Petrucci déplore un contact avec Pol Espargaró en course

Percuté par Pol Espargaró dans les derniers tours de la course, Danilo Petrucci a réussi à rester sur ses roues mais a vu s'envoler une possible 11e place.

Petrucci déplore un contact avec Pol Espargaró en course

Danilo Petrucci a déploré qu'un contact avec Pol Espargaró lui ait fait perdre trois places dans les derniers tours du Grand Prix d'Aragón, dimanche. Tous deux se trouvaient à cet instant dans la deuxième moitié du peloton, distancés depuis le 14e tour par le groupe formé de Dovizioso, Nakagami, Miller, Crutchlow et Zarco. La 11e place était en jeu et c'est Petrucci qui menait le groupe lorsqu'il a été dépassé par Binder et a soudain dans a foulée rétrogradé de trois positions.

Si l'incident a échappé aux caméras pendant le direct télévisé, le pilote Ducati a révélé par la suite s'être fait une très grosse chaleur. "Malheureusement, à trois tours de l'arrivée, Pol Espargaró m'a heurté à l'arrière. J'ai senti l'impact et je suis tombé de la moto", a-t-il expliqué, décrivant ce qui a tout l'air d'une séance de rodéo. "C'était dans le virage 5. Dans le virage précédent, Brad Binder m'a passé, j'ai essayé de décroiser mais j'ai senti que la moto de Pol me touchait à l'arrière. Je suis tombé de la moto, heureusement la voie de dégagement est bitumée et j'ai au moins pu rester sur mes roues, mais j'ai perdu trois positions malheureusement."

Lire aussi :

"Ça n'était clairement pas un jour mémorable, mais je ne suis pas content d'avoir perdu trois places d'un coup", regrettait Petrucci dimanche après-midi, suffisamment agacé par l'incident pour s'être rendu de son propre chef à la direction de course. "Je suis allé à la direction de course, mais ils avaient déjà vu et ils devaient s'y pencher. Entre-temps il y avait la Rookies Cup, il fallait qu'ils restent pour cela et je devais attendre leurs commentaires, mais ils avaient déjà vu l'incident et prévoyaient de m'appeler", a-t-il fait savoir.

Aucun rapport de la direction de course n'a été rendu dans la soirée de dimanche, et Pol Espargaró pour sa part a refusé de commenter les faits. "Je suis désolé, mais depuis [samedi] j'ai décidé de ne plus parler de personne d'autre que moi", a prévenu l'Espagnol lorsqu'il a été interrogé sur le sujet, "sinon mes mots peuvent être changés dans la presse et j'ai tout le temps des ennuis."

Il faut dire qu'Espargaró ruminait lui-même un autre incident, un accrochage avec son frère Aleix après avoir été gêné par Álex Márquez pendant les qualifications. Estimant que cela lui a coûté une place en deuxième ligne, il regrettait dimanche soir de n'avoir eu aucune information sur le sujet. "Vous en avez eu autant que nous", a-t-il assuré aux journalistes. "J'aurais dû me qualifier entre la quatrième place et la sixième dans le pire des cas, et mon tour a été complètement gâché par un autre pilote, mais on a eu autant d'infos que vous, alors vous pouvez imaginer comment je me sens."

Petrucci quant à lui regretté que cet incident ait compliqué encore plus une course déjà difficile, lors de laquelle il s'est trouvé aux prises avec une moto nerveuse et qui, comme durant le reste du week-end, s'est montrée étrangement lente en ligne droite.

"J'étais plutôt satisfait, parce que dans la première partie de la course je me suis battu contre les autres Ducati. Ça allait, mais j'essayais tout le temps de les rattraper en ligne droite et c'était très difficile, il fallait tout le temps que je freine plus fort", expliquait-il. "J'ai aussi senti que la moto était très nerveuse, or le matin on a modifié les réglages pour essayer de trouver ce grip qui nous manque toujours ; on en a trouvé un peu à l'accélération, mais j'ai perdu la stabilité de la moto en entrée de virage et ça veut dire aussi qu'en pneus usés je n'avais pas de vitesse de passage. [...] Heureusement, on a une autre course pour prendre notre revanche. Mais je suis vraiment désolé d'avoir perdu trois places par la faute d'un autre pilote."

partages
commentaires

Voir aussi :

Crutchlow a failli partir de la pitlane à cause d'un souci d'embrayage

Article précédent

Crutchlow a failli partir de la pitlane à cause d'un souci d'embrayage

Article suivant

Le moteur Aprilia donne à nouveau des signaux encourageants

Le moteur Aprilia donne à nouveau des signaux encourageants
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021