Panne mécanique et 17e place pour Rossi au cours d'une journée galère

partages
commentaires
Panne mécanique et 17e place pour Rossi au cours d'une journée galère
Par : Willy Zinck
28 nov. 2018 à 18:24

L'Italien n'a pas eu la possibilité de mener le programme escompté pour la première journée d'essais à Jerez, et estime que Yamaha n'est pas au niveau sur les simulations de course.

Dure journée que celle de Valentino Rossi à Jerez. Le Docteur n'a en effet pas pu faire mieux que 17e à l'issue de la première journée d'essais, non sans avoir essuyé une panne mécanique en début d'après-midi.

Un préjudice qui s'est matérialisé par un manque de roulage par rapport à la concurrence, et qui a empêché l'Italien d'effectuer des progrès significatifs au classement.

Ce soir, le numéro 46 ne cachait pas son incompréhension. "Je suis parti avec un pneu neuf mais j'ai entendu un bruit étrange, et donc je me suis arrêté. Je ne sais pas ce qui s'est passé", a-t-il ainsi déclaré lors de son point presse.

Mais que personne ne se méprenne : Rossi estime qu'il n'avait de toute façon pas le rythme suffisant pour soutenir la comparaison face à ses rivaux.

Lire aussi :

Pas suffisamment dans le rythme

"Le problème, c'est que selon moi nous n'avons pas fait un gros pas en avant", reprend-il. "Quand je pilote la moto, les problèmes sont plus ou moins les mêmes. J'ai eu un problème lorsque j'ai chaussé un pneu neuf, donc je n'ai pas pu faire de time attack au final. Mais cela mis à part, si vous vous concentrez sur le rythme, chose qui est la plus importante, pour moi nous ne sommes pas rapides."

Si Yamaha a semblé être de retour sur le devant de la scène lors des essais de Valence, où Maverick Viñales avait signé le meilleur temps des deux journées, il s'agit pour le transalpin de l'arbre qui cache la forêt.

Lire aussi :

Car si sur un tour la M1 semble faire bonne figure, son niveau de compétitivité se délite en revanche après quelques boucles. "Pour moi, le problème est le suivant : avec le nouveau pneu, la moto est très bonne, et Maverick est très rapide. C'est aussi le cas de Franco [Morbidelli], qui n'a pas beaucoup d'expérience, mais est toujours bon. Mais si vous regardez plus en détails, après quatre ou cinq tours, pour une raison que j'ignore nous souffrons plus. C'est ça le problème."

Le septuple Champion du monde juge donc que Yamaha doit accentuer encore plus ses efforts pour espérer recoller sur ses adversaires, notamment sur les distances de course, sauf à connaître une nouvelle déconvenue l'an prochain.

"Pour moi, Yamaha doit être clair sur le fait que ce n'est pas assez", insiste-t-il. "Pour moi, si nous courrons demain, nous sommes cinquième, sixième, peut-être quatrième si un pilote chute devant nous, mais nous ne nous battons pas pour la victoire."

Article suivant
Essais Jerez, J1 : Les deux Ducati au sommet, Zarco 19e

Article précédent

Essais Jerez, J1 : Les deux Ducati au sommet, Zarco 19e

Article suivant

Márquez "limité" par un seul prototype 2019

Márquez "limité" par un seul prototype 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais de novembre à Jerez
Catégorie Mercredi
Lieu Circuito de Jerez
Auteur Willy Zinck