Petrucci à la place de Lorenzo : "Du pour et du contre" pour Dovizioso

Le pilote Ducati sait qu'être épaulé par Danilo Petrucci la saison prochaine lui garantira une bonne ambiance de travail, même s'il manque pour l'instant des victoires au palmarès de son nouveau coéquipier.

Petrucci à la place de Lorenzo : "Du pour et du contre" pour Dovizioso
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Danilo Petrucci, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Danilo Petrucci, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Danilo Petrucci, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team

Après deux ans de cohabitation avec Jorge Lorenzo, Andrea Dovizioso estime qu'il y a du bon et du moins bon à changer de coéquipier. Si sa relation avec Danilo Petrucci s'annonce moins tendue, car moins concurrentielle, le vice-Champion du monde sait pertinemment quelle valeur avait l'apport d'un champion de l'envergure de Lorenzo au sein de l'équipe.

"Comme pour tout changement, il y a toujours du pour et du contre", suggère Dovizioso. "Quand il y a un champion comme Jorge dans l'équipe, [un pilote] qui a gagné, il peut toujours sortir quelque chose de spécial et c'est toujours positif d'avoir cette contribution. Mais ça peut quand même créer des situations où l'on ramène moins de points au championnat, or au final l'objectif est de marquer le plus de points possibles pour gagner le championnat. Il y a donc du pour et du contre."

Lire aussi :

"C'est différent", concède le vice-Champion du monde auprès de Sky Italia, au sujet de la dynamique de travail avec Petrucci en comparaison de celle qui s'était établie avec Lorenzo. "On avait déjà un bon rapport avant et ça nous fait plaisir de parler de différents détails. Je vais vers lui ou il vient vers moi. Quand il y a ce type de rapport, ça ne fait que du bien d'essayer de comprendre certains détails. En ce moment on a une bonne base, donc il s'agit de détails, or les détails sont très difficiles à identifier, à comprendre, à améliorer, et si on peut travailler comme ça, à mon avis c'est une valeur ajoutée."

"Le travail que l'on a fait jusqu'à présent Danilo et moi a été très détendu, très clair. On devait donner un feedback, on avait les mêmes choses à tester et notre retour a été le même, donc c'est bien", explique-t-il sur la base des deux premières séances d'essais communes. "Mais ça ne suffit pas", s'empresse-t-il d'ajouter, déjà tourné vers la reprise de février. "À mon avis, on peut faire beaucoup plus ensemble, et ce dès le test de la Malaisie. En plus du travail réalisable avec les ingénieurs, je crois qu'on peut travailler ensemble. Je pense que ça ne peut que nous permettre de progresser tous les deux."

Petrucci "fier de donner un coup de main"

Arrivé au sein de l'équipe officielle Ducati en ayant pertinemment conscience qu'il a une chance exceptionnelle à saisir, Danilo Petrucci se dit, lui, fier de pouvoir apporter sa contribution au développement de la GP19, sans s'offusquer du rôle de second qui se dessine pour lui aux côtés du pilote qui vient d'enchaîner deux saisons à la deuxième place du championnat.

Lire aussi :

"Avec Dovi, on est très amis. D'un point de vue personnel, j'ai beaucoup d'estime pour lui. En tant que pilote, j'ai encore plus d'estime pour lui quand je vois ses données, c'est vraiment bien de voir ce qu'il fait", explique le pilote de Terni à Sky Italia. "On se parle, oui, et cet hiver on va aussi s'entraîner ensemble. C'est une première pour moi, mais pour lui aussi parmi tous les coéquipiers qu'il a eus. On s'est parlé clairement, on s'est dit : 'Faisons en sorte de ne pas être ennemis, faisons en sorte d'être amis et de travailler ensemble'."

"Dans le box, l'ambiance est très sereine. Il vient me parler, je vais le voir. Clairement, je suis fier de lui donner un coup de main. Il a besoin d'un pilote compétitif à ses côtés, il a besoin de voir des données, il a besoin de voir quelqu'un qui fait quelque chose de différent pour voir si ça fonctionne. Je suis content qu'il m'ait voulu à ses côtés pour l'année prochaine."

partages
commentaires
Doohan : "Mon coéquipier ne m'a jamais inquiété, tout comme Márquez"

Article précédent

Doohan : "Mon coéquipier ne m'a jamais inquiété, tout comme Márquez"

Article suivant

Fan de Valentino Rossi, Norris n'a pourtant pas voulu du numéro 46

Fan de Valentino Rossi, Norris n'a pourtant pas voulu du numéro 46
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021