Nicky Hayden : les témoignages de ses coéquipiers

Après la disparition de Nicky Hayden, chacun de ses anciens coéquipiers en MotoGP et WSBK a tenu à témoigner son respect pour le champion, partageant parfois quelques souvenirs émouvants.

Nicky Hayden : les témoignages de ses coéquipiers

Valentino Rossi

2003 (Repsol Honda) ; 2011-2012 (Ducati)

Podium: le vainqueur Valentino Rossi, Repsol Honda Team, troisième place Nicky Hayden, Repsol Honda Team

"Difficile de trouver les mots, quand tu ne ressens qu'un grand vide", a écrit Valentino Rossi sur les réseaux sociaux après le décès de Nicky Hayden. Auparavant, il avait témoigné de ses souvenirs avec lui : "Le plus beau souvenir que j'ai de lui, c'est quand il est venu me serrer la main après la course malheureuse de Valence en 2015, pendant le tour d'honneur. C'était ses adieux au MotoGP et moi je venais de perdre le titre. Son regard de soutien dans le casque est l'un des rares souvenirs positifs que j'ai de ce jour-là."

"Il a été un très grand pilote, il a remporté le championnat et il a fait de nombreuses années à un niveau très élevé. Mais ce qu'il y a surtout avec Hayden, c'est que [c'était] un garçon vraiment bien, sympa avec tout le monde, un chic type. Et un grand adversaire, en plus !"

 

Alex Barros

2004 (Repsol Honda)

Nicky Hayden, Repsol Honda Team

"Nous sommes parfois pris par surprise et il est difficile de comprendre pourquoi ! Quand des gens lumineux et plein de vie et de joie nous laissent tout à coup, c'est difficile à accepter. Je suis reconnaissant d'avoir eu l'occasion de te rencontrer. Que Dieu te bénisse et réconforte le cœur de ta belle famille." 

Max Biaggi

2005 (Repsol Honda)

Nicky Hayden

"Ciao Nicky ! Tu vas me manquer... Tout cela n'a pas de sens." 

Dani Pedrosa

2006-2008 (Repsol Honda)

Nicky Hayden et Dani Pedrosa

"C'est très triste de perdre à nouveau un ami, surtout un qui était si proche. J'ai passé trois ans dans la même équipe que lui et entre autres l'année où il est devenu Champion du monde. Je me souviens, cette année-là, à quel point il a multiplié les efforts et n'a pas baissé les bras pour, au final, remporter ce titre. Je me souviens aussi que, plus tard, quand j'ai eu mon problème au bras et que j'ai annoncé que j'allais arrêter pendant un moment pour le régler, il est immédiatement venu me voir. Il m'a demandé ce qui se passait, ce que je ressentais. Il m'a recommandé d'aller voir le médecin qui, ensuite, m'a opéré. Je ne peux que dire que c'était un garçon très gentil et je suis très triste, pour nous mais aussi et surtout pour sa famille. J'espère qu'il pourra envoyer des messages de là-haut et qu'on pourra longtemps sentir qu'il est avec nous." 

Casey Stoner

2009-2010 (Ducati)

Nicky Hayden et Casey Stoner avec la nouvelle Ducati Desmosedici GP9

"Je connaissais Nicky depuis un bon bout de temps, avant même qu'il ne soit mon coéquipier. [...] Il était toujours content de s'arrêter pour échanger quelques mots. En tant que coéquipier, il était fantastique, très fun. Il n'a jamais perdu le sourire, même si les choses étaient dures pour lui. Il pouvait très vite repartir du bon pied. En tant que pilote, il était toujours tourné vers le jour de la course. Il va nous manquer, et je pense que personne n'a de choses négatives à dire sur lui. Il a toujours tout donné dans son approche de la course, et il était très proche de sa famille, et je pense que cela dénote de son caractère." *

Mika Kallio

2009 (Ducati, trois courses)

Troisième place pour Nicky Hayden, Ducati Marlboro Team

Le Finlandais a évoqué "une nouvelle horrible" et ajouté mercredi : "Aujourd'hui, nous sommes en test à Brno et ces tours sont pour toi, mon pote. Mes pensées vont à la famille, prenez soin de vous."

Andrea Dovizioso

2013 (Ducati)

Nicky Hayden, Ducati Team

"J'ai fait un an avec lui chez Ducati, et c'était une très belle année en ce qui concerne ma relation avec lui parce que c'était un gars très relax. [...] À la fin de sa carrière, il n'a pas pu trouver de bonne place en MotoGP et il est allé en Superbike, ce qui signifie qu'il avait une forte passion pour la moto. Il vivait en dehors des États-Unis pour courir, parce qu'il était très passionné. Il était très relax et très fun."

"On s'est beaucoup bagarré en 2008, c'était ma première année en MotoGP, on avait la même moto, on courait pour le HRC. À Sepang, on s'est battu à coups de gros freinages dans les trois derniers tours. C'était beau de se battre contre lui parce qu'il était toujours correct, il ne dépassait jamais la limite. C'était vraiment un gars très sympa." *

Hiroshi Aoyama

2014 (Aspar)

Nicky Hayden, Drive M7 Aspar Honda

"Il a investi beaucoup d'efforts durant les cinq jours qui ont suivi l'accident, jusqu'au dernier moment il n'a jamais abandonné. [...] Nous avons perdu un grand pilote et tous les fans de Nicky à travers le monde sont très tristes. J'aurais espéré pouvoir courir à nouveau avec lui. Les moments que nous avons passés ensemble en tant que coéquipiers sont devenus des souvenirs inestimables. J'exprime ma plus profonde peine à sa famille, qui l'a toujours soutenu."

Eugene Laverty

2015 (Aspar)

Nicky Hayden, Aspar MotoGP Team

"C'était un honneur de partager un stand avec un grand champion. Mes pensées vont à Jackie et sa famille", témoignait-il en début de semaine. Depuis le paddock de Donington, il a partagé son souvenir personnel d'Hayden : "La chose dont je vais toujours me souvenir, c'est à quel point il était fan de sport. Il regardait même le Championnat irlandais." *

Michael van der Mark

2016 (Ten Kate Honda)

Nicky Hayden, Honda WSBK Team et Michael van der Mark, Honda WSBK Team

"Je n'ai pas de mots... Merci d'avoir été un coéquipier aussi inspirant. Mes pensées vont à Jackie et toute la famille Hayden", a écrit le pilote néerlandais à l'annonce du décès de Nicky Hayden. À son arrivée à Donington, il a expliqué : "En étant son coéquipier, c'était inspirant de voir sa volonté de gagner. J'ai commencé à courir avec son numéro, pendant les quatre ou cinq premières années de ma carrière j'ai utilisé le 69, j'étais donc un grand fan." *

Tito Rabat

2016 (Marc VDS, une course)

Nicky Hayden, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS

"Cela a été une fierté de partager la piste avec Nicky Hayden, un exemple pour tous." 

Marc Márquez

2016 (Repsol Honda Team, une course)

Marc Marquez, Repsol Honda Team, Nicky Hayden, Repsol Honda Team

"Nicky était bien sûr un incroyable pilote, mais aussi et surtout une très bonne personne. C'était un vrai passionné de moto. J'ai de très bons souvenirs avec lui, [...] oui... d'incroyables souvenirs, qui resteront à jamais gravés dans nos mémoires. Bien sûr, je me rappelle plein de choses, mais la chose la plus spéciale dont je me souvienne, c'est mon premier grand événement, quand j'ai commencé en Championnat du monde en 2008. J'avais 15 ans, et lui était en MotoGP. C'était comme si j'étais son petit frère. Mon anglais était vraiment faible, et après il a essayé de parler un peu en espagnol, et c'était très marrant."

Stefan Bradl

2017 (Red Bull Honda World Superbike Team)

Nicky Hayden, Honda World Superbike Team, Stefan Bradl, Honda World Superbike Team

"Je suis profondément touché et attristé. C'était un honneur de partager un stand avec toi. Mes pensées vont à ta famille. Nous ne t'oublierons jamais." 

* Source : sites officiels MotoGP et WSBK

partages
commentaires
Mika Kallio wild-card au GP d'Allemagne avec KTM

Article précédent

Mika Kallio wild-card au GP d'Allemagne avec KTM

Article suivant

Rossi présent au Mugello ? Uccio se veut rassurant

Rossi présent au Mugello ? Uccio se veut rassurant
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021