MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Nouvelle organisation pour Yamaha, à la recherche de plus d'efficacité

partages
commentaires
Nouvelle organisation pour Yamaha, à la recherche de plus d'efficacité
Par :
4 févr. 2019 à 10:04

Le constructeur japonais entend enfin rebondir cette saison avec la mise en place d'une nouvelle organisation censée rendre son fonctionnement plus efficace.

Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Yamaha Motor Racing, YZR-M1
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
La présentation du Monster Energy Yamaha MotoGP Team
Lin Jarvis, directeur exécutif Yamaha Factory Racing, Kouichi Tsuji, président Yamaha Motor Racing, Mitch Covington, vice-président marketing sportif Monster Energy
Lin Jarvis, directeur exécutif Yamaha Factory Racing, Kouichi Tsuji, président Yamaha Motor Racing, Mitch Covington, vice-président marketing sportif Monster Energy

Yamaha a donc été ce lundi le troisième constructeur à effectuer la présentation de sa nouvelle machine en vue de la saison 2019. Mais si comme à l'accoutumée, ce sont les changements de livrées qui ont pu d'abord attirer l’œil, les mutations se veulent bien plus profondes au sein de la marque aux trois diapasons.

Laissée sur le côté de la course au titre ces deux dernières saisons en raison de difficultés techniques (et de l'incapacité du constructeur à les résoudre), la structure a ainsi procédé à plusieurs changements dans son organigramme, avec notamment un nouveau directeur général de l'entité motorsport, ainsi qu'un nouveau directeur du groupe, censés insuffler une nouvelle dynamique.

Lire aussi :

C'est en tout cas ce qu'espère Lin Jarvis, le directeur exécutif de Yamaha Factory Racing : "L'organisation au Japon se renouvelle, menée par Tsuji [Kouichi Tsuji, le président de Yamaha Motor Racing, ndlr]. "Deux personnes en particulier nous ont rejoints : l'un est monsieur Itou, qui est le directeur général du groupe motorsport et qui est nouveau cette année ; et nous avons aussi vu le directeur du groupe changer pour monsieur Sumi, qui était en charge de l'aspect châssis et qui devient désormais le directeur du groupe."

Des changements importants à la tête du constructeur japonais, mais qui ont pour objectif de remobiliser les troupes et de les faire tendre vers un but commun. "Il faut vraiment qu'il y ait un esprit de groupe, avec des objectifs communs", reprend Jarvis. "Tout le monde doit travailler ensemble et partager des idées. Donc parfois un changement est bon pour repartir de zéro et trouver une nouvelle voie."

Équipe de test basée en Europe

Une autre question à laquelle Yamaha va tenter de répondre avec ces changements d'organisation concernera l'efficacité du développement de ses machines, et plus précisément sa réactivité.

On le sait depuis plusieurs mois, une équipe de test a été créée à cet effet en Europe, basée en Italie, pour essayer de réduire les délais d'acheminement des nouvelles pièces et d'accroître ainsi la réactivité de l'équipe.

"Nous aurons aussi un test team", rappelle Jarvis. "Nous en avons toujours eu un au Japon par le passé, avec en particulier Nakasuga et Nozane, mais nous avons maintenant pris un test team européen pour rapprocher cette dernière phase du test des performances de nos pilotes de Grand Prix. [Le pilote d'essais] est Jonas Folger et ce test team sera organisé en Europe."

"Par le passé nous avions des pilotes japonais, qui étaient très rapides, mais parfois il y avait un délai [entre le test et la perception des nouveaux éléments par les pilotes officiels]. Donc le rôle de Folger sera de réduire ce délai."

Voir aussi :

Turnover important dans le garage Yamaha

Renforcer la collaboration entre le Japon et l'entité européenne sera donc un enjeu pour Yamaha en 2019. Mais il faudra aussi assimiler les nombreux départs et arrivées survenus dans les garages de Maverick Viñales et de Valentino Rossi.

En effet, exit Ramón Forcada et Wilco Zeelenberg dans l'entourage du premier cité, partis rejoindre la nouvelle équipe satellite Petronas Yamaha SRT, et place à Esteban García.

Du côté de Rossi, c'est son analyste de performance depuis trois ans, Luca Cadalora, qui s'est retiré au profit d'Idalio Gavira. Le numéro 46 pourra également compter sur l'arrivée d'un nouvel ingénieur en chef dans son garage.

Une organisation plus poussée dont l'objectif sera de rendre le fonctionnement de l'ensemble plus efficace, similaire à ce qui peut être vu en F1 selon le Docteur : "Ces deux dernières années, nos adversaires ont beaucoup changé leur façon de travailler", débute Rossi. "Je pense que Ducati en particulier a beaucoup changé, ils ont intégré plus de personnes pour travailler dans différents domaines et ils ont essayé d'organiser leur team de façon plus similaire à une équipe de Formule 1. Alors il faut qu'on suive [ce modèle]."

Le pilote Yamaha l'espère, les changements apportés à la base de l'équipe ainsi qu'à sa tête devraient porter leurs fruits, même si l'intéressé s'attend à ce qu'un délai soit nécessaire pour que les choses se mettent en place.

"Nous avons de nouveaux ingénieurs japonais, mais aussi européens et italiens à notre siège de Milan, et ce sera très intéressant", reprend l'Italien. "Certaines choses ont aussi changé au sein de l'équipe, avec l'arrivée d'un nouveau chef mécanicien ou de certaines autres personnes et je pense qu'on peut être forts, mais il faut qu'on attende, parce que le travail est dur pour nous. Durant la seconde moitié de la saison passée, en particulier, on a eu du mal. Ça n'est pas facile de, boom, revenir en peu de temps, mais il sera important de comprendre si on est en bonne voie."

Avec Léna Buffa

Article suivant
Toutes les photos de la Yamaha dans sa livrée 2019

Article précédent

Toutes les photos de la Yamaha dans sa livrée 2019

Article suivant

Rossi : "Ce qui compte, ce sont les résultats"

Rossi : "Ce qui compte, ce sont les résultats"
Charger les commentaires