MotoGP
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
11 oct.
Warm-up dans
11 jours
16 oct.
Prochain événement dans
15 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
22 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
36 jours
13 nov.
Prochain événement dans
43 jours
20 nov.
Prochain événement dans
50 jours

Une chute à près de 200 km/h pour Petrucci et pas de grosse blessure

partages
commentaires
Une chute à près de 200 km/h pour Petrucci et pas de grosse blessure
Par :

Le pilote Ducati est rassuré que les examens n'aient révélé aucune fracture, sachant qu'il a chuté à grande vitesse alors qu'il était lancé dans un tour rapide lors des qualifications du Grand Prix d'Allemagne.

Danilo Petrucci s'est fait une belle frayeur pendant les qualifications du Grand Prix d'Allemagne, qu'il a terminées dans le gravier avec une chute à près de 200 km/h dans le virage 9. Le pilote Ducati se trouvait alors à l'attaque, déjà en avance de quatre dixièmes sur son meilleur temps à la moitié du tour, lorsqu'il a perdu l'avant dans ce virage délicat.

"J'ai essayé de faire quelque chose de plus. J'ai coupé les gaz un peu plus tard que ce matin, mais ce sont des choses qui se font en qualifs. Malheureusement c'est un des endroits où j'étais le plus en difficulté, parce qu'il y a peu d'appui à l'avant, on ne freine pas. Je crois qu'on est tous un peu en difficulté", explique-t-il.

Lire aussi :

"J'étais en quatrième, à fond, j'ai coupé les gaz et à ce moment-là j'ai perdu l'avant. D'après les données, je suis tombé à 193 km/h et j'ai fait un roulé boulé jusqu'aux barrières", poursuit Petrucci, qui s'est relevé avec des cuirs passablement abîmés et surtout des douleurs inquiétantes. "J'ai eu assez peur sur le moment, parce que j'ai eu très mal à la main droite et au poignet gauche, où je me suis déjà blessé en 2016 et 2014. J'ai pensé m'être cassé quelque chose parce que ma main est immédiatement devenue très noire."

Rapidement examiné à la Clinica Mobile, le #9 a été rassuré sur l'absence de fractures. Il a tout de même des séquelles qui, à l'heure actuelle, lui font craindre de subir un contre-coup demain au moment de la course. "On m'a finalement dit que je n'avais rien de cassé, je n'ai que le ligament du pouce touché, ce qui me fait très mal. Heureusement, il n'y a aucun métacarpe de cassé", indique-t-il.

"Quant au poignet gauche, j'ai mal à l'intérieur", poursuit-il. "Je dois faire une IRM, parce qu'il y a sûrement là aussi des dommages sur les ligaments. Quelque chose s'est abîmé, c'est certain. Et puis, j'étais déjà mal en point dans le poignet gauche, je ne le bouge pas tellement d'habitude. En 2016 j'ai eu une luxation du scaphoïde et il n'a plus jamais été vraiment remis. Quand j'appuie sur la main j'ai très mal, donc il doit y avoir un problème."

Lire aussi :

"Le poignet gauche, je me le suis cassé à Jerez en 2016, et surtout on a eu très peur pour la plaque que j'ai dans la main droite. Heureusement, il n'y a rien de cassé", ajoute Danilo Petrucci, qui malgré ces douleurs, a bien l'intention de disputer la course dimanche. Pour le moment, il espère surtout que la nuit ne fera pas empirer la situation. "J'espère arriver à tenir le guidon, surtout. Ça m'inquiète un peu parce que j'ai vraiment mal", indique-t-il. "J'espère que demain matin, quand je me lèverai, j'arriverai à tenir le guidon. La situation s'améliore, en tout cas pour ce qui est de la main, par rapport au moment où j'étais là-bas et où j'avais très mal."

"J'ai eu de la chance. Malheureusement, c'était un mauvais endroit pour tomber", ajoute le pilote Ducati, déjà lourdement accidenté à Assen le week-end dernier. "Je suis encore tombé à 200 km/h, mais cette fois quand je me suis retrouvé dans le gravier j'ai commencé à rouler. Ça aurait pu être pire, j'ai eu de la chance. Je me suis plaint tout le week-end de la stabilité de la moto et malheureusement je l'ai perdue au plus mauvais endroit. Malheureusement on part du milieu de grille, ça ne sera pas facile parce qu'on n'est pas très rapides, mais au moins je ne suis pas blessé."

Une course qui s'annonce difficile

Petrucci s'élancera en effet de la 12e place, la dernière à laquelle il pouvait prétendre durant la Q2. En difficulté depuis le début du week-end, au même titre que son coéquipier Andrea Dovizioso, il sait que ses ambitions seront modestes lorsque les feux s'éteindront. "J'avais réussi à bien commencer mon tour et j'étais assez rapide, je pense que j'aurais pu me placer en deuxième ligne, mais je ne l'ai pas fini. Mais ce matin au moins j'ai réussi à accéder directement à la Q2, même si ça a finalement peu servi vu comment se sont passées les qualifs", regrette-t-il.

"C'est un Grand Prix qui est un peu parti de travers, mais qui reste encore tout à écrire. Il faudra faire très attention et surtout économiser les pneus pour la deuxième partie. Il est certain que ça n'est pas un Grand Prix comme les autres, où on pouvait se battre pour le podium. Cette fois, que ce soit Andrea ou moi on est assez loin. Je pense qu'on a un peu tous les deux les mêmes problèmes."

La grille de départ du GP d'Allemagne MotoGP

Article précédent

La grille de départ du GP d'Allemagne MotoGP

Article suivant

Dixième pole d'affilée en Allemagne pour Márquez, qui joue la prudence

Dixième pole d'affilée en Allemagne pour Márquez, qui joue la prudence
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Q2
Lieu Sachsenring
Pilotes Danilo Petrucci
Équipes Pramac Racing
Auteur Léna Buffa