Le nombre de moteurs autorisés en 2020 abaissé entre 4 et 7

Les instances du MotoGP ont apporté des précisions quant aux moteurs autorisés par pilote pour la saison 2020, quel que soit le nombre de courses pouvant être disputées.

Le nombre de moteurs autorisés en 2020 abaissé entre 4 et 7

Le nombre de moteurs pouvant être utilisés par chaque pilote au cours de la saison fait partie des restrictions imposées aux équipes MotoGP afin de limiter leurs coûts. Ce quota devait logiquement être revu à la baisse, compte tenu de la réduction des courses constituant le championnat, toujours à l'arrêt près de trois mois après ce qui aurait dû être sa date de début. En dépit du fait que l'agenda soit encore à déterminer, la Commission Grand Prix a d'ores et déjà apporté des précisions en ce sens.

"Bien que la FIM, l'IRTA, la MSMA et la Dorna soient optimistes de pouvoir relancer le championnat, le nombre d'épreuves qu'il sera possible d'organiser en 2020 est toujours incertain. Pour cette raison, il a été approuvé à l'unanimité que l'allocation moteur de la catégorie MotoGP serait décidée avant la publication du calendrier modifié", est-il expliqué dans le dernier compte-rendu.

Lire aussi :

Ainsi, deux cas de figure sont évoqués, avec un championnat qui compterait soit jusqu'à 11 soit jusqu'à 14 épreuves. Dans le premier cas, les constructeurs pourront utiliser quatre moteurs par pilote (au lieu de sept habituellement) et jusqu'à six pour ceux qui bénéficient des concessions réglementaires (au lieu de neuf). Dans le cas d'un championnat qui compterait entre 12 et 14 manches, le nombre de moteurs autorisés par pilote passe à cinq pour Honda, Ducati, Yamaha et Suzuki et sept pour KTM et Aprilia.

Le premier cas évoqué par la Commission Grand Prix, celui d'une saison comptant jusqu'à 11 Grands Prix, se réfère selon les indications fournies ces dernières semaines par Carmelo Ezpeleta à une saison uniquement disputée en Europe. Le PDG de la Dorna a en effet indiqué que le premier plan actuellement à l'étude vise une reprise le 19 juillet à Jerez, puis environ 11 Grands Prix sur le vieux continent jusqu'en novembre. Il avait par ailleurs fait savoir que des épreuves pourraient être ajoutées au championnat à la suite de celles-ci, hors d'Europe cette fois, et que cela serait probablement précisé dans un second temps, en septembre. Cela correspondrait donc au second cas évoqué dans le détail du nombre de moteurs autorisés.

Lire aussi :

partages
commentaires
Espargaró "très proche d'un accord avec Aprilia"

Article précédent

Espargaró "très proche d'un accord avec Aprilia"

Article suivant

Promesse tenue : KTM a été le premier constructeur à reprendre

Promesse tenue : KTM a été le premier constructeur à reprendre
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021