MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Malgré un aileron en moins, Iannone a été chercher les points au Qatar

partages
commentaires
Malgré un aileron en moins, Iannone a été chercher les points au Qatar
Par :
15 mars 2019 à 10:15

L'Italien a été victime d'un contact avec Morbidelli au départ, perdant un appendice aérodynamique dans l'affaire. Mais sa témérité lui a permis d'empocher ses deux premiers points avec sa nouvelle équipe.

Après Ducati et Suzuki, Andrea Iannone aura donc disputé un Grand Prix avec un troisième constructeur différent le week-end dernier au Qatar. L'Italien sera resté discret sur l'ensemble de cette première manche, si l'on fait exception d'une chute dans le tour de décélération après l'arrivée d'une course qu'il a terminée à la 14e place.

Une faute sans conséquence que Iannone mettait a posteriori sur le compte d'un tour réalisé à un rythme de sénateur. "J'ai perdu l'avant, parce que j'ai complètement réduit mon rythme, la température des pneus a chuté et je suis donc tombé. Mais, heureusement, c'était après la course."

Lire aussi :

Une progression nécessaire en virage

Le circuit de Losail promettait d'être un révélateur des progrès effectués par Aprilia en cette année 2019, notamment en ce qui concerne son moteur, qui manquait cruellement de puissance l'an dernier. Si, dans ce secteur, la RS-GP a plutôt rassuré, Iannone a davantage pointé les virages comme principal axe de progression pour les manches à venir.

"À mon avis, notre moto n'est pas mal. Il faut réussir à lui faire passer un peu mieux les virages. Quand on les passe mieux, on accélère mieux ensuite", expliquait-il ainsi dès vendredi. "En plus, si on a plus de puissance, une électronique qui fonctionne bien et des ailerons qui nous maintiennent au sol, alors on accélère mieux. À mon avis, c'est un tout."

Andrea Iannone, Aprilia Racing Team Gresini

Plus que le niveau de performance globale de sa machine, c'est la capacité de réaction des troupes de Noale qui a séduit le Transalpin, qui a pu voir un déficit d'accélération en partie résorbé au fur et à mesure de l'hiver. "Dès le premier test, j'ai dit à Aprilia qu'on manquait d'accélération et que la moto partait un peu trop facilement en wheelie", poursuit-il. "Mais il y a eu de petits progrès, les améliorations se sont vues tout de suite et ça veut donc dire que la direction qu'on a prise est la bonne. Il faut donner le temps au team de tester le matériel et de comprendre."

Contact avec Morbidelli au départ

Sa première séance de qualifications avec sa nouvelle équipe n'a cependant pas livré les résultats espérés, avec une lointaine 19e place sur la grille de départ, là où son coéquipier Aleix Espargaró signait d'emblée une Q2.

Lire aussi :

La situation a semblé aller de mal en pis en course, lorsqu'au départ le numéro 29 a subi un contact avec Franco Morbidelli, perdant un aileron dans l'affaire, ce qui n'a pas été sans modifier le comportement de sa moto. "Au premier virage, j'ai eu un gros contact avec Franco Morbidelli, j'ai perdu mon aileron gauche et j'ai donc fait toute la course avec un aileron en moins, si bien que la moto n'était pas bien équilibrée", relate-t-il.

Après n'avoir quasiment pas roulé lors des essais officiels en Malaisie, Iannone aurait pu nourrir une certaine appréhension à l'approche de cette première manche de l'année, lui qui n'affichait pas un kilométrage important sur sa nouvelle machine jeudi. Dans ces conditions, ses premiers points avec Aprilia sont une bonne surprise pour l'Italien : "C'était donc bizarre, mais je suis content parce qu'on a fini très proche des leaders et ce n'est que la première course. Je n'ai pas fait beaucoup de kilomètres avec cette moto, alors c'est vraiment bien. Je ne m'attendais pas à ce résultat sur cette première course."

Avec Léna Buffa

Article suivant
Meilleure qualif et 2e top 10 en course pour Nakagami

Article précédent

Meilleure qualif et 2e top 10 en course pour Nakagami

Article suivant

Le travail solide de Bagnaia balayé par la malchance au Qatar

Le travail solide de Bagnaia balayé par la malchance au Qatar
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Course
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Andrea Iannone Boutique
Équipes Aprilia Racing Team
Auteur Willy Zinck