Contrat de Petrucci : Ducati veut maintenir son calendrier

Sa victoire au Mugello peut indéniablement faire pencher la balance en la faveur de Danilo Petrucci, néanmoins Ducati assure vouloir s'en tenir à son plan initial et n'évaluer les différents candidats qu'après le Grand Prix de Catalogne de la semaine prochaine.

Contrat de Petrucci : Ducati veut maintenir son calendrier

Danilo Petrucci a frappé un grand coup dimanche, en allant chercher sa première victoire en Grand Prix au terme d'une course restée incertaine jusque dans ses derniers mètres et qui s'est finalement conclue avec une avance de seulement 43 millièmes entre les deux premiers et le podium le plus serré qu'ait connu le Mugello en MotoGP. Une victoire très attendue pour le pilote italien, qui a vu toutes les planètes s'aligner pour s'imposer sur son Grand Prix national et au guidon d'une machine italienne et officielle.

Lire aussi :

Pour Ducati, ce succès est le troisième consécutif sur cette épreuve très à part dans la saison, où faire briller la technologie italienne revêt une importance majeure. Après Andrea Dovizioso en 2017, puis Jorge Lorenzo en 2018, c'est donc au tour d'un troisième pilote de mener la Desmosedici au sommet en Toscane. "C'est notre troisième victoire consécutive et je pense que celle-ci a peut-être été la plus difficile", observe Paolo Ciabatti auprès du site officiel MotoGP. "Tout le monde a pu voir que cela a été une course vraiment excitante, avec de très nombreux pilotes en bagarre pour les premières places pendant au moins la moitié de la course. C'est la meilleure publicité pour le MotoGP, l'un des sports mécaniques les plus excitants au monde."

"Je pense que c'est très important pour Ducati, mais aussi pour l'équipe et pour Danilo lui-même. Il est passé proche de la victoire en 2017, mais n'y était jamais arrivé, et gagner ici en Italie devant tous les fans, le public, c'est très important", poursuit le directeur sportif de Ducati Corse.

S'il a parfois pu douter de son avenir en MotoGP, et notamment en ce début de saison lorsque la pression a pris le pas sur ses performances, Danilo Petrucci s'est indéniablement offert le résultat le plus rassurant qui soit, de quoi lui insuffler à nouveau une bonne dose d'optimisme quant à la suite de sa carrière. "Je pense que ça lui enlève désormais de la pression parce que maintenant son premier Grand Prix est gagné, et je pense aussi que ce sera bénéfique pour le reste de la saison", estime Paolo Ciabatti.

Le vainqueur Danilo Petrucci, Ducati Team

"Il mérite cette victoire. Tout le monde sait que Danilo est un garçon bien. Il a connu une histoire différente de celle de la plupart des autres pilotes, puisqu'il est venu du motocross, puis il a couru en Superstock et ensuite il est arrivé en MotoGP avec une moto qui n'était pas compétitive. Il a travaillé dur pour en arriver là où il est aujourd'hui. Il a eu une chance et il s'est dit que soit il gagnait une course cette année sur la Ducati factory, soit il ne gagnerait jamais en MotoGP. Et il l'a fait."

Lire aussi :

"Lorsque l'on me demandait au début de la saison ce que j'attendais de Danilo, je disais 'être toujours dans le top 5, se battre pour le podium et gagner son premier Grand Prix'. Il a été cinquième à Jerez, troisième au Mans et il a gagné son premier Grand Prix ici au Mugello, alors je crois qu'il a fait ce que l'on attendait de lui", sourit le directeur sportif.

S'il a fait ce que Ducati attendait de lui, Danilo Petrucci a donc peut-être réussi à sauver sa place, lui qui se trouvait depuis le début du championnat sous la pression d'un Jack Miller performant chez Pramac et désireux de s'octroyer à son tour un guidon officiel. Paolo Ciabatti assure toutefois que cela ne change rien au calendrier qui avait été fixé et que le constructeur laissera passer encore une course avant d'évaluer ses candidats.

"Nous avons dit que nous voulions attendre jusqu'à Barcelone afin d'avoir au moins sept courses à évaluer et essayer de prendre une décision pour l'année prochaine. Bien entendu, gagner un Grand Prix est une réussite très importante pour un pilote, tout comme ça l'est pour Ducati de gagner ici au Mugello. Nous n'allons pas changer nos plans, nous allons encore attendre Barcelone et ensuite, avec Gigi [Dall'Igna], Claudio [Domenicali] et Davide [Tardozzi], commencer à discuter de l'avenir. Je pense en tout cas que Danilo a fait du très bon travail", conclut-t-il.

partages
commentaires
Viñales : Toujours la même histoire, "comme rouler sur de la glace"

Article précédent

Viñales : Toujours la même histoire, "comme rouler sur de la glace"

Article suivant

Márquez a pensé stratégie et piloté "contre nature"

Márquez a pensé stratégie et piloté "contre nature"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021