Oliveira avait "renversé la situation" avant une chute surprenante

Miguel Oliveira avait réussi à intégrer le top 10 au Grand Prix de France mais une chute à la chicane Dunlop a provoqué son abandon.

Oliveira avait "renversé la situation" avant une chute surprenante
Charger le lecteur audio

Une chute à mis fin au week-end de Miguel Oliveira, alors qu'il était sur le point de décrocher un résultat qui semblait impossible après des essais difficiles. Hors du top 15 de toutes les séances, à l'exception des EL4 servant à déterminer le rythme de course, le #88 a justement confirmé ses bonnes performances dans les relais longs dimanche, en remontant au neuvième rang après un départ en 17e position.

En toute fin d'épreuve, Oliveira a perdu le contrôle de sa moto dans la chicane Dunlop, sans véritablement comprendre la cause de cette erreur. "Au virage 3, c'est le genre de courbe où l'on chute sans vraiment savoir pourquoi et c'est ce qui m'est arrivé à trois tours de l'arrivée", a déploré le pilote KTM. "J'étais parti pour finir dans le top 10 et on peut juste retenir le positif, sans le résultat. C'est comme ça au final. On va de l'avant, c'est tout."

"Au niveau du pilotage, il n'y rien qui est vraiment sorti du lot : pas plus d'angle, pas plus de vitesse, rien, donc c'était probablement le pneu ou la trajectoire", a-t-il ajouté. "Mais on a pris tellement de trajectoires qu'aucune ne peut expliquer la chute."

Le pneu choisi par Miguel Oliveira était assez atypique. Comme Brad Binder et Remy Gardner, il a fait le pari de disputer la course avec une gomme dure à l'avant, afin d'avoir plus de garanties dans le comportement de sa moto même s'il ne l'avait pas évaluée au cours du week-end.

"C'était une course difficile mais le pari du dur à l'avant était bon parce qu'on a pu reprendre des places au freinage et qu'on a pu se battre avec les autres, donc ça allait. Il était un peu trop sensible sur le gauche, comme on s'y attendait [le faible nombre de virages sur la gauche ne permettant pas de bien le chauffer, ndlr]."

Oliveira veut retenir le positif

Miguel Oliveira, Red Bull KTM Factory Racing

Le week-end de KTM et de Miguel Oliveira en particulier a été difficile, entre cette chute et un évident manque de performance sur un tour, mais le Portugais préfère se réjouir des progrès effectués le dimanche, même s'il n'a pas pu les concrétiser en points.

"On a été suffisamment bons pour renverser la situation après une mauvaise entame [de week-end] et avoir réussi à disposer d'une moto performante pour la course, afin de de nous battre pour quelques positions et reprendre du temps", a souligné Oliveira sur le site officiel du MotoGP. "C'est tout, c'est le positif qu'il faut retenir. C'est sûr que ça aurait été très sympa de décrocher un top 10."

Ce résultat aurait donné du baume au cœur d'une équipe KTM à la peine depuis le succès d'Oliveira sous la pluie de Mandalika car si la moto est bel et bien en progrès, la concurrence fait mieux : "On était plus rapide que toutes les autres années, mais les autres [pilotes] étaient encore plus rapides que nous. Au final, c'est une compétition, et même si on se sent bien sur la moto, si tout ne s'aligne pas, ça ne compte pas."

"Parfois, de bonnes sensations ne sont pas synonymes de performances, donc il faut juste qu'on soit rapides, chercher les performances, et actuellement c'est le principal objectif de toute l'équipe, de tout le projet : comment rendre cette moto plus rapide."

Lire aussi :

partages
commentaires
Miller chez Tech3 ? Poncharal "pas si sûr" que Ducati souhaite s'en séparer
Article précédent

Miller chez Tech3 ? Poncharal "pas si sûr" que Ducati souhaite s'en séparer

Article suivant

Puig espère des évolutions "dès que possible" sur la Honda

Puig espère des évolutions "dès que possible" sur la Honda