MotoGP
26 mars
EL1 dans
26 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
32 jours
16 avr.
Prochain événement dans
46 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
59 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
87 jours
03 juin
Prochain événement dans
94 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
108 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
115 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
129 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
164 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
178 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
192 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
199 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
213 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
220 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
234 jours
28 oct.
Prochain événement dans
241 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
255 jours

Quelle part revient au pilote dans les performances ?

Les responsables techniques des constructeurs présents en MotoGP estiment que le pilote et la moto ont un rôle égal dans les performances, contrairement à d'autres disciplines. L'équipe a aussi son importance pour faire le lien entre les deux.

partages
commentaires
Quelle part revient au pilote dans les performances ?

La victoire d'un pilote est-elle plus la conséquence de son talent ou des performances de sa machine ? Le débat est éternel dans le monde des sports mécaniques, notamment entre disciplines sur deux ou quatre roues, et la réponse diffère selon les caractéristiques de chaque catégorie. Sans une bonne machine, un succès semble impossible en MotoGP, mais le pilote conserve un rôle prépondérant.

"Dans le monde des sports mécaniques, les pilotes sont très importants dans la course moto, beaucoup plus que dans d'autres disciplines sur quatre roues car ils prennent plus de risques et il faut donc qu'ils soient à 100% en confiance sur la moto pour pouvoir attaquer au maximum", a expliqué Davide Barana, le directeur de course de Ducati, en conférence de presse au MotorLand Aragón.

Lire aussi :

Quatre des six constructeurs présents en MotoGP se sont imposés cette année, Honda et Aprilia étant les seules exceptions, huit pilotes ont gagné des courses et 15 d'entre eux sont montés sur le podium. Les écarts sont très faibles et pour gagner, il est nécessaire que le pilote comme la moto soient au meilleur niveau.

"On peut voir que la concurrence est très serrée et le niveau très élevé, alors s'il manque un élément il n'est pas possible d'obtenir de bons résultats, ce qui signifie que les pilotes et l'effort de l'équipe, avec le développement depuis l'usine, sont égaux", analyse Ken Kawauchi, directeur technique de Suzuki. "Si on on perd [l'un des éléments] ce n'est pas possible."

Les autres marques pensent aussi qu'un équilibre est nécessaire. "Pour Honda, le ratio entre pilote, équipe et moto est toujours égal, car il faut que rien ne manque", estime Takeo Yokoyama, le directeur technique du constructeur en MotoGP, appuyé par Takahiro Sumi, chef de projet de Yamaha : "Je donnerais peut-être la même réponse qu'Honda, l'équilibre [entre le pilote et la moto] est le même", précise-t-il.

Une bonne équipe sait aider ses pilotes

Le talent du pilote et les performances de la moto ne sont pas les seuls éléments. L'équipe a aussi son importance pour faire le lien entre les deux, notamment dans les réglages, et pour apporter au pilote tous les outils susceptibles de l'aider à atteindre son meilleur niveau.

"L'aspect technique – à la fois le team et la moto – est très important, car il ne s'agit pas juste d'élever la limite physique de la moto, mais aussi de faire en sorte qu'elle soit la meilleure possible pour le pilote pour qu'il soit à 100% en confiance et puisse pousser sans hésitation," détaille Davide Barana.

Une opinion partagée par Sebastian Risse, coordinateur technique de KTM : "Il y a bien sûr beaucoup d'ingénieurs impliqués et on essaye toujours d'atteindre les limites de la physique, mais au final la moto est un outil, et cet outil et le pilote doivent travailler ensemble", rappelle-t-il. "Il y a besoin de ci ou ça des deux côtés, mais c'est un package global qui fait le résultat. L'équipe est là pour réunir tout cela, pas uniquement sur l'aspect technique mais aussi pour faire comprendre au pilote comment il peut mieux utiliser cet outil. Dans ce package, on s'appuie beaucoup sur les requêtes des pilotes afin de faire en sorte qu'il soit à l'aise et qu'il soit plus rapide." 

Lire aussi :

Aussi bon soit-il, un pilote n'a pas besoin que d'une machine performante, mais aussi que sa moto convienne à ses particularités. La Honda a souvent la réputation d'être uniquement taillée pour Marc Márquez mais en l'absence de l'Espagnol, le HRC doit se reposer sur d'autres pilotes, à l'image d'Álex Márquez et Takaaki Nakagami, qui ont montré de bonnes performances récemment après un début de saison difficile.

"Cette année, il est vrai qu'il nous manque Marc Márquez, qui est un grand champion, mais nous avons malgré tout les deux autres paramètres, qui sont très importants, et c'est la raison pour laquelle nous pouvons malgré tout nous battre pour de bons résultats", explique Takeo Yokoyama. Yamaha essaie de son côté de ne privilégier aucun style de pilotage. "Désormais la Yamaha devrait être une moto qui convient plus à tous les pilotes," se félicite Takahiro Sumi.

Avec Léna Buffa

Yamaha espère gagner en vitesse de pointe malgré le gel du développement

Article précédent

Yamaha espère gagner en vitesse de pointe malgré le gel du développement

Article suivant

L'absence des écrans géants complique la tâche des pilotes

L'absence des écrans géants complique la tâche des pilotes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020
L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence Prime

L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence

Que Marc Márquez décide ou pas de subir une troisième opération pour soigner son bras droit, sa tentative de reprendre la piste à Jerez – quatre jours après la première intervention – restera l'une des pires décisions de l'histoire du MotoGP. Le pilote espagnol pourrait encore en payer les conséquences en 2021.

MotoGP
27 nov. 2020