Pedrosa assure avoir appris d'une "année difficile" en 2016

partages
commentaires
Pedrosa assure avoir appris d'une
Par : Willy Zinck
24 janv. 2017 à 18:00

En délicatesse avec les gommes Michelin et victime d'une chute qui l'a laissé sur la touche durant deux courses en fin de saison, le pilote Honda a tiré un trait sur 2016 et veut remonter la pente cette saison.

Dani Pedrosa et la Dream Cup CBR250
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa et Marc Márquez
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team

L’année 2016 n’aura pas été de tout repos pour Dani Pedrosa. En difficulté avec les nouvelles gommes Michelin, le pilote espagnol n’a pu faire mieux qu’une sixième place au championnat, avec quasiment moitié moins de points que son désormais triple champion du monde de coéquipier, Marc Márquez.

Seul réel fait d’armes lors du dernier exercice, sa victoire sur les terres de Valentino Rossi, à Misano à l’occasion du Grand Prix de Saint-Marin. Avant de chuter lourdement un peu plus d’un mois plus tard à Motegi, et de se fracturer notamment la clavicule et le péroné droits.

Malgré les événements, le Catalan se montre philosophe. "Cette année ne s’est pas bien passée, heureusement nous avons gagné une course", reconnaît le pilote Honda auprès du site officiel du MotoGP. "Mais ok, tu apprends beaucoup. Tu apprends de chaque situation que tu traverses, et parfois tu penses que les choses vont se dérouler d’une façon et finalement c’est complètement différent."

Remplacé par Nicky Hayden en Australie puis par Hiroshi Aoyama en Malaisie, l’Espagnol a dû prendre du recul sur les événements pour revenir en course plus rapidement. "Plus que tout, cela a été une année axée sur l’attitude. Ce fut une année difficile, et travailler sur l’attitude a été le plus important."

Prudent sur les futures gommes

En manque de confiance, Dani Pedrosa impute une part de ses tourments de l’an dernier aux pneus. Tout comme Jorge Lorenzo, il a souffert de l’adaptation aux nouvelles gommes Michelin, le manufacturier français faisant son retour en MotoGP après sept années d’absence.

Après cette difficile expérience, Pedrosa espère donc être plus à l’aise avec ses futures gommes, même s’il ne souhaite pas encore se prononcer sur la qualité future des enveloppes clermontoises. "Il est encore trop tôt pour le dire", pointe-t-il. "Nous sommes toujours dans l'attente de savoir quel pneu va être confirmé, car Michelin est encore en train de tester."

"C’est affaire d’adhérence – tu peux inventer n’importe quoi sur la moto, mais si tu as un pneu en bois, tu n’auras pas d’adhérence. Mais s’ils te donnent un bon pneu, c’est 90% du travail effectué. C’est pourquoi c’est si important – c’est ce qui donne de la confiance, ou ce qui en enlève."

Le numéro 26 reste tout de même optimiste à l’orée de la nouvelle saison. Malgré son rétablissement alors toujours en cours, ses chronos étaient proches de ceux de son coéquipier lors des essais de Valence.

Pour poursuivre sur cette bonne lancée en 2017, Pedrosa axe sa préparation mentale sur l’introspection. "Tu dois regarder de l’avant - en te remémorant ce que tu sais pouvoir faire mieux ou ce que tu as loupé ; garder un œil sur ce qui n’a pas fonctionné pour toi, mais se concentrer sur ce que tu as à l’intérieur de toi."

 

Casquette #26 Dani Pedrosa Honda
Casquette #26 Dani Pedrosa Honda, en vente sur Motorstore.com
Article suivant
Pour Rossi, la nouvelle Yamaha a "un très bon potentiel"

Article précédent

Pour Rossi, la nouvelle Yamaha a "un très bon potentiel"

Article suivant

Rossi a les titres en ligne de mire, pour lui-même et pour Yamaha

Rossi a les titres en ligne de mire, pour lui-même et pour Yamaha
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Dani Pedrosa Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Willy Zinck
Type d'article Actualités