Pedrosa a testé un nouvel échappement, sans grand succès

Le pilote espagnol est la recherche de solutions pour se rapprocher du rythme imprimé par son coéquipier Marc Márquez. Mais le dispositif essayé lors de la journée du vendredi à Austin n'a pas porté ses fruits.

Pour Dani Pedrosa, il est urgent de démontrer que son coup de moins bien observé lors du Grand Prix d'Argentine il y a deux semaines, où il avait chuté lors des essais avant de subir le même sort en course – tout comme son coéquipier, du reste – n'était qu'un accident de parcours.

Le pilote Honda le sait : ses bonnes dispositions affichées durant les essais de pré-saison, lors desquels il s'était montré proche de son coéquipier Marc Márquez, et l'aide apportée par l'ancien pilote MotoGP Sete Gibernau auraient dû lui permettre de mettre sa campagne 2017 sur de meilleurs rails.

D'où une volonté de mettre toutes les chances de son côté au cours de la première journée d'essais à Austin, où le pilote espagnol a étrenné de nouvelles solutions techniques, la plus remarquable étant le nouvel échappement de sa RC213V. "Nous avons réalisé quelques améliorations", explique le numéro 26. "Mais j'aimerais encore progresser davantage, mais c'était difficile aujourd'hui car nous avons essayé le nouvel échappement, donc les deux motos étaient différentes l'une de l'autre."

Des gains à trouver dans les premier et troisième secteurs

La démarche de Pedrosa se veut donc empirique mais elle a pour l'instant privé le Catalan d'un temps de roulage précieux en vue de la préparation de la course, même si cela lui a permis de mieux cibler ses forces et faiblesses sur le tracé texan. "J'ai perdu un run dans la matinée et un run dans l'après-midi. De façon générale, je dois trouver quel pneu [convient le mieux] mais aussi être plus rapide dans le premier secteur car je n'y suis pas très rapide, donc je dois m'améliorer dans cette première portion, ainsi que dans la troisième. Si je peux réussir à faire cela demain [samedi], ce sera très bien."

L'Ibère ne figure en effet qu'à la 11e place dans le premier partiel, rendant d'emblée quatre dixièmes à Marc Márquez, puis trois autres à son coéquipier dans le troisième secteur. Au final, celui-ci a bouclé la première séance d'essais libres à la septième position, et la deuxième à la cinquième place.

Pour le moment, les troupes de Honda restent très discrètes quant à l'objectif poursuivi avec le nouvel échappement qui, selon les dires de Pedrosa, ne donne pas encore toute satisfaction. "Je ne peux rien dire quant à la finalité [de ce nouveau dispositif]", reprend-il. "Les sensations sont différentes. Le bruit est aussi un peu différent, mais je ne peux tout simplement pas en dire davantage dessus. Seulement que je préfère celui que nous avons actuellement."

L'un des écueils auxquels doit faire face la RC213V réside dans l'état de la piste du COTA, particulièrement bosselée, qui contraint les mécaniciens et les ingénieurs à résoudre un véritable dilemme pour permettre à la moto d'évoluer sereinement sur ce terrain piégeur. "Je pense que c'est plus une question de réglages au niveau de la moto", confirme Pedrosa quand on lui pose la question de la meilleure façon d'aborder cette difficulté. "Nous devons trouver le moyen de permettre à notre moto d'affronter cette situation durant plusieurs tours. Je dirais que nous sommes meilleurs dans d'autres domaines."

 

Casquette #26 Dani Pedrosa Honda
Casquette #26 Dani Pedrosa Honda, en vente sur Motorstore.com
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP des Amériques
Sous-évènement Essais Libres - Vendredi
Circuit Circuit of the Americas
Pilotes Dani Pedrosa
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Réactions