MotoGP
17 juil.
Événement terminé
24 juil.
Événement terminé
14 août
EL1 dans
20 Heures
:
40 Minutes
:
51 Secondes
C
GP de Styrie
21 août
Prochain événement dans
7 jours
10 sept.
Prochain événement dans
27 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
Prochain événement dans
35 jours
25 sept.
Prochain événement dans
42 jours
09 oct.
Prochain événement dans
56 jours
16 oct.
Prochain événement dans
63 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
70 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
84 jours
13 nov.
Prochain événement dans
91 jours
20 nov.
Prochain événement dans
98 jours

Opinion - La frustration de Rossi et Lorenzo, symptôme des défauts du MotoGP

partages
commentaires
Opinion - La frustration de Rossi et Lorenzo, symptôme des défauts du MotoGP
Par :
Traduit par: Benjamin Vinel
10 juin 2016 à 11:34

La gestion du changement de tracé qui a suivi l'accident de Luis Salom à Barcelone a mis en lumière des insuffisances dans l'organisation du MotoGP.

Andrea Iannone, Ducati Team, Aleix Espargaro, Team Suzuki Ecstar MotoGP, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Pol Espargaro, Monster Yamaha Tech 3
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team, overtakes Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, dépasse Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing

Dimanche dernier, Valentino Rossi a déclaré qu'après les événements du tragique week-end de Barcelone, il allait envisager de retourner aux réunions de la commissions de sécurité, qui ont lieu tous les vendredis à 17h30 en week-end de Grand Prix.

Le plateau du MotoGP s'est réuni après la mort de Salom, et quand il a été décidé que la course aurait bien lieu, les pilotes ont commencé à discuter des mesures nécessaires, en l'occurrence, un changement de tracé.

Dix pilotes de MotoGP se sont réunis et ont évoqué ce problème à l'aide d'un plan du circuit, jusqu'à se rendre compte qu'il valait mieux le faire sur le terrain. Ils se sont donc rendus au virage 12 en scooter.

Le pilote Honda Marc Márquez y était, tout comme les deux pilotes Ducati et Tech 3. Aleix Espargaró était là pour Suzuki, ainsi que Cal Crutchlow (LCR), Álvaro Bautista (Aprilia Gresini) et les pilotes Marc VDS.

L'absence des pilotes Yamaha

Les absents les plus notables étaient évidemment les deux pilotes Yamaha, qui ont justifié leur absence de façon peu crédible le lendemain. Ils ont été fortement critiqués par leurs collègues.

C'était encore pire quand l'Italien a suggéré - et personne ne sait s'il plaisantait - que quelqu'un aurait pu utiliser cette opportunité pour donner l'avantage à une équipe en particulier grâce aux changements effectués dans un autre virage.

Rossi et Lorenzo ont été agacés de ne pas être au courant de la modification sur laquelle un accord a été trouvé et de ne pas faire partie de la décision. Bien qu'ils n'aient pas montré leur gêne de la même façon.

L'Italien a reconnu son erreur : "Je suis parfaitement conscient que la commission de sécurité a lieu le vendredi à 17h30. Mais j'étais très occupé. C'était une erreur de ne pas y aller cette fois."

L'Espagnol, quant à lui, a tenté de trouver un coupable, pointant du doigt une structure qui n'est pas formée. Selon Jorge Lorenzo, une décision aussi importante que la modification du tracé de la piste ne pouvait pas être prise sans lui : "Si j'avais su qu'ils allaient parler de ça, bien sûr que j'y serais allé."

Des insuffisances pour le MotoGP

Ce problème impliquant Yamaha n'est qu'un exemple des insuffisances du championnat dans une situation aussi extrême que celle de vendredi.

Tout d'abord, le fait que les pilotes doivent expliquer la modification du tracé à leur équipe ne semble pas être l'option la plus appropriée, surtout quand les seuls à le savoir étaient ceux qui ont participé à une réunion qui, tout aussi importante qu'elle fût, ne requérait pas obligatoirement leur présence.

Cela ne se produit pas en Formule 1, par exemple, où le briefing des pilotes chaque vendredi est obligatoire selon le règlement.

Quand il faut assigner des responsabilités, la meilleure solution est de les répartir. Lorenzo et Rossi n'ont pas compris que ce jour-là, il fallait faire passer l'intérêt collectif avant le leur, et Yamaha a échoué à assister ses pilotes et à leur dire à quel point la réunion était importante.

Quant aux instances dirigeantes (la FIM, la direction de course et la Dorna), elles n'ont pas agi dans leur rôle de leader pour organiser une réunion officielle avec des représentants de toutes les parties, y compris les équipes et les pilotes.

Aprilia poursuit ses efforts inlassablement

Article précédent

Aprilia poursuit ses efforts inlassablement

Article suivant

KTM poursuit ses efforts et ses progrès en vue du MotoGP

KTM poursuit ses efforts et ses progrès en vue du MotoGP
Charger les commentaires