Oliveira s'imaginait vainqueur MotoGP depuis l'âge de 13 ans

Miguel Oliveira est devenu le troisième pilote à remporter le premier succès de sa carrière dans la catégorie reine en 2020, après la concrétisation de Fabio Quartararo par deux fois à Jerez et la victoire de Brad Binder à Brno.

Oliveira s'imaginait vainqueur MotoGP depuis l'âge de 13 ans

Le succès de Miguel Oliveira avec l'équipe Tech 3 KTM lors de la dernière épreuve en date, sur le tracé de Spielberg, a représenté une belle histoire pour toutes les parties concernées : il s'agissait non seulement de la première victoire de l'équipe française en MotoGP, mais également de la première d'Oliveira, et par la même occasion d'un pilote portugais à ce niveau. Le tout réalisé devant toutes les grands pontes de Red Bull et KTM, qui évoluaient à domicile en Autriche pour le 900e Grand Prix de l'Histoire de la catégorie reine.

Lire aussi :

Fier de lui et prompt à revenir sur le parcours l'ayant mené jusqu'à ce moment tant attendu, Oliveira a eu à cœur de rappeler à quel point la montée jusqu'en MotoGP et le fait de disposer d'une moto avec laquelle pouvoir faire ses preuves et se montrer, selon les mots de son patron Hervé Poncharal, comme "un pilote de MotoGP", a été un parcours du combattant.

"Ça a toujours été comme ça dans ma carrière, rien n'est venu facilement", décrit ainsi le pilote de 25 ans, qui a souffert pour sa première saison dans la discipline, l'an dernier. "Mon parcours s'est clairement construit avec beaucoup de travail : rien ne m'a été donné, j'ai toujours dû beaucoup me battre. L'année dernière a été un gros apprentissage pour moi, particulièrement avec mon opération de l'épaule, et le fait de devoir faire la seconde moitié de la saison avec cette blessure [avant d'être opéré] a été très douloureux pour moi. Mentalement, je n'étais pas au point, alors revenir de ça et en arriver là est une progression énorme. Mais je n'ai pas fait cela seul, j'ai une super équipe derrière moi. KTM m'a apporté un soutien énorme et je dois les remercier car ils m'ont vraiment fait confiance et m'ont donné la force pour continuer à travailler."

Comme Brad Binder, Oliveira a débuté son parcours dans le cercle mondial en Red Bull Rookies Cup, avant de poursuivre son ascension en Moto3 (2016) et Moto2 (2018), toujours avec KTM, puis de rejoindre les rangs du MotoGP. Un chemin énorme parcouru par le pilote, qui se souvient avoir eu les certitudes et l'audace quelque peu prétentieuse venant souvent avec le jeune âge lors de ses débuts. Un tempérament ne l'ayant pas tout à fait quitté car la confiance en soi et l'ego sont nécessaires pour tout pilote de haut niveau, admet-il volontiers, mais qui sont désormais plus canalisés du fait de l'expérience acquise par la difficulté de la montée jusqu'à cet échelon.

Revenant sur son parcours et ses rêves d'alors, Oliveira se remémore : "Si vous demandez à un gamin de la Rookies Cup s'il se voit un jour en MotoGP, je pense que tous ceux qui sont de vrais gagnants vont dire oui. Je me voyais tout le temps sur la plus haute marche du podium, même si je n'y étais pas encore ! Je pense que c'est un processus que chacun vit à sa manière, mais il est parfois très important de croire en soi. C'est une question de confiance. Quand j'avais 13 ans, je ne savais pas très bien si j'allais y arriver, mais je m'imaginais quand même sur la plus haute marche du podium, oui."

Avec Léna Buffa

Lire aussi :

 

partages
commentaires
Crutchlow "confiant" d'être encore en MotoGP en 2021
Article précédent

Crutchlow "confiant" d'être encore en MotoGP en 2021

Article suivant

Sécurité : le Red Bull Ring sera modifié, les pilotes confiants

Sécurité : le Red Bull Ring sera modifié, les pilotes confiants
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021