Oliveira a eu des "sentiments partagés" en quittant KTM

Bien qu'ému de quitter KTM, Miguel Oliveira reste frustré par certains résultats et impatient d'entamer un nouveau chapitre sur l'Aprilia de l'équipe RNF.

Oliveira a eu des "sentiments partagés" en quittant KTM
Charger le lecteur audio

Miguel Oliveira sera l'un des sept pilotes à changer de moto en 2023 mais alors que certains ont subi la situation, entre les volontés de certains constructeurs de changer de pilotes et le départ de Suzuki, le Portugais a été à l'origine de la décision. KTM ne souhaitait certes pas le conserver dans son équipe officielle mais la marque avait la volonté de l'aligner à nouveau chez Tech3, l'équipe de ses débuts, et lui proposait même une augmentation de salaire pour cela.

Oliveira a refusé l'offre pour s'engager avec l'équipe RNF, qui alignera des Aprilia la saison prochaine. Et malgré cette décision qu'il assume, il n'a pas pu ignorer une pointe de tristesse au Grand Prix de Valence, le dernier de ses quatre saisons à piloter des RC16. 

"J'ai des sentiments partagés", a confié Oliveira. "Je suis triste que ce soit terminé, mais aussi excité de commencer quelque chose de nouveau. Il ne faut pas tellement regarder en arrière. Il y a juste eu de bons moments, des hauts et des bas qui font partie de la carrière de tout le monde et de l'aventure qu'on a vécue ensemble. J'ai le sentiment d'avoir tout donné donc je pars avec de bonnes sensations."

Oliveira estime que ce changement de marque vient au bon moment dans sa carrière : "J’ai le sentiment que c’est le bon timing pour accepter un nouveau challenge. Comme je l’ai dit par le passé, je suis très reconnaissant pour l’opportunité que m’a donné KTM. C’est mon sentiment. C’était le moment d’aller sur un autre projet, oui."

Oliveira aurait aimé de meilleurs résultats

Miguel Oliveira, Red Bull KTM Factory Racing, vainqueur de la course

Miguel Oliveira a remporté cinq courses avec KTM mais espérait mieux

Miguel Oliveira a remporté cinq des sept succès de KTM en MotoGP, des deux conquis avec Tech3 en 2020 à ceux sous la pluie à Mandalika puis à Buriram, les seuls de la marque dans une campagne 2022 qui l'a vu manquer de constance. Oliveira a néanmoins le sentiment de ne pas avoir montré l'étendue de ses capacités avec la marque autrichienne, notamment en raison de différentes blessures, à l'épaule en 2019 et au poignet l'an passé.

"Je pense que ça a été quatre années couronnées de succès ; il est certain que tout n’a pas été aussi lisse que nous ne l’aurions souhaité. Je crois que 2019 et 2021 ont été deux années avec une blessure qui a clairement coûté beaucoup de bons résultats, mais la progression a clairement été ressentie depuis que j’ai débuté en 2019, avec les différentes spécifications de motos que les gars ont mené à un vraiment bon niveau."

"Je pense que je pars avec le sentiment que je n’ai pas accompli ce que je souhaitais en termes de résultats… Probablement qu’un peu plus de temps aurait été bien. Mais c’est comme ça, et espérons que nous pourrons aller de l’avant !"

Malgré cette petite déception, Oliveira est celui qui a décroché les meilleurs résultats de KTM, et de ses quatre saisons avec Tech3 puis dans l'équipe officielle, il retient surtout son premier succès, sur le Red Bull Ring à la fin de l'été 2020 : "Cette victoire était super. Les deux victoires de cette année furent aussi très bonnes mais je dirais que la première est toujours celle qui vous touche le plus."

Avec Léna Buffa et Guillaume Navarro

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Joan Mir pense que Suzuki va regretter son départ du MotoGP

Bagnaia - Du rêve de MotoGP au sacre, un fleuve pas si tranquille