Pedrosa dans le trio de tête après le "sprint" des EL1

Souriant et à l'aise, le pilote Honda a réussi sa première séance, même s'il concède qu'il est trop tôt pour lever tous les doutes et évaluer au plus près la hiérarchie du plateau 2017.

Après avoir conclu les tests de pré-saison en force, Dani Pedrosa est également parti du bon pied lors des premiers essais libres du Grand Prix du Qatar, qui donnaient jeudi soir le coup d'envoi du championnat. Le pilote espagnol s'est classé troisième, à 0"894 de Maverick Viñales et 0"298 de son coéquipier Marc Márquez.

"C'était le premier jour d'essais et c'était comme un sprint, car les prévisions météo ne sont pas bonnes pour les deux prochains jours, alors il fallait profiter de la première séance sur le sec", explique le pilote Repsol Honda. "La séance a été très rapide, plus que la normale, sûrement du fait des conditions spéciales et parce que nous arrivons d'un test réalisé ici."

À plusieurs reprises jeudi soir, Dani Pedrosa a fait jeu égal avec son coéquipier, Marc Márquez. En milieu de séance, les deux hommes tournaient dans le même rythme et figuraient en troisième et quatrième positions, puis leur dernier run les a un temps placés à un millième l'un de l'autre avant l'ultime attaque du pilote au numéro 93, décisive pour les départager.

"Les conditions de piste n'étaient pas bonnes, c'était très sale, mais on a des informations pour continuer à travailler", souligne Pedrosa. "Compte tenu des prévisions météo pour [vendredi], il était important de profiter de la piste [jeudi]. On a essayé de tester la piste et au final j'ai été très rapide. On ne sait pas ce que cela va donner, mais pour le moment tout se passe bien et je suis donc content en général."

Une moto encore à découvrir

Compte tenu du nouveau moteur dont est équipée la Honda cette année, le pilote espagnol estime qu'il faudra attendre la course et la confrontation directe avec les adversaires pour réellement évaluer le niveau de la moto en comparaison de celui qu'elle avait l'an dernier et donc le chemin parcouru en un an.

"Il y a certaines différences côté moteur qui changent un peu le pilotage, mais tant que l'on ne sera pas en course et que l'on ne se comparera pas aux autres, en essayant de se confronter aux anciens problèmes et de voir quels sont les nouveaux, on ne saura pas quels sont les anciens avantages et les nouveaux. Pour cela, il faut que l'on fasse une course complète et que l'on se compare à nos adversaires."

"Je dois encore en apprendre plus sur la moto. On est encore dans un processus de développement et de compréhension de la moto", souligne Dani Pedrosa. "On améliore peu à peu la moto. Il faut améliorer certaines choses, mais on ne sait pas encore exactement comment, on y travaille. Ceci dit, dans l'ensemble, je suis plus à l'aise – même si ça pourrait toujours être mieux."

Avec Oriol Puigdemont

Veste à capuche Dani Pedrosa
Veste à capuche Dani Pedrosa, en vente sur Motorstore.com
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Sous-évènement Jeudi - Essais libres
Circuit Losail International Circuit
Pilotes Dani Pedrosa
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Réactions