Pedrosa veut miser sur ses résultats avant de parler d'avenir

partages
commentaires
Pedrosa veut miser sur ses résultats avant de parler d'avenir
Jose Carlos de Celis
Par : Jose Carlos de Celis
13 févr. 2018 à 10:01

Pedrosa n'échappe pas aux questions portant sur son avenir, lui qui entame sa 13e saison en MotoGP, toujours au sein de l'équipe Repsol Honda. Et il y retrouve cette année un visage familier...

Dani Pedrosa
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Alberto Puig et Dani Pedrosa
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Alberto Puig, Team Principal Repsol Honda Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Alberto Puig, Team Principal Repsol Honda Team, Emilio Alzamora
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Alberto Puig, Team Principal Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Marc Márquez et Dani Pedrosa

Comme l'ensemble des pilotes officiels, Dani Pedrosa arrive en fin de contrat cette année. À désormais 32 ans, et alors que le titre MotoGP continue de se refuser à lui, la question de son avenir dans la compétition commence à lui être posée, de façon tantôt subtile tantôt pressante.

En marge d'un événement promotionnel auquel il participait la semaine dernière, il lui a été demandé s'il pourrait être tenté par un dernier gros contrat avec une autre marque que Honda, dont il a toujours défendu les couleurs.

"J'ai fait toute ma carrière avec Honda et je suis avec Repsol depuis que je suis arrivé en MotoGP. Je me suis toujours très bien senti dans cette équipe", a fait savoir le pilote. "Bien entendu, quand on en arrive à des années de reconduction de contrat, on évalue les différentes options, mais au final je suis toujours resté dans cette équipe."

"Il est encore tôt pour parler de l'avenir, il faut d'abord se concentrer sur les courses, c’est ce qui est important. En fin de compte, si vous voulez renouveler [votre contrat] et rester dans une équipe de pointe, le principal ce sont les résultats", prévient Dani Pedrosa, auteur du deuxième temps des essais de Sepang et bientôt de retour en piste, cette fois à Buriram.

"Le plus important pour l'avenir c'est d'aller vite, de prendre du plaisir et d'être bien dans l'équipe", poursuit-il. "C'est ce qui vous amène réellement à prendre des décisions, et pas seulement vous mais l'équipe aussi. Il faut bien travailler et être en harmonie pour que les résultats arrivent. Le plus important aujourd'hui pour moi, c'est de réussir les tests et d'arriver sur la première course en étant préparé."

Les retrouvailles avec Puig

Bien qu'il se refuse à aborder de façon concrète ses options d'avenir, force est de constater que, s'il souhaite conserver son guidon chez Repsol au-delà de la saison 2018, Dani Pedrosa devra trouver cette "harmonie" avec, notamment, son ancien manager, Alberto Puig, désormais à la tête de l'équipe officielle Honda. Une situation plutôt cocasse !

Leur séparation fin 2013 avait été plutôt sèche, mettant un terme à des années de collaboration après que l'ancien pilote ait été le découvreur, puis le mentor, le coach et le manager du numéro 26. Les hasards de la vie ont toutefois remis Puig sur la route du Catalan et tous deux seront à nouveau réunis cette année dans le stand Repsol Honda, dont le pilote des années 80 et 90 est devenu le team manager.

Les essais de Sepang, qui marquaient fin janvier la reprise de l'activité piste pour les équipes MotoGP, ont permis aux deux hommes de se retrouver et d'entamer une nouvelle relation de travail, Puig remplaçant Livio Suppo au poste qu'il a annoncé quitter au lendemain du titre de Marc Márquez, en novembre dernier.

"Tout s'est passé de façon positive", assure Pedrosa au sujet de ces retrouvailles. "Ces journées de travail ont été une bonne expérience. Une personne comme lui, possédant beaucoup de connaissances sur le sujet et ayant été pilote, peut nous apporter beaucoup."

Alberto Puig a découvert Dani Pedrosa, alors adolescent, lors d'une compétition espagnole et lui a ouvert les portes du Championnat du monde en 2001, l'accompagnant dans ses titres 125cc (2003) et 250cc (2004 et 2005). Il était toujours un pilier à ses côtés lorsque le jeune Espagnol a intégré le MotoGP, en 2006, au sein de l'équipe Repsol Honda qu'il n'a jamais quittée depuis lors. Reste à voir ce que l'avenir va désormais lui réserver.

Prochain article MotoGP
Le motocross, une activité qui regorge de bénéfices selon Márquez

Article précédent

Le motocross, une activité qui regorge de bénéfices selon Márquez

Article suivant

Convalescent, Pol Espargaró va manquer le test de Buriram

Convalescent, Pol Espargaró va manquer le test de Buriram
Load comments