MotoGP
26 mars
EL1 dans
24 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
31 jours
16 avr.
Prochain événement dans
45 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
58 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
86 jours
03 juin
Prochain événement dans
93 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
107 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
114 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
128 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
163 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
177 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
191 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
198 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
212 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
219 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
233 jours
28 oct.
Prochain événement dans
240 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
254 jours

Épargné par la pression de la pole, Nakagami veut saisir sa chance

Un Takaaki Nakagami qualifié troisième serait-il plus redoutable qu'un Takaaki Nakagami qualifié en pole position ? Réponse à 14h...

partages
commentaires
Épargné par la pression de la pole, Nakagami veut saisir sa chance

Après avoir décroché lors du dernier Grand Prix en date sa première pole position MotoGP, synonyme de pic d'adrénaline et d'une pression incomparable qui avait fini par le piéger dès l'entame de la course le lendemain, Takaaki Nakagami s'est une nouvelle fois placé en première ligne ce week-end, au Grand Prix d'Europe. Cette fois, il est passé à moins d'un dixième du meilleur temps, qu'il a vu lui échapper lorsqu'il est parti à la faute à deux minutes de la conclusion, permettant à Álex Rins et Pol Espargaró de prendre une courte avance décisive. Mais pas de quoi entacher sa bonne humeur, surtout que ce troisième chrono lui évite justement de subir le poids de trop fortes attentes pour la course.

"J'ai fait de mon mieux, mais dans le dernier virage j'étais un peu trop rapide et j'ai perdu l'avant", explique-t-il au site officiel du MotoGP. "C'est en tout cas une chute positive : dans ces conditions, il faut toujours trouver la limite et cette fois c'était trop. Deux premières lignes de suite, c'est génial pour nous, je suis très content. Je ne m'y attendais pas alors c'est une grosse surprise pour moi."

Lire aussi :

"J'ai été surpris par ce troisième temps. Dans les cinq dernières minutes, je savais que j'étais P1 mais je suis tombé dans le dernier virage à deux minutes de la fin et j'ai pensé que c'était game over, parce que dans ces conditions le fait de rester en piste jusqu'à la dernière minute permet d'améliorer son temps. J'ai fait une erreur et je suis tombé, et je ne m'attendais donc pas à cette première ligne. C'est en tout cas une belle surprise et je suis très content !"

Les données 2019 de Márquez pour s'aider

Difficile, à ce stade, de percer la hiérarchie de ce Grand Prix d'Europe, tant les variations de la météo ont pesé sur les deux premières journées. Après des séances mouillées, humides ou mixtes, les pilotes abordent un dimanche annoncé clément et risquent donc de partir d'une feuille blanche, ou presque, pour préparer leur course lors d'un warm-up de 20 minutes qui revêt une importance toute particulière ce matin.

Nakagami, lui, se sent d'ores et déjà compétitif dans tous les types de conditions rencontrées jusqu'à présent. Et il compte bien sortir son joker en tentant de compenser le manque de roulage sur le sec avec les données 2019 de Marc Márquez"Les prévisions météo semblent dire qu'il ne pleuvra pas, mais personne, y compris nous, n'a de données sur le sec. On ne sait pas quelle sera la durée de vie des pneus, ou la consommation de carburant. On part de zéro", admet-il. "Heureusement, j'ai les données de Marc de l'année dernière ! C'est bien, parce qu'il a gagné cette course de Valence, alors on [pourrait] piocher dans ses données, pourquoi pas."

"Si c'est sec, certains pilotes vont revenir de derrière et il y aura des surprises. Je veux en tout cas prendre du plaisir. [...] En tout cas, cette fois je n'ai aucune pression ! La dernière fois j'en avais eu trop et je n'avais pas pu me contrôler", admet-il tout sourire, la lourde déception d'Aragón visiblement digérée. "La dernière fois, j'ai commis une grosse erreur, mais ça a été une très bonne expérience pour moi et ma carrière. Cette fois, je suis beaucoup plus calme."

Lire aussi :

"Je pense que Pol et Álex sont très forts dans toutes les conditions, y compris sur le sec, alors je vais essayer de les suivre, de rester derrière eux et de ne pas faire d'erreur. On verra ce qu'il en sera pendant la course parce que personne n'a de données, ce serait donc risqué de pousser trop fort dès le début. Bien sûr, si mes sensations sur la moto sont bonnes j'essaierai, sinon je vais tenter de rester dans le groupe et c'est tout."

"Cette fois, ce n'est pas la pole position, c'est la troisième place, mais j'ai une grande opportunité de me battre en course. C'est toujours bien de partir de la première ligne", prévient-il. Encore septième du championnat alors qu'il vient de connaître son premier abandon de la saison et s'est, à cette seule exception près, toujours classé dans le top 10 en course, ce que personne d'autre n'a pu réaliser, le pilote LCR sait qu'il a une opportunité à saisir.

"Jusqu'à présent, ce week-end, on a aussi réussi à plutôt bien s'adapter à toutes les conditions et c'est la clé. On peut voir que certains pilotes connaissent des hauts et des bas dans ce championnat. Moi, je semble être hors jeu pour le titre, mais on essaye de faire de notre mieux à chaque course, on fait les choses simplement et les résultats viennent. J'espère donc pouvoir prendre du plaisir dans cette course. Cette fois, je n'ai pas de pression, puisque je ne suis pas en pole position !"

Voir aussi :

Álex Rins veut "attaquer dès le début" à Valence

Article précédent

Álex Rins veut "attaquer dès le début" à Valence

Article suivant

Warm-up - Mir mène, Quartararo encore en retrait

Warm-up - Mir mène, Quartararo encore en retrait
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Europe
Catégorie Q2
Lieu Valencia Grand Prix Circuit
Pilotes Takaaki Nakagami
Équipes Team LCR
Auteur Léna Buffa
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020
L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence Prime

L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence

Que Marc Márquez décide ou pas de subir une troisième opération pour soigner son bras droit, sa tentative de reprendre la piste à Jerez – quatre jours après la première intervention – restera l'une des pires décisions de l'histoire du MotoGP. Le pilote espagnol pourrait encore en payer les conséquences en 2021.

MotoGP
27 nov. 2020