Bagnaia ne se sent pas numéro 2 chez Ducati

Pecco Bagnaia se sent "au même niveau" que Jack Miller chez Ducati, malgré les performances affichées par l'Australien depuis fin 2020. Il ne craint pas non plus de vivre des tensions similaires à celles qu'Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci ont connues avec les dirigeants de l'équipe l'an passé.

Bagnaia ne se sent pas numéro 2 chez Ducati

Jack Miller a concentré une grande partie de l'attention chez Ducati au cours des tests de Losail. Déjà très en forme lors des dernières courses de la saison 2020, qu'il a conclues par deux premières lignes et deux podiums, le nouveau titulaire du team officiel a frappé fort en battant le record de la piste de Doha, resté le meilleur temps de la semaine. Son équipier Pecco Bagnaia, lui aussi transfuge du team Pramac, ne prend pas ombrage des performances affichées par l'Australien et ne pense pas devoir se contenter d'un statut de second couteau chez Ducati cette année.

"Moi, je me sens au même niveau que Jack au sein de l'équipe", a déclaré Bagnaia durant la semaine de tests à Losail. "Je n'ai pas le sentiment qu'il soit au-dessus de moi chez Ducati. Il est certain qu'avec les résultats qu'il a obtenus l'année dernière lors des dernières courses, il commencera en ayant peut-être plus de pression, mais Ducati ne m'a jamais fait me sentir deuxième au sein de l'équipe à l'heure actuelle."

Lire aussi :

Le pilote italien sent que ses commentaires sont écoutés avec attention par le directeur général de Ducati Corse, Gigi Dall'Igna. Une impression également ressentie par Johann Zarco, qui dispose de la même machine dans le team Pramac. "Ce qu'il y a de vraiment bien avec Ducati, c'est que tous les pilotes ont voix au chapitre sur le développement de la moto", a confirmé Bagnaia. "Le feeling avec Gigi et tous les ingénieurs qui travaillent avec nous a été très important pour moi."

"Quand on est dans l'équipe d'usine, on a clairement davantage son mot à dire sur ces choses-là et j'aimerais travailler au mieux pour bien faire. Ce qu'il y a de bien, c'est que ce qui est bon pour moi l'est aussi pour Jack. C'est plus facile aussi pour Ducati. Nos styles de pilotage sont différents, mais je pense qu'avoir ce genre de styles, le mien et celui de Jack, c'est très important pour Ducati afin de comprendre dans quelle direction essayer d'aller." 

Bagnaia ne s'inquiète pas de l'ambiance chez Ducati

Jack Miller et Pecco Bagnaia remplacent deux pilotes dont les relations avec Ducati se sont grandement dégradées l'an passé. Andrea Dovizioso est ouvertement entré en conflit avec les dirigeants de l'équipe, principalement Dall'Igna, tandis que Danilo Petrucci a mal vécu son éviction avant même le début de la saison 2020. Bagnaia ne craint pas de traverser des tensions de la sorte avec ses patrons, jugeant même l'ambiance très bonne du côté de Borgo Panigale.

Lire aussi :

"Franchement, avec Ducati je me suis toujours bien trouvé et je me suis toujours senti mis en avant dans tout. Donc tant que ça ne m'arrive pas, ça ne m'inquiète pas. Et franchement je n'ai pas la moindre crainte d'être remis en question pour le moment, d'autant que les personnes que j'ai connues et qui me sont proches dans l'équipe ne m'ont jamais donné cette impression et je suis assez convaincu que ça n'arrivera pas."

"On verra, en tout cas les relations sont très bonnes, je me trouve bien avec tout le monde et je sais pertinemment que je ne serai jamais remis en question. Sauf si je fais tout le temps 15e, auquel cas je me remettrai moi-même en question, bien entendu." 

Avec Léna Buffa 

partages
commentaires

Voir aussi :

Aleix Espargaró voit Aprilia parmi les meilleurs et veut "rêver" en 2021

Article précédent

Aleix Espargaró voit Aprilia parmi les meilleurs et veut "rêver" en 2021

Article suivant

Quel chef mécanicien pour chaque pilote MotoGP en 2021 ?

Quel chef mécanicien pour chaque pilote MotoGP en 2021 ?
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021