Le nombre de moteurs autorisés en 2020 abaissé entre 4 et 7

Les instances du MotoGP ont apporté des précisions quant aux moteurs autorisés par pilote pour la saison 2020, quel que soit le nombre de courses pouvant être disputées.

Le nombre de moteurs autorisés en 2020 abaissé entre 4 et 7

Le nombre de moteurs pouvant être utilisés par chaque pilote au cours de la saison fait partie des restrictions imposées aux équipes MotoGP afin de limiter leurs coûts. Ce quota devait logiquement être revu à la baisse, compte tenu de la réduction des courses constituant le championnat, toujours à l'arrêt près de trois mois après ce qui aurait dû être sa date de début. En dépit du fait que l'agenda soit encore à déterminer, la Commission Grand Prix a d'ores et déjà apporté des précisions en ce sens.

"Bien que la FIM, l'IRTA, la MSMA et la Dorna soient optimistes de pouvoir relancer le championnat, le nombre d'épreuves qu'il sera possible d'organiser en 2020 est toujours incertain. Pour cette raison, il a été approuvé à l'unanimité que l'allocation moteur de la catégorie MotoGP serait décidée avant la publication du calendrier modifié", est-il expliqué dans le dernier compte-rendu.

Lire aussi :

Ainsi, deux cas de figure sont évoqués, avec un championnat qui compterait soit jusqu'à 11 soit jusqu'à 14 épreuves. Dans le premier cas, les constructeurs pourront utiliser quatre moteurs par pilote (au lieu de sept habituellement) et jusqu'à six pour ceux qui bénéficient des concessions réglementaires (au lieu de neuf). Dans le cas d'un championnat qui compterait entre 12 et 14 manches, le nombre de moteurs autorisés par pilote passe à cinq pour Honda, Ducati, Yamaha et Suzuki et sept pour KTM et Aprilia.

Le premier cas évoqué par la Commission Grand Prix, celui d'une saison comptant jusqu'à 11 Grands Prix, se réfère selon les indications fournies ces dernières semaines par Carmelo Ezpeleta à une saison uniquement disputée en Europe. Le PDG de la Dorna a en effet indiqué que le premier plan actuellement à l'étude vise une reprise le 19 juillet à Jerez, puis environ 11 Grands Prix sur le vieux continent jusqu'en novembre. Il avait par ailleurs fait savoir que des épreuves pourraient être ajoutées au championnat à la suite de celles-ci, hors d'Europe cette fois, et que cela serait probablement précisé dans un second temps, en septembre. Cela correspondrait donc au second cas évoqué dans le détail du nombre de moteurs autorisés.

Lire aussi :

partages
commentaires
Espargaró "très proche d'un accord avec Aprilia"

Article précédent

Espargaró "très proche d'un accord avec Aprilia"

Article suivant

Promesse tenue : KTM a été le premier constructeur à reprendre

Promesse tenue : KTM a été le premier constructeur à reprendre
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021