Pedrosa sur une Yamaha ? Ce serait "très positif" selon Jarvis

partages
commentaires
Pedrosa sur une Yamaha ? Ce serait "très positif" selon Jarvis
Par :
21 juin 2018 à 06:33

Le marché des transferts MotoGP n'a peut-être pas encore révélé toutes ses surprises.

Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Lin Jarvis, directeur exécutif Yamaha Motor Racing
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team

Alors qu'une grande partie de la grille MotoGP est à présent remplie pour la saison prochaine, Dani Pedrosa est devenu la nouvelle pièce maîtresse sur l'échiquier. Destiné à quitter Honda après avoir disputé toute sa carrière avec la marque, le Catalan n'a pas pour autant signé pour la retraite. Son premier point presse la semaine dernière, en marge de la manche disputée à Barcelone, avait pourtant pris des airs de grand rendez-vous, mais les journalistes en ont été quittes pour une conférence presque classique, le pilote faisant savoir d'emblée qu'il n'avait rien à annoncer.

Et ce qu'il annoncera lorsque le moment sera venu n'est pas forcément une triste nouvelle pour lui. La retraite attendra si jamais se concrétise la rumeur qui a pris de plus en plus d'ampleur : celle de son transfert sur… une Yamaha. L'option d'une équipe soutenue par Petronas avait déjà émergé lorsque l'avenir de Jorge Lorenzo était incertain, et elle perdure aujourd'hui avec pour meneur le numéro 26.

Pour Yamaha, il s'agit avant tout de trouver une solution au départ de Tech3 vers le giron KTM, et tout semble indiquer désormais qu'il y aura bel et bien quatre M1 sur la grille l'an prochain, à en croire l'optimisme affiché par Lin Jarvis. "La situation n'est pas encore confirmée, mais je dirais que les discussions avancent très bien et je suis optimiste quant au fait que nous trouverons une bonne solution. Nous espérons que dans les deux prochaines semaines, il pourrait y avoir des nouvelles positives quant à nos plans pour 2019 et au-delà", a fait savoir le directeur exécutif de Yamaha Motor Racing au site officiel du MotoGP.

Quid de l'éventualité de placer Pedrosa sur l'une de ces motos ? "La situation de Dani est quelque chose de nouveau qui a émergé ces deux dernières semaines. Si Dani est disponible et souhaite piloter une Yamaha satellite, cela serait quelque chose de très positif et un plaisir pour Yamaha", poursuit-il. "Personnellement, j'ai toujours été curieux de voir ce que Dani ferait sur une Yamaha, et nous avons eu des discussions les années passées. […] Cela a toujours été une sorte de curiosité dans mon esprit. Alors si Dani devait enfin être l'un des pilotes, je pense que Yamaha et moi-même ne pourrions qu'en être heureux."

Une aide qu'apprécierait Rossi

Une autre voix s'est élevée en faveur de cette solution, et ce n'est autre que celle de Valentino Rossi. Celui qui avait déjà fait savoir qu'il accueillerait volontiers Lorenzo dans le clan Yamaha au sein de cette possible nouvelle équipe, se montre à présent très enclin à voir arriver Pedrosa.

Il faut dire que le numéro 26 connaît mieux que personne la machine qui mène actuellement le championnat, puisqu'il a toujours piloté pour Honda depuis son arrivée en MotoGP en 2006. Son expérience serait un atout indéniable aux yeux du Docteur.

"C'est un pilote qui a démontré qu'il était très fort pendant toute sa carrière, [et s'il] pilote la Yamaha on peut toujours en apprendre quelque chose", juge-t-il. "Ça fait plus de dix ans qu'il court avec la Honda officielle, alors il peut dire ce qui est mieux et ce qui est moins bien. Ce serait donc bien de l'avoir chez Yamaha, même s'il y a toujours un revers de la médaille parce que Pedrosa est un pilote compétitif, alors ce serait un adversaire coriace de plus. Mais ce serait intéressant, à mon avis."

Ce nouveau scénario pourrait-il convaincre Yamaha d'apporter un soutien officiel à cette nouvelle structure et d'impliquer l'un ou l'autre des pilotes dans le développement, comme peuvent l'être Cal Crutchlow chez Honda ou Danilo Petrucci chez Ducati ? Rossi est ici moins convaincu par l'importance d'un tel fonctionnement. "Non, ça n'est pas essentiel, on s'en sort même sans ça. Ça n'est pas un problème", assure-t-il.

Et de poursuivre : "Mais s'il y avait Morbidelli et Pedrosa, éventuellement, ce serait deux très bons pilotes à mon avis : Pedrosa qui pourrait nous apporter une grande expérience de la Honda et qui est un pilote qui, s'il a la moto au point, peut gagner et Morbidelli [qui est] un grand pilote, jeune, Champion du monde."

"Ceci dit, j'espère toujours que ma moto soit pilotée par des pilotes moins forts ! Blague à part, on s'en sort sans ça, mais à mon avis c'est bien pour Yamaha d'avoir quatre motos, oui. Ça n'est pas crucial mais ça peut aider."

Avec Michaël Duforest

Article suivant
Márquez : Lorenzo, "il faut l'arrêter le plus tôt possible"

Article précédent

Márquez : Lorenzo, "il faut l'arrêter le plus tôt possible"

Article suivant

Le patinage, problème persistant sur la Suzuki selon Iannone

Le patinage, problème persistant sur la Suzuki selon Iannone
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Dani Pedrosa Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu