Bagnaia "chanceux" de pouvoir s'appuyer sur l'expérience de Miller

Pecco Bagnaia veut s'inspirer du pilotage de Jack Miller, son équipier chez Ducati, afin de progresser dans l'exploitation des pneus, notamment pour leur montée en température.

Bagnaia "chanceux" de pouvoir s'appuyer sur l'expérience de Miller

S'il change d'univers en rejoignant l'équipe Ducati d'usine cette année, Pecco Bagnaia conserve le même coéquipier, Jack Miller, lui aussi promu depuis le team Pramac. Bagnaia roule aux côtés de l'Australien depuis son arrivée en MotoGP en 2019, et il continue à apprendre de son aîné, qui a rejoint la catégorie quatre ans plus tôt.

Malgré un premier podium à Misano l'an dernier, le pilote italien estime devoir encore progresser, notamment dans la gestion des pneus et de leur température, après des chutes dans trois des cinq derniers Grands Prix de la saison 2020, qu'il attribue en partie à cet aspect. Pour cela, il reconnaît s'inspirer de la façon dont Miller travaille pour faire monter les gommes en température.

"Quand on a eu des températures élevées j'ai toujours été rapide et compétitif, mais lorsque l'on a trouvé des températures plus basses, comme en Aragón, j'ai commencé à avoir des difficultés", explique Bagnaia. "Surtout avec le feeling sur l'avant, parce que je tombais sans pousser, et c'était très critique pour moi et mon style de pilotage. Donc une chose sur laquelle je dois travailler, et sur laquelle j'ai déjà travaillé cet hiver, c'est la concentration et le fait de pousser quand on a des températures plus basses."

"J'ai aussi la chance d'avoir Jack comme coéquipier, car il est très rapide dans ces conditions, alors j'arrive à mieux comprendre comment faire. Je sais déjà que je dois pousser même quand je n'ai pas de sensations, afin de faire chauffer le pneu, et si j'arrive à le faire dès le premier tour je peux piloter comme si la température était plus élevée."

Lire aussi :

Le Champion 2018 du Moto2, qui a l'habitude de privilégier le travail sur le pneu avant, estime qu'il doit apprendre à maintenir une température plus élevée dans ses gommes pour éviter les pertes d'adhérence qui lui ont coûté cher la saison passée. Jack Miller parvient à le faire plus facilement, dès son premier tour lancé, et Bagnaia estime qu'il s'agit d'une force de son coéquipier.

"Je préfère avoir de meilleures sensations sur l'avant que sur l'arrière, parce que l'arrière peut se gérer avec les gaz alors que l'avant non. L'avant, si on le perd, on tombe. Je préfère donc avoir de meilleures sensations sur l'avant et c'est une chose sur laquelle je dois clairement travailler si je veux courir avec les pilotes les plus rapides pendant la saison."

"Et en regardant les données de Jack l'année dernière déjà, la première chose qui est ressortie, c'est ça : quand il entrait en piste, dès le premier tour il était rapide alors que moi non, si bien que ma température se mettait à baisser et il était impossible de la faire remonter. C'est donc la chose la plus importante à améliorer. Et si j'arrive à gérer cela, ce sera plus facile d'être toujours plus rapide." 

Ayant identifié cette caractéristique du pilotage de Miller, Bagnaia a déjà commencé à tester cette nouvelle technique au Ranch de Valentino Rossi, qu'il mettra en pratique dès qu'il le pourra en MotoGP : "J'ai revu toutes les séances d'Aragón et Valence où Jack était rapide, et il était très facile de voir que mon tour de sortie était plus lent de cinq ou six secondes par rapport au sien. J'ai commencé à me dire que je devais faire ça et je l'ai fait au Ranch, parce que normalement j'y faisais la même chose : dans le premier tour, j'étais plus lent que les autres. J'ai essayé de pousser dès le premier tour, j'ai travaillé là-dessus au Ranch et j'ai progressé. Je vais essayer de faire la même chose en piste."

Avec Léna Buffa

partages
commentaires

Voir aussi :

Poncharal : "Aucune raison de douter" des GP européens

Article précédent

Poncharal : "Aucune raison de douter" des GP européens

Article suivant

Les pilotes Yamaha craignent Portimão plus que Losail

Les pilotes Yamaha craignent Portimão plus que Losail
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Jack Miller , Pecco Bagnaia
Équipes Ducati Team
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021