Nakagami prolongé chez LCR Honda

Le pilote japonais aura attendu la semaine de son Grand Prix national pour que son renouvellement de contrat soit confirmé : il restera bel et bien chez LCR Honda en 2020. En revanche, sa saison 2019 va s'arrêter après le GP du Japon.

Nakagami prolongé chez LCR Honda
Charger le lecteur audio

S’il n’y avait pas vraiment d’inquiétude concernant l’avenir de Takaaki Nakagami, il est toujours bon pour un pilote d’avoir enfin son contrat signé. C’est donc chose faite pour le Japonais, qui prolonge pour une année de plus son engagement avec LCR, le team satellite de Honda.

La marque à l’aile dorée s’est montrée très satisfaite des performances de son pilote, qui a devancé cinq fois son expérimenté coéquipier, Cal Crutchlow, depuis le début de la saison, au prix d'ailleurs de passes d’armes un peu agressives qui avaient provoqué l'agacement de l’Anglais. Doté d'une machine plus ancienne que les autres Honda du plateau, le Japonais est monté en puissance en 2019 et affiche d'ores et déjà plus du double de points que sur l'ensemble de la saison 2018. Après une année d’apprentissage qu’il avait conclue avec une très belle sixième place lors de la dernière épreuve à Valence, il semble avoir passé un cap et s’affirme régulièrement dans le top 10, où il est entré neuf fois cette année (avec pour meilleur résultat une cinquième place au Mugello), bien que sa courbe de résultats ait connu une inflexion ces dernières semaines.

La prolongation de son contrat semblait des plus logiques, et comme l'an dernier c'est dans le cadre du Grand Prix du Japon que Honda a choisi de l’annoncer. Il est précisé que le constructeur lui fournira toujours une moto datant de la saison précédente, soit la RC213V qui donne cette année tant de peines à Cal Crutchlow et Jorge Lorenzo.

Lire aussi :

"Avant toute chose, je suis ravi de rester avec Honda et le team LCR", déclare le pilote. "J'ai pu beaucoup progresser cette année et Honda m'a témoigné d'un grand soutien et m'a fourni un très solide package. Je suis certain qu'ensemble nous pourrons continuer ainsi en 2020."

"Nous sommes fiers de continuer à soutenir Takaaki Nakagami dans la catégorie MotoGP pour la saison 2020. En tant que pilote, il a continué à se développer et à grandir durant toute l'année 2019. Il inspire de nombreux jeunes talents au Japon et en Asie grâce à son gros travail et sa concentration", souligne Tetsuhiro Kuwata, directeur du HRC.

"Nous sommes ravis de poursuivre ce projet avec Takaaki Nakagami et nous espérons capitaliser sur son impressionnante performance de 2019", souligne Lucio Cecchinello, directeur du team LCR. "Taka a démontré sa capacité à se battre dans le top 10 du MotoGP à chaque week-end et, avec Honda, nous allons fixer pour objectif de franchir un autre pas en avant. En 2020, Taka courra avec la RCV d'usine qui vient de remporter le titre 2019 avec Marc Márquez. La saison prochaine sera particulièrement importante."

Lucio Cecchinello, directeur team LCR, Tetsuhiro Kuwata, directeur du HRC, Takaaki Nakagami, Team LCR Honda

Lucio Cecchinello,Takaaki Nakagami et Tetsuhiro Kuwata

Fin de saison dès le GP du Japon

Bien que rassuré sur son avenir, Takaaki Nakagami sera cependant absent de cette fin de saison. Blessé à l'épaule, il sera opéré après l'épreuve de Motegi et manquera les trois derniers Grands Prix. D'après les informations de Motorsport.com, c'est Johann Zarco qui le remplacera.

"Après la chute que j'ai subie à Assen, j'ai eu des douleurs et j'ai manqué de force dans l'épaule. Je suis allé chez le médecin afin de bien comprendre la situation et, même si j'ai pu piloter avec cette blessure, cela n'a pas été idéal et nous avons donc pris la décision difficile, avec Honda et le team LCR, de réaliser cette opération maintenant", explique Nakagami, dont le retour en piste après ce Grand Prix n'est donc attendu que pour le mois de février, avec les premiers tests de pré-saison à Sepang.

partages
commentaires
Des restrictions de tests mises en place dès 2020
Article précédent

Des restrictions de tests mises en place dès 2020

Article suivant

Quartararo : Le MotoGP, ou l'amusement avant le travail

Quartararo : Le MotoGP, ou l'amusement avant le travail
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021