Les Pays-Bas prolongent les interdictions, le MotoGP sur la sellette

Le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, a indiqué que les rassemblements publics seraient désormais interdits jusqu'au 1er septembre, mettant plus encore en doute la tenue des GP MotoGP et F1.

Les Pays-Bas prolongent les interdictions, le MotoGP sur la sellette

Le Grand Prix des Pays-Bas MotoGP, à Assen, actuellement programmé pour être la manche d'ouverture, fin juin, d'une saison tronquée par les reports et annulations liés à la pandémie de COVID-19, semble désormais en grand danger, tout comme la manche de World Superbike, déjà déplacée d'avril à août.

En effet, le gouvernement néerlandais a pris la décision de prolonger l'interdiction des événements publics, sur avis de l'équipe de gestion de la crise qui a indiqué qu'"autoriser la tenue d'événements créerait un vrai risque de propagation trop rapide et trop étendue du virus". Comme cela ne devrait pas changer à court terme, il a donc été conseillé d’étendre la période d'interdiction plus longtemps.

Lire aussi :

Le Premier ministre Mark Rutte a ainsi expliqué : "Il n'y aura pas d'événements jusqu'au 1er septembre. Nous prolongeons donc cette décision de trois mois, du 1er juin au 1er septembre. Nous faisons cela car nous ne pouvons pas prendre de risques lors des trois prochains mois et parce que nous voulons répondre au besoin de clarté des organisateurs. Cela veut également dire qu'il y aura clairement pas de football professionnel jusqu'au 1er septembre. Avec toutes les conséquences que cette crise a pour la santé des gens, pour les entreprises et pour la société dans son ensemble, nous ne pouvons pas échapper à ce sacrifice. J'espère et je m'attends à ce que les gens comprennent cela."

Côté Formule 1, un certain fatalisme pointe alors que le GP des Pays-Bas a d'ores et déjà été reporté à une date encore inconnue, lui qui devait initialement se tenir du 1er au 3 mai. Son responsable Jan Lammers, joint par Motorsport.com, estime que faire des plans pour essayer de trouver une date alternative était pour le moment "une perte d'énergie" : "Nous avons déjà envisagé beaucoup de scénarios. Tout cela n'est qu'une perte d'énergie. Cela ne fait que susciter davantage de questions et de confusion. Même si nous aimerions dire quelque chose, on ne le peut pas tant qu'il n'y a rien de concret. Nous allons juste attendre et voir comment tout se passe. Alors nous n'arriverons pas avec des réponses vagues, mais nous pourrons simplement être clairs et concrets pour les gens."

Lammers a également battu en brèche l'idée d'un report du GP de Zandvoort en août : "Désormais, il est clair qu'août n'a jamais été une option. Cela souligne de nouveau à quel point il est inutile de discuter de différents scénarios. On ne devrait pas dire des choses juste pour le plaisir de les dire. C'est comme un faux départ : si vous partez trop tôt, vous serez punis plus tard."

partages
commentaires
Courir à temps plein ou non, "une question de mental" pour Lorenzo
Article précédent

Courir à temps plein ou non, "une question de mental" pour Lorenzo

Article suivant

Réactivité et flexibilité : Michelin sera prêt pour la reprise

Réactivité et flexibilité : Michelin sera prêt pour la reprise
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021