Du bon et du moins bon pour la nouvelle Yamaha

Il y avait six machines aujourd'hui dans le stand de l'équipe officielle Yamaha, alors que débutaient les essais collectifs de Sepang. Celles qui attirent toute l'attention, ce sont les nouvelles M1, et d'après les pilotes, il faut encore du travail pour bien les cerner.

Du bon et du moins bon pour la nouvelle Yamaha

Les pilotes officiels Yamaha ont découvert aujourd'hui le fruit du dur labeur fourni par les ingénieurs pendant la pause hivernale, une version 2020 de la M1 qu'ils s'accordent à décrire comme étant "assez différente" de la précédente. Châssis et moteur ont été revus, et si la puissance a d'emblée donné des signes encourageants, il faut encore poursuivre le travail en piste pour s'assurer que l'ensemble du package, et notamment l'agilité de la machine, représente un progrès du même acabit.

"Nous avons apporté ici six motos : deux motos de 2019 comme référence, et deux motos de 2020 [par pilote]", explique Massimo Meregalli au site officiel du MotoGP. "Nous avons commencé avec la 2019 pour les deux pilotes et ils ont réalisé des runs pour se réhabituer à la vitesse. Ensuite ils sont passés à la moto de 2020 et ils ont mené des comparaisons."

"À Jerez, on avait déjà testé le premier prototype de 2020. Mais, maintenant, en termes de matériel il s'agit d'une nouvelle moto", décrit Valentino Rossi, désireux d'affiner sa perception de cette nouvelle M1 dans les deux jours à venir. "Ça a été une journée assez positive. Il a un peu plu donc on n'a pas fini tout notre programme, mais on a fait plus de 50 tours. On a travaillé sur la M1 version 2020 et la moto est assez différente, à la fois sur le châssis et le moteur. Et dans certains domaines on est déjà compétitifs, mais dans d'autres c'est un peu moins bien que l'année dernière, au sens où l'on n'arrive pas encore à exploiter tout son potentiel. Mais je pense que c'est normal, car c'est le premier jour qu'on l'utilise alors il faut un peu de temps."

Lire aussi :

Sur une piste très différente de celles qui accueillaient les tests de novembre en Espagne, les pilotes ont la tâche ardue de cumuler les kilomètres pour évaluer de la façon la plus précise possible les gains apportés par les dernières évolutions (et on parle notamment de 5 km/h d'amélioration de la vitesse de pointe), mais aussi pour comprendre comment rectifier le tir là où cela pèche.

"Comme d'habitude quand on teste quelque chose de nouveau, il y a de bons points et de mauvais points", concède le team manager. "Nous sommes donc maintenant très concentrés sur l'amélioration de certains domaines qui ne sont pas aussi bons qu'ils devraient l'être sur la nouvelle moto. On ne peut pas dire toutefois que cela ait été un mauvais départ."

"L'année dernière, on a pas mal souffert avec le moteur, car on était toujours assez lents en ligne droite, et on souffrait aussi de l'usure du pneu arrière. On a donc essayé de travailler sur ces points", souligne Rossi. "On semble être un peu plus rapides en ligne droite, mais il est un peu trop tôt pour le dire, on ne le comprend pas très bien. L'écart semble être réduit mais il faut qu'on travaille, c'est certain."

Auteur du sixième temps, avec deux dixièmes d'avance sur son coéquipier, classé dixième, Maverick Viñales peine pour le moment à dresser un bilan précis. "Nous travaillons très dur. C'est difficile de tirer une conclusion, car ce n'est que le premier jour. Il faut continuer", souligne-t-il. "J'ai la sensation à laquelle je m'attends sur la moto. Il faut continuer, essayer de comprendre énormément de choses, car nous avons beaucoup de choses à tester, surtout demain. Le troisième jour, je me concentrerai un peu plus sur moi-même. Le deuxième jour, je testerai énormément de pièces. C'est donc difficile de tirer une conclusion."

Avec Benjamin Vinel

partages
commentaires
Première journée sur la Ducati : Zarco s'attendait à mieux

Article précédent

Première journée sur la Ducati : Zarco s'attendait à mieux

Article suivant

La première journée à Sepang en photos

La première journée à Sepang en photos
Charger les commentaires
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021