L'aide inestimable de Dani Pedrosa pour KTM

Après avoir disputé ses 18 saisons mondiales avec Honda, l'Espagnol a su s'investir auprès d'un autre constructeur, à qui il fait profiter de son expertise.

L'aide inestimable de Dani Pedrosa pour KTM

Peu de gens auraient parié que Dani Pedrosa puisse un jour embrasser un projet autre que celui du HRC, lui qui a gravi les échelons mondiaux sous la houlette du constructeur nippon et a disputé l'intégralité de ses 13 saisons dans la catégorie reine avec lui. Alors qu'un transfert sur la Yamaha du team Petronas était possible pour 2019, le Catalan avait finalement choisi de raccrocher, lassé par une carrière éprouvante. Mais contre toute attente, quelques mois plus tard il rejoignait KTM pour se lancer dans une tâche titanesque, celle d'accompagner le développement de la moto la plus jeune du plateau.

Il n'a pas fallu longtemps pour que la valeur de son apport soit reconnue, et à l'approche de la deuxième saison à laquelle il participe en tant que pilote d'essais, l'aide de Pedrosa est désormais jugée incontournable. "Dani a été vraiment clé dans le projet dans sa globalité", reconnaissait Miguel Oliveira après les essais de pré-saison. "On n'a été ensemble qu'au test de Sepang et il m'a beaucoup aidé, il est venu plusieurs fois dans le stand. Il m'a aussi donné des conseils de pilotage. Cela n'a aucun prix d'avoir Dani dans le projet."

Lire aussi :

Sans présomption aucune, le principal intéressé concède que la présence d'un ancien vainqueur de Grands Prix dans le programme apporte un bonus non négligeable pour évaluer les développements apportés à la moto et en tester le potentiel dans l'optique de l'objectif commun à tous : gagner. "C'est une grande valeur pour le test team quand on a un pilote clé qui participe aux essais. On peut obtenir des informations beaucoup plus précises quant à ce dont la moto a besoin pour gagner", souligne-t-il auprès du site officiel du MotoGP. "Parce que ça n'est pas la même chose de savoir ce dont la moto a besoin pour juste être rapide et bonne, et ce dont elle a besoin pour gagner. Le top pilote gagne depuis des années et il sait ce qui se passe aux avant-postes et ce qu'il faut y gérer."

"La mentalité est un petit peu différente, l'approche du pilote, et surtout la manière dont on accepte ou pas ce qu'a la moto, que ce soient les bonnes ou les mauvaises choses", poursuit Pedrosa. "Parfois on dit juste 'désolé mais ça ne marche pas' et il faut changer cela sinon on n'obtiendra pas de résultats vraiment bons. La mentalité est donc un peu différente, mais il est vrai aussi que chaque moto connaît différentes phases : quand elle est toute nouvelle, on ne peut pas s'attendre à ce que la moto gagne, il faut en passer par des tests fonctionnels et on ne peut alors pas être aussi précis, il faut être un peu plus ouvert d'esprit pour laisser les choses arriver avec le temps ; et dans la seconde phase, quand la moto est déjà à un bon stade de développement, on peut entrer dans les détails."

Le but, obtenir une RC16 compétitive partout

"Depuis que j'ai commencé à la tester, la moto n'a cessé de progresser", reprend le pilote espagnol au sujet de la RC16. "On a fait des changements sur la moto que les autres pilotes KTM aiment et qui conviennent aux différents styles de pilotage, ce qui est vraiment important, mais on essaye aussi de rendre la moto un peu plus adaptée à toutes les situations que l'on peut rencontrer dans le championnat."

Lire aussi :

Après de premières récompenses, notamment le podium décroché par Pol Espargaró sous la pluie fin 2018, l'objectif est en effet de mener la KTM à une progression constante qui la verra évoluer de façon régulière à un niveau plus élevé et non plus seulement être capable de saisir sa chance lorsqu'elle se présente dans des conditions singulières. "Ce n'est pas intéressant de concevoir une moto avec laquelle on ne peut obtenir de très bons résultats que sur une course ou dans un seul type de situation. Nous voulons que la moto soit un cran plus haut sur toutes les pistes", prévient Pedrosa.

"Beaucoup des changements que l'on fait sur la moto viennent du fait que KTM et moi discutons de ce qui ne fonctionne pas et j'ai aussi le retour des pilotes sur ce qu'ils n'aiment pas. Le grip, le turning, le freinage, la vitesse…" poursuit-il. "L'un des problèmes communs est de dépasser : quand on part du fond de la grille, il est difficile de dépasser. Quand ils suivent quelqu'un ils ont des difficultés de grip et ils n'ont peut-être pas l'avantage dont ils ont besoin pour être là au freinage, alors nous étudions la manière de rendre la moto meilleure, pour que s'ils ne se qualifient pas bien, ils arrivent quand même à bien sortir des virages et puissent dépasser."

partages
commentaires
Aprilia veut un team satellite mais doit convaincre Gresini

Article précédent

Aprilia veut un team satellite mais doit convaincre Gresini

Article suivant

Les photos des tests MotoGP de Misano

Les photos des tests MotoGP de Misano
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021