Objectif Valence pour Tito Rabat

En convalescence depuis son accident lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, Tito Rabat espère faire son retour à la compétition pour la dernière manche de la saison.

Objectif Valence pour Tito Rabat

Victime de fractures au fémur, au tibia et au péroné lorsqu'il a été percuté par la moto de Franco Morbidelli à Silverstone en août dernier, Rabat continue sa convalescence. Le pilote espagnol est revenu sur ce processus, fait de hauts et de bas, ce qui est normal pour des blessures aussi graves.

"Cela a été très lent. Chaque jour est différent. Il y a des semaines qui sont meilleures et d'autres pires. La semaine dernière a été pire et ça a régressé. Je ne peux pas me changer sans béquille, j'en avais deux et désormais, je n'ai besoin que d'une. Il est important de garder un certain rythme et de faire travailler les muscles", a-t-il expliqué au site officiel du MotoGP.

Lire aussi:

Le pensionnaire de l'équipe Avintia n'a pas caché que les derniers mois ont été à certains moments particulièrement difficiles. Il est vrai que pour un pilote de course, il n'existe pas grand-chose de pire que de devoir être au repos forcé pendant une longue période !

"C'est difficile, mentalement et physiquement. Les deux vont de pair. Tout dépend de ce que l'on peut faire. Quand on se sent mieux, on a davantage le moral, mais quand on souffre et qu'on a l'impression de régresser, c'est très compliqué psychologiquement. J'ai des hauts et des bas, mais je reste positif. Cette semaine a été la meilleure de toutes."

Ce sont les progrès enregistrés sur cette dernière semaine qui poussent Rabat à viser une participation lors de la manche finale du Championnat du monde 2018, le Grand Prix de Valence.

"Je suis dans une course contre la montre pour revenir à Valence. Nous avons parlé avec le Docteur Charte au sujet de la possibilité d'aller à Valence et il me soutient. S'il m'avait demandé la semaine dernière, je lui aurais dit que ça restait à voir, mais cette semaine, si ça continue comme ça, je pense que je peux y aller."

Lire aussi :

"Ce n'est pas encore sûr, mais l'os guérit bien et il faudra voir si je me sens capable de piloter. Je ne pense qu'à remonter sur la moto, mais je dois le faire dans les bonnes conditions", ajoute-t-il, adoptant donc une posture de prudence, ses fractures pouvant évidemment s'aggraver en cas de nouvelle chute sur le Circuit Ricardo Tormo.

L'envie est en tout cas double pour Tito Rabat, car en plus d'un retour dans le paddock pour le Grand Prix, une présence à Valence lui permettrait également de participer aux tests post-Grand Prix, où il pourra étrenner la Ducati GP18 qu'il utilisera la saison prochaine.

"Nous n'avons pas encore fait d'annonce mais les discussions sont bouclées. L'an prochain, j'aurai une moto 2018, une bonne moto, avec toute l'aide de Ducati. C'est un progrès majeur, de pouvoir me rapprocher des meilleurs et être plus compétitif. Nous aurons les pièces pour les essais de Valence, donc je suis impatient."

Avec Emmanuel Touzot

partages
commentaires
Viñales : Moins de stress et plus de crédibilité après la victoire

Article précédent

Viñales : Moins de stress et plus de crédibilité après la victoire

Article suivant

Les pilotes demandent à avancer le départ d'une heure en Malaisie

Les pilotes demandent à avancer le départ d'une heure en Malaisie
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021