MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Oliveira décidera de continuer ou non après les EL1

partages
commentaires
Oliveira décidera de continuer ou non après les EL1
Par :
31 oct. 2019 à 12:15

Miguel Oliveira prendra la décision ou non de poursuivre son week-end au Grand Prix de Malaisie à la suite des Essais Libres 1. Le pilote portugais souffre d'une blessure au poignet droit consécutive à sa lourde chute à Phillip Island.

Blessé samedi dernier dans une impressionnante chute à Phillip Island, Miguel Oliveira avait dû déclarer forfait pour la course. Les docteurs l'ont autorisé à reprendre la piste ce vendredi pour les premiers essais libres du Grand Prix de Malaisie, à l'issue desquels il décidera ou non de poursuivre le reste du week-end.

"Nous avons fait les vérifications médicales et je suis autorisé à piloter demain. Mais tant que je ne suis pas sur la moto, je ne peux pas vraiment dire quelles sont les limitations à cause de ma blessure. Il faut attendre demain et après quelques tours ou les EL1 entiers, nous prendrons une décision", explique-t-il. "Nous aimerions l'aborder comme tous les Grands Prix, mais je ne peux pas. Il faut d'abord voir si je peux piloter et être compétitif sur la moto. Si ce point est confirmé, nous aurons toutes les raisons pour continuer, sinon il va falloir comprendre et faire de nouveaux checks."

Lire aussi :

Le porteur du numéro 88 a également précisé de quelles blessures il souffrait, particulièrement au poignet droit. Si celui-ci n'est pas cassé, il est tout de même bien abîmé : "Il y a une élongation sur le ligament. Rien n'est cassé, pas d'os, mais c'est un peu endommagé. La main est très petite et a beaucoup de tendons, donc normalement ça devrait aller avec du repos. Le seul risque en pilotant est de chuter et d'aggraver tout ça. C'est ce qui est arrivé à mon épaule."

Oliveira doit en effet également composer avec une blessure à l'épaule, contractée lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, mais qui n'est plus son souci principal depuis : "L'épaule est un problème depuis la blessure [à Silverstone]. Soigner l'épaule tout en pilotant est très difficile. Mais maintenant, c'est le poignet qui est le plus douloureux. Tant que je ne pilote pas la moto demain, je ne peux pas dire si je peux être assez compétitif pour continuer le week-end."

Le pilote Tech3 a bien précisé que malgré un test médical positif, la décision ne pourra se prendre qu'après plusieurs tours du circuit de Sepang. Les contraintes imposées au corps des pilotes sont évidemment bien plus importantes au guidon de leur machine que dans le confinement d'un bureau du centre médical.

Lire aussi :

"C'était une vérification normale. Ils connaissaient ma situation car ils avaient les radios faites à Melbourne le dimanche, donc ils savaient ce qui se passait. Ils ont regardé si l'hématome et les gonflements diminuaient, puis nous avons fait des tests de résistance. Mais serrer la main d'un docteur ou serrer deux doigts, c'est très différent par rapport au fait de piloter une moto", indique-t-il avant de résumer très simplement sa situation médicale : "Si vous me demandez si je suis à 100%, assurément non."

Touchés à la cheville en Australie, Danilo Petrucci et Fabio Quartararo seront eux aussi en piste demain pour les premiers essais du GP de Malaisie. Tito Rabat, en revanche, a d'ores et déjà déclaré forfait pour l'intégralité du week-end, alors qu'il tente de soigner une blessure à la main.

Article suivant
Quartararo prêt à tout donner malgré une cheville douloureuse

Article précédent

Quartararo prêt à tout donner malgré une cheville douloureuse

Article suivant

Pour Dovizioso, le niveau de Márquez a de quoi inquiéter tout le monde

Pour Dovizioso, le niveau de Márquez a de quoi inquiéter tout le monde
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Malaisie
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Miguel Oliveira
Équipes Tech 3
Auteur Michaël Duforest