Pedrosa renoue avec la pole après 18 mois d'attente

Le pilote espagnol s'est emparé de la pole position après une bataille homérique avec son coéquipier Marc Márquez.

Dani Pedrosa en position de poleman, cela n'était plus arrivé depuis un an et demi, et un certain Grand Prix de Malaisie 2015. Autant dire que peu s'en souviennent, à plus forte raison quand on se rappelle du déroulé rocambolesque de la course et de la polémique entourant la bataille entre Marc Márquez et Valentino Rossi.

Ce samedi, le numéro 26 a donc renoué avec la pole position. Un résultat qui n'est certes pas une surprise étant donné que l'Espagnol avait signé plus tôt dans le week-end le meilleur temps lors de trois des quatre séances d'essais libres.

Mais les choses n'ont pour autant pas été faciles, Márquez lui contestant jusque dans les toutes dernières minutes la pole position. Finalement, l'issue de cette séance de qualifications s'est jouée dans le dernier run des deux pilotes Honda, lorsque les deux équipiers sont ressortis ensemble de la voie des stands, quand le Champion du monde en titre tenait le meilleur temps provisoire.

"Après mes premiers pneus, j'étais content car j'étais déjà deuxième, et je prenais du plaisir car j'avais un bon feeling sur la moto", explique Pedrosa, qui assure qu'une deuxième place l'aurait déjà satisfait compte tenu de ses déboires lors des dernières qualifications – Austin excepté. "J'ai ensuite décidé de changer de pneus, et il y avait pas mal de choses qui se passaient dans la voie des stands. Marc et moi sommes repartis ensemble. Il était derrière moi, et au milieu du tour, je me suis arrêté, et lui aussi. Nous étions seuls, mais lui était en pole. Je l'ai regardé, et je me suis dit : 'OK, j'accepte le défi'. Au final j'ai fait un bon tour, et j'ai réussi à décrocher la pole."

Shoot-out pour la pole

Pedrosa a donc tenu bon dans ce véritable shoot-out face à son triple Champion du monde de coéquipier. Un véritable soulagement pour celui qui expliquait il y a seulement deux jours qu'il devait à tout prix hausser son niveau de jeu en qualifications pour viser de meilleurs résultats en course. "Je suis particulièrement content de ces qualifications, car cela faisait quelques temps que j'avais des difficultés dans ce domaine", reconnaît-il. "Je n'arrivais pas à être en première ligne, j'étais toujours en difficulté et je finissais sur la deuxième ou la troisième."

Cette fois-ci, il n'y aura donc pas de deuxième ni de troisième ligne, mais bien une première. Lors de la dernière manche au Texas déjà, sa quatrième position sur la grille lui avait permis de prendre un départ canon en profitant d'une piste relativement dégagée devant lui.

Il y a donc fort à parier que Pedrosa saura faire le meilleur usage de sa première place demain, même si celui-ci assure qu'il devra prendre garde, non seulement à ses voisins en première ligne Márquez et Cal Crutchlow, mais aussi aux Yamaha, qui ont pourtant paru empruntées sur le circuit andalou. "Normalement, c'est une piste pour Yamaha", rappelle-t-il à juste titre. "Je ne sais pas ce qui se passe pour eux en ce moment, mais les deux ont une bonne moto, et concernant Valentino [Rossi], cette piste est l'une de ses favorites. Leur moto est normalement très régulière, économe au niveau des pneus, et bien moins physique que la nôtre, donc je ne les exclus pas [de la lutte pour la victoire] pour demain."

Il est vrai que Maverick Viñales ne sera pas si loin sur la grille, quatrième précisément, alors que l'an dernier Valentino Rossi avait remporté la victoire au terme d'un week-end hégémonique. Le plus dur reste donc à faire pour Pedrosa.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Sous-évènement Qualifications
Circuit Circuito de Jerez
Pilotes Dani Pedrosa
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Réactions