Course - 9e succès pour Márquez, vainqueur tactique face à Rossi

Menacé à la mi-course par l'Italien, le pilote Honda a forgé sa victoire du jour lors de la seconde partie de course avec un choix de pneus mieux senti que son adversaire italien.

Course - 9e succès pour Márquez, vainqueur tactique face à Rossi
Stefan Bradl, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
De l'action en piste
Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Tito Rabat, Avintia Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Tito Rabat, Avintia Racing, Scott Redding, Aprilia Racing Team Gresini
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, Tito Rabat, Avintia Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Chute de Cal Crutchlow
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Des fans
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Si le Grand Prix d'Allemagne continue à prendre ses quartiers au Sachsenring à l'avenir, la côte de Marc Márquez chez les bookmakers atteindra sans doute un nouveau niveau minimum, après la signature par ce dernier d'une neuvième victoire consécutive sur le tracé allemand au terme d'une magnifique course tactique et d'usure remportée face à Valentino Rossi.

Plus que jamais, l'Espagnol fait figure d'homme fort du championnat avec 46 points d'avance sur son adversaire italien alors que la discipline aborde la trêve estivale. Mais avant cela, il y a eu du spectacle, et pas qu'un peu.

Márquez surpris par Lorenzo et Petrucci au départ

À l'extinction des feux, c'est comme à l'accoutumée Jorge Lorenzo qui a été le plus prompt, s'emparant de la tête de course avant même l'arrivée au premier virage. Márquez, lui, s'est fait surprendre à l'intérieur par un Danilo Petrucci très agressif qui a obligé l'Espagnol à relever sa moto pour éviter le contact.

Derrière ce trio de tête, les Yamaha officielles ont réalisé un bon envol pour pointer aux quatrième et cinquième places en début de course. Derrière, le départ s'est déroulé sans accroc à l'exception d'un accrochage dans le premier tour entre Pol Espargaró et Álex Rins ; un accident qui a aussi fait perdre beaucoup de temps à Andrea Iannone, parti large, et Jack Miller, qui n'a dû son salut qu'à une excursion hors piste.

La première étape de l'épreuve a laissé place à un statu quo entre les deux pilotes Ducati en tête, Lorenzo maintenant un avantage suffisant pour ne pas se sentir menacé par Petrucci. D'abord pressé par Rossi, Márquez a par la suite haussé le ton jusqu'à être en mesure de prendre le dessus sur le pilote Pramac devant lui pour passer à l'intérieur dans le virage 1 à l'entrée du cinquième tour.

Le numéro 9, qui avait peur hier d'une usure prématurée et incontrôlable de ses gommes sur ce circuit où les machines passent la majorité du temps sur l'angle, a vu ses craintes se concrétiser en voyant fondre sur lui Rossi peu après.

Les deux Transalpins ont roulé de concert pendant plusieurs tours avant que le Docteur ne trouve l'ouverture, toujours dans le virage 1, sur son compatriote. Il était temps à vrai dire pour le numéro 46, qui voyait Lorenzo et Márquez commencer à faire le trou plus loin devant.

Crutchlow semblait lui aussi en mesure de suivre le rythme imprimé par le groupe de tête, et s'est sans doute montré trop impatient pour dépasser Petrucci. L'Anglais est parti large et a perdu le contrôle de sa Honda dans le dixième tour, finissant au sol.

Devant, la bataille a commencé à gagner en intensité entre Lorenzo et Márquez, ce dernier appliquant une pression de tous les instants sur le Majorquin, toujours à la recherche d'un premier succès sur le Sachsenring.

Le numéro 93 a fini par porter son attaque dans le dernier virage du 13e tour pour prendre l'avantage. Rossi en a profité pour se rapprocher également de son ancien coéquipier, prenant pour sa part l'avantage dans le 16e tour après une erreur de son rival.

Márquez/Rossi, la course dans la course

L'Italien s'est donc retrouvé en deuxième position à la mi-course, et avec Márquez dans le collimateur à une seconde. Selon la majorité des pilotes, le 15e tour allait justement marquer le début d'une seconde course, celle à l'usure pneumatique.

Deux philosophies se sont alors affrontées pour la victoire, à savoir le pneu arrière soft pour le pilote Honda et le pneu medium pour son homologue de chez Yamaha. Alors que la majorité des chronos de la première moitié de l'épreuve avaient été réalisés dans la fenêtre des 1'22, sans doute pour préserver un tant soit peu les gommes, une véritable guerre d'usure s'est alors enclenchée entre les deux leaders.

Mais Márquez a tenu jusqu'au bout son rang de pilote invincible sur le Sachsenring, jouant à une partie de gagne terrain avec son rival, cédant par endroits quelques dixièmes pour ensuite sortir un meilleur tour. De quoi préserver son pneu tendre à l'arrière, et saper le moral de son poursuivant.

La victoire pour ainsi dire acquise pour l'Espagnol, l'intérêt de cette neuvième manche s'est recentré sur la bataille pour la troisième place, opposant les Ducati de Lorenzo et Petrucci. Après plusieurs estocades portées sans succès, l'Italien a finalement eu le dernier mot dans le 26e tour pour filer vers ce qu'il pensait sans doute être son premier podium depuis le Grand Prix de France.

Lorenzo en difficulté, Bautista sur un petit nuage

Mais c'était sans compter sur Maverick Viñales, qui a lui aussi fait sauter le verrou Lorenzo pour se lancer à sa poursuite et prendre l'avantage à deux tours du but. De son côté, Lorenzo s'est retrouvé rapidement à portée de tir d'Álvaro Bautista, qui se battait probablement pour sa survie en MotoGP ce dimanche, alors que son avenir est en jeu face à Fabio Quartararo pour le second guidon de la future équipe Yamaha-Petronas.

Le pilote de l'Ángel Nieto Team a fini par passer dans le 28e tour, pour s'adjuger sous le drapeau à damier son meilleur résultat de l'année (et depuis... la dernière édition du Grand Prix d'Allemagne !), et ce au meilleur des moments : une cinquième place.

Derrière lui, les deux Ducati ont bouclé cette course en formation, aux sixième et septième places donc. Le top 10 est ensuite bouclé par Dani Pedrosa, auteur d'une épreuve discrète mais efficace, ainsi que par Johann Zarco et Bradley Smith, qui apporte à KTM son deuxième top 10 de l'année.

Dans la seconde partie de tableau, on retrouve Hafizh Syahrin en 11e position, suivi d'Andrea Iannone, qui a bien redressé la barre après sa frayeur du premier tour. Tito Rabat, Jack Miller et Scott Redding prennent quant à eux les derniers points en jeu ici en Allemagne. À noter que la course noire de LCR, qui accuse un double abandon avec le retrait en milieu de course de Takaaki Nakagami, venu s'ajouter à la chute de Crutchlow plus tôt.

 GP d'Allemagne - Course

Pos.PiloteMotoPneus AV/ARTemps/écarts
1 spain Marc Márquez   Honda RC213V 41'05.019 
2 italy Valentino Rossi   Yamaha YZR-M1 2.196
3 spain Maverick Viñales   Yamaha YZR-M1 2.776
4 italy Danilo Petrucci   Ducati GP18 3.376
5 spain Álvaro Bautista   Ducati GP17 5.183
6 spain Jorge Lorenzo   Ducati GP18 5.780
7 italy Andrea Dovizioso   Ducati GP18 7.941
8 spain Dani Pedrosa   Honda RC213V 12.711
9 france Johann Zarco   Yamaha YZR-M1 14.428
10 united_kingdom Bradley Smith   KTM RC16 21.474
11 malaysia Hafizh Syahrin   Yamaha YZR-M1 25.809
12 italy Andrea Iannone   Suzuki GSX-RR 25.963
13 spain Tito Rabat   Ducati GP17 29.040
14 australia Jack Miller   Ducati GP17 29.325
15 united_kingdom Scott Redding   Aprilia RS-GP 34.123
16 germany Stefan Bradl   Honda RC213V 38.207
17 switzerland Thomas Lüthi   Honda RC213V 49.369
18 czech_republic Karel Abraham   Ducati GP16 1'01.022
19 belgium Xavier Siméon   Ducati GP16 1'16.692
Ab. united_kingdom Cal Crutchlow   Honda RC213V 21 tours
Ab.  japan Takaaki Nakagami  Honda RC213V 26 tours
Ab.  spain Pol Espargaró   KTM RC16    
Ab.  spain Álex Rins   Suzuki GSX-RR    
partages
commentaires
Aleix Espargaró forfait pour la course

Article précédent

Aleix Espargaró forfait pour la course

Article suivant

Championnat - Márquez 46 points devant Rossi !

Championnat - Márquez 46 points devant Rossi !
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021