Oliveira s'imaginait vainqueur MotoGP depuis l'âge de 13 ans

Miguel Oliveira est devenu le troisième pilote à remporter le premier succès de sa carrière dans la catégorie reine en 2020, après la concrétisation de Fabio Quartararo par deux fois à Jerez et la victoire de Brad Binder à Brno.

Oliveira s'imaginait vainqueur MotoGP depuis l'âge de 13 ans

Le succès de Miguel Oliveira avec l'équipe Tech 3 KTM lors de la dernière épreuve en date, sur le tracé de Spielberg, a représenté une belle histoire pour toutes les parties concernées : il s'agissait non seulement de la première victoire de l'équipe française en MotoGP, mais également de la première d'Oliveira, et par la même occasion d'un pilote portugais à ce niveau. Le tout réalisé devant toutes les grands pontes de Red Bull et KTM, qui évoluaient à domicile en Autriche pour le 900e Grand Prix de l'Histoire de la catégorie reine.

Lire aussi :

Fier de lui et prompt à revenir sur le parcours l'ayant mené jusqu'à ce moment tant attendu, Oliveira a eu à cœur de rappeler à quel point la montée jusqu'en MotoGP et le fait de disposer d'une moto avec laquelle pouvoir faire ses preuves et se montrer, selon les mots de son patron Hervé Poncharal, comme "un pilote de MotoGP", a été un parcours du combattant.

"Ça a toujours été comme ça dans ma carrière, rien n'est venu facilement", décrit ainsi le pilote de 25 ans, qui a souffert pour sa première saison dans la discipline, l'an dernier. "Mon parcours s'est clairement construit avec beaucoup de travail : rien ne m'a été donné, j'ai toujours dû beaucoup me battre. L'année dernière a été un gros apprentissage pour moi, particulièrement avec mon opération de l'épaule, et le fait de devoir faire la seconde moitié de la saison avec cette blessure [avant d'être opéré] a été très douloureux pour moi. Mentalement, je n'étais pas au point, alors revenir de ça et en arriver là est une progression énorme. Mais je n'ai pas fait cela seul, j'ai une super équipe derrière moi. KTM m'a apporté un soutien énorme et je dois les remercier car ils m'ont vraiment fait confiance et m'ont donné la force pour continuer à travailler."

Comme Brad Binder, Oliveira a débuté son parcours dans le cercle mondial en Red Bull Rookies Cup, avant de poursuivre son ascension en Moto3 (2016) et Moto2 (2018), toujours avec KTM, puis de rejoindre les rangs du MotoGP. Un chemin énorme parcouru par le pilote, qui se souvient avoir eu les certitudes et l'audace quelque peu prétentieuse venant souvent avec le jeune âge lors de ses débuts. Un tempérament ne l'ayant pas tout à fait quitté car la confiance en soi et l'ego sont nécessaires pour tout pilote de haut niveau, admet-il volontiers, mais qui sont désormais plus canalisés du fait de l'expérience acquise par la difficulté de la montée jusqu'à cet échelon.

Revenant sur son parcours et ses rêves d'alors, Oliveira se remémore : "Si vous demandez à un gamin de la Rookies Cup s'il se voit un jour en MotoGP, je pense que tous ceux qui sont de vrais gagnants vont dire oui. Je me voyais tout le temps sur la plus haute marche du podium, même si je n'y étais pas encore ! Je pense que c'est un processus que chacun vit à sa manière, mais il est parfois très important de croire en soi. C'est une question de confiance. Quand j'avais 13 ans, je ne savais pas très bien si j'allais y arriver, mais je m'imaginais quand même sur la plus haute marche du podium, oui."

Avec Léna Buffa

Lire aussi :

 

partages
commentaires
Crutchlow "confiant" d'être encore en MotoGP en 2021

Article précédent

Crutchlow "confiant" d'être encore en MotoGP en 2021

Article suivant

Sécurité : le Red Bull Ring sera modifié, les pilotes confiants

Sécurité : le Red Bull Ring sera modifié, les pilotes confiants
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021