Le nouvel asphalte du Mans prisé par les pilotes

partages
commentaires
Le nouvel asphalte du Mans prisé par les pilotes
Par : Léna Buffa
5 mai 2017 à 06:50

Le test privé réalisé en début de semaine a convaincu les pilotes présents par la qualité du nouveau bitume posé au Mans.

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Les travaux sur le Circuit Bugatti du Mans
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Les travaux sur le Circuit Bugatti du Mans
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Les travaux sur le Circuit Bugatti du Mans
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Les travaux sur le Circuit Bugatti du Mans

L.B., Jerez – Les constructeurs MotoGP étaient en test mardi au Mans, lors d'une séance privée qui permettait notamment de jauger le nouveau bitume posé sur le circuit Bugatti en octobre dernier. Si Suzuki et Honda ont choisi de ne pas mettre leurs représentants officiels à l'œuvre à cause de la pluie qui avait douché la piste, parmi la dizaine de pilotes présents les commentaires sur l'asphalte ont été des plus positifs.

En dépit du fait que la journée a commencé en pneus rainurés, le fort grip offert par le nouvel enrobage et la disparition des aspérités ont été prisés. "C'était très bien, je suis très impressionné. Sous la pluie, c'était vraiment très bon", assure Sam Lowes. "Très peu de bosses, voire pas du tout, à part le virage 6 qui est un peu bosselé mais, par rapport à avant, c'est très plat, très bon."

"Le bitume est très bon, ils ont fait du super travail. Il n'y a quasiment plus de bosses, il y a beaucoup de grip", renchérit Valentino Rossi, ravi d'avoir utilisé cette journée parmi les cinq dont disposent les titulaires pendant la saison. "Franchement, le matin on avait l'impression que la journée était gâchée, d'ailleurs Honda n'a même pas tourné [Márquezet Pedrosa, ndlr]. Nous, on a roulé et à mon avis on a fait le bon choix, parce qu'on a réussi à faire deux heures sur piste mouillée et deux heures sur le sec", constate-t-il.

"On n'avait pas beaucoup de choses à tester, mais c'était intéressant d'y aller avant la course. C'était important pour Michelin, qui s'inquiète de ce bitume qui abimait beaucoup les pneus. Au final, ça n'était pas le cas, les pneus seront donc plus ou moins ceux-là. C'était un bon test", assure le pilote Yamaha.

Séance gâchée au Mugello pour Aprilia

À l'inverse, Aprilia avait réservé le circuit du Mugello pour deux jours, avant de se rendre également au Mans, mais n'a pu exploiter ce temps de piste à cause de mauvaises conditions. "Ça n'était ni mouillé ni sec", explique Sam Lowes. "Le premier jour, chaque fois que je pensais aux slicks, il tombait un peu de pluie. […] Le lendemain, c'était vraiment mouillé et il faisait froid, ça n'en valait pas la peine. Alors on a fait quelques tours, mais il y avait eu des voitures les quelques jours précédents et ça ressemblait à du bitume de ville."

"Au Mugello, j'ai fait huit tours en deux jours. Je crois que cinq d'entre eux n'ont pas été chronométrés, ce n'était que des sorties et rentrées au stand", poursuit le pilote Aprilia. "C'était un peu frustrant, parce que j'ai pu voir les efforts investis par l'équipe. Réserver le Mugello pour deux jours, sans personne d'autre, […] financièrement c'est un gros investissement pour le team, alors ne pas faire de tours c'est frustrant pour moi et pour l'équipe, mais ce n'est de la faute de personne."

Avec Matt Kew

Article suivant
Viñales : "Nous allons essayer de prendre le maximum de points"

Article précédent

Viñales : "Nous allons essayer de prendre le maximum de points"

Article suivant

KTM apporte un nouveau moteur à Jerez

KTM apporte un nouveau moteur à Jerez
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Valentino Rossi Boutique , Sam Lowes
Équipes Yamaha Factory Racing , Gresini Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités