MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
EL1 dans
10 jours
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
22 jours
C
GP des Amériques
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
36 jours
C
GP d'Argentine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
50 jours
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
64 jours
C
GP de France
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
78 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
92 jours
C
GP de Catalogne
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
99 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
113 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
120 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
134 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
162 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
169 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
183 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
197 jours
C
GP d'Aragón
01 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
218 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
232 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
240 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
246 jours
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
260 jours

Comme Márquez, Oliveira et Nakagami souffrent encore de l'épaule

partages
commentaires
Comme Márquez, Oliveira et Nakagami souffrent encore de l'épaule
Par :
10 févr. 2020 à 17:33

Tout comme Marc Márquez, Miguel Oliveira et Takaaki Nakagami ont été opérés de l'épaule en fin d'année dernière et ont repris la compétition lors des tests de Sepang.

De la même manière que Marc Márquez, qui avait été opéré de l'épaule au lendemain de la saison 2019, Miguel Oliveira et Takaaki Nakagami avaient eux aussi dû subir une intervention chirurgicale à la suite de chutes qui leur avaient laissé des séquelles au même niveau que l'Espagnol. Les deux hommes avaient décidé de manquer la fin de saison pour être opérés respectivement le 3 novembre et le 28 octobre 2019.

Le Portugais avait subi deux accidents et avait préféré anticiper son opération afin d'optimiser son temps de convalescence nécessaire à sa remise en forme et être prêt à reprendre en ce mois de février 2020 pour les premiers essais de la saison. S'il a pu rouler et débuter la préparation de l'année à venir, le pilote Tech3 admet avoir encore quelques difficultés mais juge que cela aurait pu être pire, puisqu'il n'était même pas certain d'être présent pour ces essais.

Lire aussi :

"Ce n'est pas mal, je dirais", observe Oliveira au sujet de sa condition physique. "On me contrôle dans le garage, et on a un plan pour que je reste plus longtemps dans le box entre les runs. Et on ne me fait pas aller en piste pour tester des petites choses, on fait compter chaque tour. Jusqu'ici ça va, c'était un peu plus douloureux [vendredi] le matin, et on a raccourci un peu la journée [de samedi] pour que je puisse me reposer."

"Je ne m'attendais même pas à être là, les docteurs m'avaient donné trois mois de convalescence, j'ai fait ces trois mois, mais il s'agissait surtout de forme physique globale, plus que de l'épaule. Nous avons réussi à trouver un bon compromis avec l'entraînement ces derniers mois tout en gagnant ce qu'il fallait sur l'épaule. Sur le plan médical, tout va bien, il faut maintenant réussir à réduire la douleur."

Il a finalement moins roulé que ses rivaux, notamment lors de la journée du dimanche où ses 22 tours étaient loin des pilotes plus assidus en piste, à l'image de Cal Crutchlow, qui en avait bouclé 69. Il constate donc le même problème que Márquez, qui avait déclaré se sentir "encore moins bien sur la moto que ce à quoi [il] s'attendait". Oliveira aurait pu espérer mieux, son opération datant de début novembre, mais il doit encore minimiser la douleur.

C'est aussi le cas pour Nakagami, qui est toujours en convalescence et admet, lui, que le problème n'est pas uniquement au niveau de la sensation et des douleurs liées à l'opération. En effet, le Japonais constate que sa blessure est encore présente : "Tout d'abord, ma condition physique n'est pas à 100%, je dirais vers 60 ou 65%, et cette piste est difficile sur le plan physique. Dans certains secteurs, je ne suis pas capable de piloter de manière dynamique, et les temps au tour sont assez lents. Il y a beaucoup de progrès à faire."

Vidéo sur le même sujet

Article suivant
Honda assume d'avoir laissé Lorenzo libre de rejoindre Yamaha

Article précédent

Honda assume d'avoir laissé Lorenzo libre de rejoindre Yamaha

Article suivant

Rossi : des progrès dus autant à Yamaha qu'à Michelin

Rossi : des progrès dus autant à Yamaha qu'à Michelin
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Miguel Oliveira , Takaaki Nakagami
Auteur Emmanuel Touzot