Pedrosa contraint d'abandonner : "Je n'avais aucun contrôle"

Le pilote Honda a dû faire le choix difficile d'abandonner pendant le Grand Prix à domicile de son constructeur, trop en difficulté avec son pneu arrière pour rallier l'arrivée.

Alors que son coéquipier menait une superbe bagarre en tête de la course pour finalement se classer deuxième in extremis, Dani Pedrosa connaissait, lui, les plus grandes difficultés loin, très loin de là. Lorsqu'il a décidé d'abandonner, à quatre tours de l'arrivée, le Catalan comptait 55 secondes de retard sur le leader.

"Aujourd'hui, malheureusement, j'avais un feeling terrible avec le pneu arrière, je n'avais aucun moyen d'aller vite", explique le pilote Repsol Honda, déjà particulièrement mal à l'aise vendredi et dimanche matin au warm-up, lorsque la pluie avait été la plus intense.

Les conditions mixtes connues en qualifications lui avaient malgré tout permis de s'élancer de la deuxième ligne, seulement il n'a pas pu en tirer le bénéfice en course, la pluie étant revenue de plus belle. Onzième à la fin du deuxième tour, Pedrosa s'est vite retrouvé en bagarre avec Loris Baz. S'il a longuement résisté au Français, l'effondrement de ses performances a fini par avoir raison de ses ambitions, modestes, d'une arrivée dans le top 10.

"Malheureusement, vers la mi-course, ça s'est mis à patiner de façon vraiment dingue dans les lignes droites. J'ai essayé de gérer cela en contrôlant l'accélérateur et en allant moins vite, mais tour après tour c'était nettement pire et j'ai commencé à perdre mon rythme et des places. Quelques tours plus tard, en ligne droite, en entrée de virage ou au rétrogradage, j'étais complétement de travers, je n'avais aucun contrôle", relate l'Espagnol.

Dépassé par Baz dans le 16e tour, Pedrosa a dégringolé au classement jusqu'à sortir du top 15. "Une fois que j'ai perdu les points, ça ne servait à rien de continuer car j'étais sur le point de tomber en ligne droite. Je me suis donc arrêté."

De retour au stand, Dani Pedrosa a compris que son pneu arrière, qu'il avait choisi extra-soft, avait un problème. "On a vérifié le pneu et en fait il était comme cassé au centre", indique-t-il.

Abandonner sur le Grand Prix à domicile de Honda et sur une épreuve qui revêt une place à part pour lui a été un crève-cœur pour Dani Pedrosa, mais c'est un sentiment d'impuissance qui dominait dimanche. "Ça n'est pas une décision qu'il me plait de devoir prendre, mais nous ne pouvions pas faire grand-chose de plus", assure-t-il. "Il m'en a coûté beaucoup ce week-end. C'est une opportunité manquée car c'est un circuit qui me plaît et sur lequel je suis habituellement bon."

Ce troisième abandon de la saison – les deux autres étaient dus à des chutes – fait par ailleurs stagner Pedrosa au championnat. Il est toujours quatrième avec deux points d'avance sur Rossi.

Avec Michaël Duforest

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Sous-évènement Course
Circuit Twin Ring Motegi
Pilotes Dani Pedrosa
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Réactions