Pedrosa : "Il va falloir qu'on donne tout dans les courbes"

Le pilote espagnol a conscience que sa Honda devrait être encore handicapée dans la longue ligne droite du circuit argentin, et espère donc être performant dans les autres secteurs du tracé.

Place aux choses sérieuses. Après une première manche au Qatar qui a fait office de prolongement des essais hivernaux et qui n'a pas permis de se faire une réelle idée du niveau de compétitivité de Honda, Dani Pedrosa espère bien rentrer dans le vif du sujet sur le circuit Termas de Río Hondo. 

Le pilote espagnol n'a en effet pas pu exploiter toutes les qualités de sa RC213V à Losail, sur un tracé qui n'a fait que mettre en exergue le déficit de puissance de son moteur. En ce sens, sa cinquième position, dans la roue de son coéquipier Marc Márquez, a permis de limiter les dégâts. D'autant plus que le numéro 26 s'était fourvoyé, tout comme son coéquipier, dans le choix de son pneu avant en optant pour le mélange medium. 

Après avoir essuyé les plâtres lors du premier Grand Prix, il faut donc dès à présent passer la vitesse supérieure dans le clan japonais pour rester dans le bon wagon au championnat. "La situation est ce qu'elle est. Malheureusement, ce n'était pas l'idéal, mais il faut tirer le meilleur de chaque situation", explique le pilote Honda. "Nous avons terminé quatrième et cinquième, ce qui n'est pas le résultat par lequel nous voulions débuter [la saison]. Mais nous savions que cette piste serait difficile pour nous. Mais c'est du passé, nous nous concentrons à présent sur la course de ce week-end."

Deux podiums sur le tracé argentin

Par le passé, le tracé argentin a en effet davantage souri aux Honda, qui s'y sont imposées à deux reprises (sur trois éditions organisées à Termas de Río Hondo), en 2014 et 2016, à chaque fois par l'intermédiaire de Márquez. Mais Pedrosa n'a pas non plus été en reste, décrochant deux podiums lors de ces mêmes années.

Cependant, le manque de puissance du bloc Honda continue de représenter l'un des points faibles de la RC213V, et l'équipe risque d'être en difficulté sur les circuits rapides, ou à tout le moins dans les portions plus fluides des tracés visités. 

Ce sera encore le cas ce week-end, dans la longue ligne droite reliant les virages 11 et 12, longue de 1,2 km, et dans laquelle les pilotes de la marque à l'aile dorée devront redoubler de vigilance pour parer les attaques de leurs adversaires les plus véloces. "C'est une piste que j'aime bien", affirme néanmoins Pedrosa. "Il va falloir voir comment sont les conditions de piste et la météo. De façon générale, en dépit de la ligne droite, qui est très longue ici et qui est sans doute le seul point difficile pour nous, l'ensemble est plutôt positif pour nous. Il va donc falloir qu'on donne tout dans les courbes." 

L'un des axes de progression de la Honda réside comme l'an passé dans son électronique, qui reste déficient et ne permet pas encore d'assurer une parfaite transmission de puissance du moteur au sol. Mais ce problème est en passe d'être résolu selon le numéro 26, qui souligne les progrès réalisés par son équipe, même si le chemin est encore long avant que ce domaine ne soit parfaitement maîtrisé. "Nous allons devoir beaucoup travailler sur cet aspect [l'électronique] de la moto, car nous n'avons pas toutes les données, mais course après course, cela va être résolu, car nous gagnons en expérience. Nous ne sommes donc pas trop inquiets à ce sujet."

 

Mug Dani Pedrosa
Mug Dani Pedrosa, en vente sur Motorstore.com
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Sous-évènement Jeudi
Circuit Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Dani Pedrosa
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Preview