Essais Jerez, J2 : Nakagami crée la surprise !

Le pilote japonais a fait sensation en Andalousie en signant le meilleur temps de la dernière journée d'essais, damant le pion dans la dernière heure à Marc Márquez.

Essais Jerez, J2 : Nakagami crée la surprise !

L'année 2018 se sera donc terminée sur une surprise, à savoir le meilleur temps de Takaaki Nakagami ce jeudi sur le circuit de Jerez. Le pilote japonais, qui a œuvré ces deux derniers jours sur la Honda de 2018 normalement confiée à son coéquipier Cal Crutchlow, n'a pas déçu et confirmé que cette version de la RC213V était une arme redoutable.

À la mi-journée, c'était pourtant un autre pilote Honda qui menait la danse, et non des moindres, en la personne du Champion du monde en titre, Marc Márquez.

Lire aussi :

La référence du numéro 93 a perduré pendant plusieurs heures, avant que les Ducati, qui avaient survolé les débats hier, ne ressortent de leur boîte pour revenir au sommet.

Andrea Dovizioso y est donc allé de son meilleur temps, avant que Jack Miller, décidément en nette progression sur la GP19, ne lui dame le pion quelques instants plus tard.

Avec déjà un total de quatre journées d'essais derrière nous en vue de la prochaine saison, on peut affirmer sans trop de risques de se tromper que la dernière-née des usines de Borgo Panigale sera dans le coup lors de l'exercice 2019.

Travail sur le pneu arrière pour Ducati

Ducati a accentué ses efforts cet après-midi sur la bonne compréhension du pneu arrière de sa nouvelle machine, qui bardée de capteurs a pu être prodigue en informations, que ce soit au niveau de la température, de la garde au sol ou bien encore des mouvements du bras oscillant.

Ce n'est finalement que dans la dernière heure que les Honda se sont réaffirmées comme les véritables maîtresses de la piste andalouse, Nakagami claquant un 1'37"945, battant la référence signée ici par Petrucci de 23 millièmes de seconde.

Le troisième homme est Maverick Viñales, dans le coup sur ces deux dernières journées de roulage de l'année, sans toutefois avoir pu s'immiscer durablement en tête de la hiérarchie.

Le pilote Yamaha devance un Jorge Lorenzo très prometteur. C'est un fait, le Majorquin s'est très vite accommodé de sa nouvelle monture pour clore ces essais à la quatrième place, à seulement un peu plus d'un dixième de Márquez. Un faible écart qui promet un magnifique duel l'an prochain entre les deux hommes !

Lire aussi :

Petrucci complète quant à lui le top 5, devant Morbidelli, à nouveau impressionnant sur la M1 du SIC Yamaha Petronas. L'Italo-Brésilien devance les GP19 de Jack Miller et Dovizioso, dans cet ordre, et la GP18 de Francesco Bagnaia.

Ce dernier a fait forte impression en pointant en troisième position du classement au cœur de l'après-midi, avant de quelque peu glisser dans la hiérarchie compte tenu des améliorations de dernière minute. Il demeure néanmoins le meilleur rookie sur ces deux jours de tests.

Nets progrès pour Quartararo

Álex Rins boucle pour sa part le top 10, devant Valentino Rossi et Fabio Quartararo. Le Français a nettement progressé comparé à Valence, où il découvrait encore le maniement d'une motogp, et termine à seulement huit dixièmes du leader, et à un peu plus de six dixièmes de son coéquipier Morbidelli.

Suivent ensuite Tito Rabat et Joan Mir, ce dernier qui a eu l'occasion de faire ses premiers tours de roues muni du châssis 2019 de la Suzuki.

Pol Espargaró boucle le top 15, et représente le pilote KTM le mieux classé, Johann Zarco n'ayant pu faire mieux que 19e, et les RC16 du team Tech3 n'étant que 23e (Syahrin) et 24e (Oliveira).

Un peu plus en avant, on peut noter la 16e place de Bautista, remplaçant de Michele Pirro sur ces essais, et qui va à présent pouvoir se concentrer sur son programme en Superbike avec l'équipe officielle Ducati. L'Espagnol a connu une petite mésaventure en toute fin de séance, avec une panne d'essence dans le virage 2.

Du côté d'Aprilia, c'est Andrea Iannone le mieux classé, au 18e rang, alors qu'Aleix Espargaró a enfin pu rouler aujourd'hui, remis de sa gastro-entérite, et boucle ces essais à la 20e place, devant Bradley Smith, désormais pilote essayeur de la marque de Noale, et Sylvain Guintoli.

À noter enfin l'absence de chute aujourd'hui, les pilotes ayant sans doute joué de prudence pour l'ultime séance officielle de l'année.

Spain Essais de Jerez, Jour 2 : Classement
Pos. Pilote Moto Temps/Écart
1 Japan Takaaki Nakagami Honda 1'37"945
2 Spain Marc Márquez Honda 0.025
3 Spain Maverick Viñales Yamaha 0.121
4 Spain Jorge Lorenzo Honda 0.160
5 Italy Danilo Petrucci Ducati 0.164
6 Italy Franco Morbidelli Yamaha 0.173
7 Australia Jack Miller Ducati 0.262
8 Italy Andrea Dovizioso Ducati 0.347
9 Italy Francesco Bagnaia Ducati 0.388
10 Spain Álex Rins Suzuki 0.577
11 Italy Valentino Rossi Yamaha 0.651
12 France Fabio Quartararo Yamaha 0.816
13 Spain Tito Rabat Ducati 0.931
14 Spain Joan Mir Suzuki 0.986
15 Spain Pol Espargaró KTM 1.199
16 Spain Álvaro Bautista Ducati 1.393
17 Czech Republic Karel Abraham Ducati 1.799
18 Italy Andrea Iannone Aprilia 1.881
19 France Johann Zarco KTM 1.919
20 Spain Aleix Espargaró Aprilia 2.211
21 United Kingdom Bradley Smith Aprilia 2.380
22 France Sylvain Guintoli Suzuki 2.553
23 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 2.575
24 Portugal Miguel Oliveira KTM 2.632
25 Italy Matteo Baiocco Aprilia 3.962

partages
commentaires
Jerez, mi-journée : Márquez en tête devant Rins et Viñales
Article précédent

Jerez, mi-journée : Márquez en tête devant Rins et Viñales

Article suivant

Zarco : "Pas à pas, on trouve ma base" avec la KTM

Zarco : "Pas à pas, on trouve ma base" avec la KTM
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021