.  Dani Pedrosa - Honda (4e, 206 points)

LB : Il a failli raccrocher après la première manche de la saison, mais il a pris le risque payant de subir une lourde opération. "L'éternel second" ne s'est pas laissé abattre et il a retrouvé toute sa motivation à son retour en piste.

JK : Sur les cinq dernières courses de l'année, seul Lorenzo a marqué plus de points que lui, ce qui montre bien de quoi il est capable quand il est en pleine forme. Il pourrait être un sacré client en 2016.

MN : Quand on se dit qu'il a failli arrêter en début de saison, ses deux victoires sur les quatre dernières courses n'en sont que plus extraordinaires. Son retour en forme est une excellente nouvelle pour le MotoGP.

CB : Il est revenu en force après avoir été opéré au bras pour résoudre un problème de longue date et il nous a rappelé à tous qu'il fait toujours partie des "extra-terrestres" du championnat.

3.  Marc Márquez - Honda (3e, 242 points)

JK : Il est tombé beaucoup trop souvent, mais il fallait quand même compter sur lui. Avec le châssis 2014 de la Honda, il a souvent été le seul à pouvoir rivaliser avec le rythme impérieux de Lorenzo.

CB : Quand il luttait contre la Honda 2015, on avait l'impression qu'il combattait un ours, puis il est revenu au châssis 2014 et il a nous rappelé à tous la légende en devenir qu'il est.

LB : Six abandons sur chute, il n'avait jamais connu ça! Quand les conditions étaient réunies, il a su impressionner par sa vitesse autant que par son abnégation. A l'image de ces fameuses qualifications texanes où il a stoppé sa moto en pleine ligne droite, puis a couru vers son stand pour boucler in-extremis un tour d'anthologie.

MN : Cinq victoires mais six chutes pendant la saison. Le Champion du Monde en titre s'est montré trop inconstant, même s'il est vrai que la Honda 2015 ne l'a pas aidé. Et la course de Valence laissera longtemps planer le doute.

2.  Valentino Rossi - Yamaha (2e, 325 points)

CB : Il a perdu la guerre, mais il a gagné tellement de batailles en piste, et ce malgré son manque de vitesse pure sur le tour lancé. Il a vu l'arrivée de toutes les courses - seul un autre pilote y est parvenu - et il n'a manqué le podium que trois fois. Il est toujours dans le coup.

MN : Il n'a pas été le plus rapide, mais il a compensé cela grâce à son expérience, en s'imposant à chaque fois que l'opportunité se présentait. La controverse des dernières courses a jeté une ombre sur une superbe saison.

LB : Il a été récompensé pour sa régularité : à l'arrivée de toutes les courses, il est monté 15 fois sur le podium et a ramené ses statistiques personnelles à ce qu'elles étaient avant 2010. Sa seule erreur? Donner au début du week-end de Sepang le coup d'envoi d'une polémique qui allait lui coûter très, très cher.

JK : Sa capacité à se réinventer et le fait qu'il ait été un maître de régularité méritent vraiment d'être salués. Mais, même en oubliant le cirque de la fin de saison, il lui a manqué ce petit quelque chose en matière de vitesse.

1.  Jorge Lorenzo - Yamaha (1er, 330 points)

MN : Conspiration ou pas, il méritait le titre de toute façon. Après trois premières courses difficiles, il a presque toujours été le plus rapide et remporté sept victoires.

LB : Il reconnaît deux erreurs (son choix de pneus en Argentine et sa chute à Misano), mais sa compétitivité s'est avérée impressionnante lorsque les conditions étaient réunies. Chapeau!

JK : Il a passé en 2015 plus de tours en tête que l'ensemble du plateau réuni et il a mené chaque tour lors des sept courses qu'il a remportées. Il ne fait aucun doute que c'est la bonne personne qui a gagné.

CB : Oui, il était plus rapide que Rossi, mais il n'a pas été aussi régulier en course et il a eu besoin d'aide pour remporter le titre, que celle-ci ait été volontaire ou pas.

Le classement complet Motorsport.com :

Pilote TOTAL
 Jorge Lorenzo 9 10 10  10 39
 Valentino Rossi 10 9 9 8 36
 Marc Márquez 8 7 6 9 30
 Dani Pedrosa 7 8 7 6 28
 Andrea Iannone 6 6 8 7 27
 Bradley Smith 5 5 5 5 20
 Maverick Viñales   4 3 4 11
 Danilo Petrucci   3 4 10
 Andrea Dovizioso 3   2   5
 Héctor Barberá 2 2 1   5
 Cal Crutchlow 4       4
 Aleix Espargaró       2 2
 Loris Baz 1 1     2
 Jack Miller       1 1
Prochain article MotoGP
Lorenzo ne pense pas pouvoir décrocher beaucoup d'autres titres

Article précédent

Lorenzo ne pense pas pouvoir décrocher beaucoup d'autres titres

Article suivant

Mike di Meglio espère "quelques wild-cards" avec Aprilia en 2016

Mike di Meglio espère "quelques wild-cards" avec Aprilia en 2016