Patience, travail et sacrifices : les mots d'ordre d'Aprilia cette saison

Aprilia s'apprête à entamer sa deuxième saison en MotoGP, avec une nouvelle RS-GP tout juste découverte par ses pilotes lors de récents essais au Qatar.

Patience, travail et sacrifices : les mots d'ordre d'Aprilia cette saison
Stefan Bradl avec l'Aprilia RS-GP 2016, Team Gresini
L'Aprilia RS-GP 2016
Détails de l'Aprilia RS-GP 2016 Gresini Racing
Détails de l'Aprilia RS-GP 2016 Gresini Racing
Alvaro Bautista avec l'Aprilia RS-GP 2016, Team Gresini
Stefan Bradl, Gresini Racing Aprilia RS-GP 2016
Détails de l'Aprilia RS-GP 2016 Gresini Racing
Détails de l'Aprilia RS-GP 2016 Gresini Racing
Stefan Bradl, Gresini Racing Aprilia RS-GP 2016
Détails de l'Aprilia RS-GP 2016 Gresini Racing
Détails de l'Aprilia RS-GP 2016 Gresini Racing
Détails de l'Aprilia RS-GP 2016 Gresini Racing
Détails de l'Aprilia RS-GP 2016 Gresini Racing
Détails de l'Aprilia RS-GP 2016 Gresini Racing
Détails de l'Aprilia RS-GP 2016 Gresini Racing
Stefan Bradl, Gresini Racing Aprilia RS-GP 2016

Álvaro Bautista et Stefan Bradl débutent cet après-midi une nouvelle séance de travail à Losail, cette fois en compagnie de l'ensemble du plateau MotoGP qu'ils auront à affronter cette année. Avant cela, accompagné par les dirigeants de leur équipe, ils ont réuni la presse dans le paddock du circuit qatari pour procéder à la présentation officielle de leur bolide et annoncer leurs ambitions.

"Ces derniers mois, le staff d'Aprilia Racing à Noale et tous les membres de Gresini Racing ont réalisé des efforts incroyables sur le plan technique et organisationnel", souligne Fausto Gresini. "Nous ne nous sommes jamais arrêtés. Notre envie de donner la preuve de notre potentiel est très grande et nous nous approchons du premier Grand Prix avec beaucoup de motivation."

"La saison qui est sur le point de débuter sera très importante pour nous", a tenu à prévenir Romano Albesiano, patron d'Aprilia Racing. "Les premières réponses apportées par les essais sont positives. Nous avons eu des confirmations importantes de la part des pilotes, en particulier du point de vue dynamique. Nous n'en sommes toutefois qu'au début d'un long parcours, bien conscients des inévitables difficultés qui accompagnent tout nouveau projet. Après une phase initiale de mise au point, je crois que nous pourrons viser les résultats que méritent [nos pilotes]."

Compenser le manque d'essais

Les prochaines semaines vont en effet définir le cadre de la saison d'Aprilia. Si les objectifs se veulent bien plus élevés que l'an passé, ils sont d'autant plus difficiles à définir que la RS-GP version 2016 se veut un prototype complètement inédit, et non une simple évolution du modèle encore très imparfait utilisé la saison passée.

"Cette saison représente un nouveau défi", souligne Álvaro Bautista, engagé auprès d'Aprilia depuis le début de ce projet. "On va pouvoir compter sur l'expérience de 2015, on ne partira pas de zéro, mais on va tout de même devoir développer une moto entièrement nouvelle. Je pense qu'Aprilia a les idées très claires sur ce qu'il faut attendre de la saison."

Face à ce défi de taille, le pilote espagnol sait que les Grands Prix feront office de séances d'essais grandeur nature. "Il va nous falloir beaucoup travailler pendant les week-ends de course, étant donné le peu d'essais que l'on a eus. Il faudra que l'on arrive à accélérer les choses. Franchement, ce serait bien que l'on soit compétitifs à la mi-saison", annonce Bautista. "C'est difficile à prévoir pour l'instant, il y a beaucoup de choses à régler, mais je suis confiant, je pense qu'Aprilia a très bien travaillé pendant l'hiver sur la base des données recueillies en 2015. Je suis motivé, je veux faire une belle saison, me battre à nouveau pour les meilleures places, sans me faire d'illusions. Avec patience, travail et sacrifices, on peut y arriver."

"Les techniciens d'Aprilia Racing ont fait du très bon travail, en allant dans la bonne direction", constate également Stefan Bradl. "Notre tâche sera désormais d'explorer le potentiel de la RS-GP tour après tour. On a vraiment du pain sur la planche, mais aussi une marge de progression élevée. Aux nouveautés de la moto s'ajoutent l'électronique et les pneus, des aspects sur lesquels on a déjà commencé à travailler mais qui requièrent encore beaucoup de développement."

"On ne va pas s'ennuyer, c'est certain", suggère l'Allemand, qui a rejoint Aprilia et le team Gresini l'été dernier. "Pour la première fois dans ma carrière, je fais partie d'une équipe officielle, avec la charge de développer un nouveau projet. Je crois que ce sont les meilleures conditions pour un pilote qui ambitionne d'être aux avant-postes."

Une nouvelle étape dans une riche Histoire

La nouvelle RS-GP est décrite comme Albesiano comme "le projet le plus ambitieux jamais réalisé par [le] département courses". Elle met fièrement en avant le fait d'avoir été entièrement conçue par Aprilia, notamment son moteur, un quatre cylindres en V étroit que l'on retrouve sur d'autres modèles du constructeur de Noale.

"La technologie développée pour l'activité racing n'a pas les courses pour seule finalité", rappelle Roberto Colaninno, Président du Groupe Piaggio auquel appartient Aprilia Racing. "Elle sert à tester des solutions innovantes qui seront appliquées aux produits de route, des motos super-sportives aux scooters, avec comme objectif ultime d'améliorer la performance de nos produits, leur sécurité et la capacité à offrir à nos clients le plaisir et l'amusement de la conduite."

Entre Aprilia, Moto Guzzi, Gilera et Derbi, le Groupe Piaggio affiche 104 titres mondiaux à son palmarès, ce qui fait de lui le groupe européen le plus victorieux dans l'Histoire de la moto. Pour sa part, Aprilia est la marque européenne ayant remporté le plus grand nombre de Grands Prix mondiaux (294) auxquels s'ajoutent 38 titres entre les catégories 250cc et 125cc. Le défi d'ajouter le MotoGP à ce palmarès est de taille, mais c'est bien celui que se pose le groupe à l'heure de peu à peu démultiplier ses efforts sur la catégorie reine, notamment en abandonnant le WSBK.

partages
commentaires
La Dorna conteste une amende de plus de 6,5 millions d'euros
Article précédent

La Dorna conteste une amende de plus de 6,5 millions d'euros

Article suivant

Essais Losail - Lorenzo domine la soirée, petite chute pour Rossi

Essais Losail - Lorenzo domine la soirée, petite chute pour Rossi
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021