Bagnaia ne se sent pas numéro 2 chez Ducati

Pecco Bagnaia se sent "au même niveau" que Jack Miller chez Ducati, malgré les performances affichées par l'Australien depuis fin 2020. Il ne craint pas non plus de vivre des tensions similaires à celles qu'Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci ont connues avec les dirigeants de l'équipe l'an passé.

Bagnaia ne se sent pas numéro 2 chez Ducati

Jack Miller a concentré une grande partie de l'attention chez Ducati au cours des tests de Losail. Déjà très en forme lors des dernières courses de la saison 2020, qu'il a conclues par deux premières lignes et deux podiums, le nouveau titulaire du team officiel a frappé fort en battant le record de la piste de Doha, resté le meilleur temps de la semaine. Son équipier Pecco Bagnaia, lui aussi transfuge du team Pramac, ne prend pas ombrage des performances affichées par l'Australien et ne pense pas devoir se contenter d'un statut de second couteau chez Ducati cette année.

"Moi, je me sens au même niveau que Jack au sein de l'équipe", a déclaré Bagnaia durant la semaine de tests à Losail. "Je n'ai pas le sentiment qu'il soit au-dessus de moi chez Ducati. Il est certain qu'avec les résultats qu'il a obtenus l'année dernière lors des dernières courses, il commencera en ayant peut-être plus de pression, mais Ducati ne m'a jamais fait me sentir deuxième au sein de l'équipe à l'heure actuelle."

Lire aussi :

Le pilote italien sent que ses commentaires sont écoutés avec attention par le directeur général de Ducati Corse, Gigi Dall'Igna. Une impression également ressentie par Johann Zarco, qui dispose de la même machine dans le team Pramac. "Ce qu'il y a de vraiment bien avec Ducati, c'est que tous les pilotes ont voix au chapitre sur le développement de la moto", a confirmé Bagnaia. "Le feeling avec Gigi et tous les ingénieurs qui travaillent avec nous a été très important pour moi."

"Quand on est dans l'équipe d'usine, on a clairement davantage son mot à dire sur ces choses-là et j'aimerais travailler au mieux pour bien faire. Ce qu'il y a de bien, c'est que ce qui est bon pour moi l'est aussi pour Jack. C'est plus facile aussi pour Ducati. Nos styles de pilotage sont différents, mais je pense qu'avoir ce genre de styles, le mien et celui de Jack, c'est très important pour Ducati afin de comprendre dans quelle direction essayer d'aller." 

Bagnaia ne s'inquiète pas de l'ambiance chez Ducati

Jack Miller et Pecco Bagnaia remplacent deux pilotes dont les relations avec Ducati se sont grandement dégradées l'an passé. Andrea Dovizioso est ouvertement entré en conflit avec les dirigeants de l'équipe, principalement Dall'Igna, tandis que Danilo Petrucci a mal vécu son éviction avant même le début de la saison 2020. Bagnaia ne craint pas de traverser des tensions de la sorte avec ses patrons, jugeant même l'ambiance très bonne du côté de Borgo Panigale.

Lire aussi :

"Franchement, avec Ducati je me suis toujours bien trouvé et je me suis toujours senti mis en avant dans tout. Donc tant que ça ne m'arrive pas, ça ne m'inquiète pas. Et franchement je n'ai pas la moindre crainte d'être remis en question pour le moment, d'autant que les personnes que j'ai connues et qui me sont proches dans l'équipe ne m'ont jamais donné cette impression et je suis assez convaincu que ça n'arrivera pas."

"On verra, en tout cas les relations sont très bonnes, je me trouve bien avec tout le monde et je sais pertinemment que je ne serai jamais remis en question. Sauf si je fais tout le temps 15e, auquel cas je me remettrai moi-même en question, bien entendu." 

Avec Léna Buffa 

partages
commentaires

Voir aussi :

Aleix Espargaró voit Aprilia parmi les meilleurs et veut "rêver" en 2021
Article précédent

Aleix Espargaró voit Aprilia parmi les meilleurs et veut "rêver" en 2021

Article suivant

Quel chef mécanicien pour chaque pilote MotoGP en 2021 ?

Quel chef mécanicien pour chaque pilote MotoGP en 2021 ?
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021